Avec AFP

80 km/h sur les routes secondaires : recours de deux associations devant le Conseil d'Etat

Deux associations d'automobilistes ont déposé ce 18 juin au Conseil d'Etat un recours en annulation contre la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, dont le décret a été publié dimanche et qui doit entrer en vigueur le 1er juillet. La Ligue de défense des conducteurs (LDC) et l'Automobile club des avocats ont saisi le Conseil d'Etat dans l'après-midi pour dénoncer une mesure qui, selon eux, "rompt le principe d'égalité entre les territoires ruraux et urbains", a expliqué à l'AFP Pierre-Olivier Cavey, directeur des études et des campagnes à la LDC. "Les territoires ruraux seront beaucoup plus touchés par cette mesure. Le passage de 90 à 80 km/h va aggraver leur enclavement. Les radars y sont toujours plus nombreux et sophistiqués, et cette mesure va se traduire par une multiplication des flashs, des amendes et des retraits de permis. Cela va renforcer la précarité car dans les campagnes, la perte du permis équivaut à une mort sociale", estime-t-il.
Les deux associations affirment par ailleurs que l'expérimentation de cette mesure, menée pendant deux ans dans trois départements avant sa généralisation, "a manqué de sérieux et de rigueur", et que la consultation de la population a été "insuffisante".
La LDC, qui réclame que la limitation de la vitesse sur les routes soit du ressort des départements, et non du gouvernement, entend également "sensibiliser les parlementaires" sur le sujet ces prochaines semaines, a ajouté Pierre-Olivier Cavey. "Nous voulons revenir à la limitation à 90 km/h", a-t-il souligné, précisant que le Conseil d'Etat mettait en général "six mois à un an" pour statuer sur de tels recours.
Le 21 juin, les députés examineront en séance une proposition de loi LR qui s'appuie notamment sur les préconisations du groupe de travail sénatorial sur la sécurité routière réclamant une décentralisation de la décision de réduction de la vitesse maximale autorisée sur le réseau routier secondaire.

Haut de page