Anne Lenormand

Environnement / Tourisme - Eaux de baignade : amélioration générale en Europe mais la France peut mieux faire

Environnement

Energie

Europe et international

Tourisme, culture, loisirs

La qualité des eaux de baignade en Europe s’est encore améliorée en 2016, selon le rapport annuel publié le 23 mai par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) et la Commission européenne. Mais trois pays dont la France concentrent le plus grand nombre de sites où la qualité des eaux a été jugée "insuffisante".
 

"Un nombre sans précédent de sites européens de baignade répondent à la norme de qualité ’excellente’", assure le rapport annuel sur les eaux de baignade publié le 23 mai par l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) et la Commission européenne. Fondé sur les analyses d’échantillons d’eau prélevés sur plus de 21.500 lieux de baignade, côtiers ou intérieurs, dans toute l’Union européenne, ainsi qu’en Albanie et en Suisse, ce bilan constate qu’en 2016 85,5% des sites - contre 56% en 1991 et 78% en 2011 - répondaient à la norme de qualité la plus stricte ("excellente"), ce qui signifie qu’ils étaient pour la plupart exempts de polluants nocifs pour la santé humaine et pour l’environnement. L’an dernier, 96,3% des sites remplissaient les conditions minimales de qualité établies par la directive de l’Union sur les eaux de baignade (qualité "suffisante"), soit une légère hausse par rapport à 2015 (96,1%).
Pour la Commission, l’amélioration de la propreté des eaux de baignade s'explique par l'application stricte des normes environnementales contre les rejets polluants. "Les eaux de baignade aujourd'hui en Europe sont bien plus propres qu'il y a 40 ans, quand de grandes quantités d'eaux usées municipales ou industrielles, partiellement ou pas du tout traitées, étaient déversées", a-t-elle souligné.
Selon le rapport, le plus grand nombre de sites de baigade où la qualité de l’eau a été jugée "insuffisante" se trouvent en Italie (100 sites, soit 1,8%), en France (82, soit 2,4%) et en Espagne (39, soit 1,8%). Ces trois Etats font aussi partie, avec l'Allemagne et la Grèce, des pays ayant le plus de sites testés. Mais ils connaissent des évolutions divergentes. En Espagne et en France, le nombre de sites où la qualité des eaux est estimée "insuffisante" a chuté repectivement de 19 et de 13 en un an, alors qu’en Italie il a augmenté de 22. L'Italie est aussi le pays où l'UE recommande le plus d'interdictions de baignade, après cinq années consécutives d'eaux de qualité "insuffisante". Elle en regroupe 25 sur 43, bien plus que la France (huit) et l'Espagne (sept).

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page