H@pi : les Petits Frères des pauvres, la Caisse des Dépôts et le réseau Hapa s'unissent pour développer l'habitat inclusif

L'association H@pi ("habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale"), lancée par la Fondation des Petits Frères des pauvres, le groupe Caisse des Dépôts et le Réseau de l'habitat partagé et accompagné (Hapa), va permettre de créer une "plateforme numérique de promotion, d'accompagnement et de soutien au développement de l'habitat inclusif" - solution intermédiaire entre le domicile et l'établissement pour, notamment, les personnes âgées -, l'objectif étant d'accompagner 500 projets au cours des cinq prochaines années.

Après le lancement d'un important AMI (appel à manifestation d'intérêt) il y a un mois (voir notre article du 22 octobre 2021), le logement inclusif connaît une nouvelle avancée avec la création, annoncée à l'occasion du Salon des maires et des collectivités locales, de l'association H@pi (habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale). Celle-ci regroupe la Fondation des Petits Frères des pauvres, le groupe Caisse des Dépôts et le Réseau de l'habitat partagé et accompagné (Hapa). Dans un communiqué commun, signé également par la ministre déléguée chargée de l'autonomie, Brigitte Bourguignon, les trois partenaires affichent leur volonté de se mobiliser "pour promouvoir ensemble l'habitat inclusif".

Une plateforme numérique pour accompagner les porteurs de projets

En pratique, l'association H@pi va lancer, au premier trimestre 2022, une "plateforme numérique de promotion, d'accompagnement et de soutien au développement de l'habitat inclusif, qui mobilisera les métiers et compétences des trois partenaires, mais également de tout l'écosystème pour aider les porteurs de projets tout au long de leur parcours, de l'idée au projet et du projet à la réalisation". L'objectif affiché est d'accompagner 500 projets au cours des cinq prochaines années.
L'habitat inclusif, qui s'adresse essentiellement aux personnes âgées et aux adultes handicapés, est une forme d'habitat adapté offrant une solution intermédiaire entre le domicile ordinaire et les établissements spécialisés, comme les Ehpad. Si son intérêt est unanimement reconnu, la concrétisation des projets se heurte encore trop souvent à la diversité des besoins et à l'atomisation du secteur, qui ne favorise pas la visibilité et le partage des connaissances. Aussi, pour Brigitte Bourguignon, "le sens de cette plateforme, c'est de lever les obstacles qui se dressent sur la route de ceux qui veulent faire et qui parfois se heurtent à des murs de technicité, qui peuvent être autant de dissuasions. Il y a un enjeu majeur d'orientation des porteurs de projets : dans les communes, où les initiatives ne manquent pas, mais il faut parfois un coup de pouce ou un accompagnement pour que des idées prennent vie".

Quatre missions pour H@pi

Des à présent, l'association H@pi et sa plateforme se voient assigner quatre missions. Tout d'abord, H@pi devra "faire connaitre et promouvoir l'habitat inclusif". A cette fin, il centralisera les ressources utiles (savoir-faire, outils, bonnes pratiques...) pour aider les porteurs de projets. Ensuite, H@pi se chargera de détecter les besoins des acteurs territoriaux (collectivités, bailleurs sociaux, services médicosociaux, incubateurs, acteurs de l'économie sociale et solidaire...), puis de les accompagner et de les former dans leur montée en puissance sur l'habitat inclusif. H@pi devra également soutenir et orienter les porteurs de projets vers les interlocuteurs les plus pertinents en matière de conseils, d'ingénierie, d'aide au montage et de financement, en lien avec les dispositifs locaux ou nationaux : dispositif local d'accompagnement, programmes Action cœur de ville et Petites Villes de demain, fonds d'investissement au développement de l'économie sociale et solidaire, incubateurs, fonds dédiés à la politique de la ville... Enfin, H@pi aura pour mission de mesurer et d'analyser l'impact social et économique de l'habitat inclusif sur les territoires et sur les bénéficiaires.
De son côté, la Caisse des Dépôts "mobilisera ses différentes expertises (financière, immobilière, numérique, TEE, ESS, innovation...)". Elle apportera également "sa capacité massive de financement de projets à impact", via son plan de relance, dont la cohésion sociale est l'un des axes, ou via son enveloppe innovation (Envi). Selon Éric Lombard, le directeur général de la Caisse des Dépôts, "l'association H@pi est une initiative innovante en faveur du bien-vieillir dans les territoires, qui s'inscrit parfaitement dans le cadre de notre mission de lutte contre les fractures territoriales et sociales".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle