Les Crollois adaptent les horaires d'éclairage nocturne après expérimentation (38)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Isère

En 2015, la ville de Crolles a expérimenté l’extinction nocturne de l’éclairage public pendant huit mois. Les bilans réguliers avec les habitants et un sondage ont permis de pérenniser la mesure et d’adapter les horaires.

Située entre Grenoble et Chambéry, Crolles (Isère, 8.600 habitants) est la ville la plus importante de la communauté de communes du Grésivaudan (46 communes, 100.000 habitants). "La vue sur les montagnes et le sentiment que toute une faune y vit, nous rend sensibles à tout ce qui peut abimer ce cadre magnifique, explique le maire adjoint en charge des déplacements, des bâtiments et de l'énergie, Marc Brunello. L'extinction de l'éclairage nocturne était dans notre programme aux municipales de 2014."
S'appuyant sur l'exemple des communes voisines, plus petites, qui ont franchi le pas, Crolles a poursuivi sa démarche déjà engagée plusieurs années auparavant avec l'optimisation du matériel et l'abaissement d'intensité lumineuse.

Donner le temps aux habitants de s'habituer au changement

La municipalité a convié les habitants à un "Samedi citoyen", en s'appuyant sur les élus qui ont invité des habitants par téléphone, selon l'usage de cette initiative originale instaurée par la ville pour mieux dialoguer avec la population (voir en fin de texte). Un samedi, face à une cinquantaine de participants, les élus ont expliqué leur projet.
"Même si la population est déjà sensibilisée à cette question, des réticences demeurent, constate l'élu. C'est pourquoi, nous avons décidé de donner le temps aux habitants de s'habituer au changement et d'en appréhender les implications, en proposant une phase d'expérimentation de 8 mois." Cette phase a démarré en février 2015, après une délibération du conseil municipal et un arrêté du maire fixant les horaires de l'extinction de 1 h à 5 heures chaque nuit.

Premières adaptations dès les premiers mois

Parallèlement, la municipalité a diffusé un flyer rappelant les bonnes pratiques : usage de gilet réfléchissant ou lampe frontale. De leur côté, la gendarmerie et la police municipale ont décidé de renforcer les patrouilles la nuit, en faisant passer les équipes à trois agents au lieu de deux auparavant. Les pompiers se sont aussi adaptés en utilisant des camions équipés de systèmes éclairants pour leurs interventions pendant les heures d'extinction.

Juin 2015, réunion publique pour révéler des points de vigilance

Par leurs commentaires laissés sur le site Internet de la ville au printemps 2015, et une réunion publique en juin 2015 qui a rassemblé une centaine de personnes, les habitants ont pu exprimer à la fois leurs ressentis, leurs craintes, et préciser ce qui pouvait les gêner.
Contrairement aux statistiques habituelles - qui montrent que l'extinction n'aggrave pas la délinquance -, la commune de Crolles a subi une augmentation significative de feux de poubelles et d'incendies de voitures. "Nous étions conscient que ces faits pouvaient compliquer la suite de l'expérimentation mais les forces de l'ordre, persuadées que c'était le fait de très peu d'individus, ont heureusement procédé rapidement aux interpellations. Cela nous a permis de poursuivre sereinement notre expérimentation", précise le maire adjoint.

Octobre, après un sondage, révision des tranches horaires d'extinction

A l'automne, après un sondage proposé dans le journal municipal (avec un taux de retour de 8,7%) et une réunion publique de bilan, les tranches horaires ont été adaptées.
Pour tenir compte des travailleurs qui partent avant 5 heures et des habitants qui le week-end peuvent sortir tard (après 1 heure), l'extinction est fixée de 0 h 30 à 4 h 30 en semaine et le samedi soir, de 2 h à 6 h.

Eclairage à détection financé grâce aux économies d'énergie réalisées

L'autre conclusion de cette expérimentation est le choix de développer l'éclairage à détection de présence de personne afin d'éclairer juste : où il faut, quand il faut, comme il faut. Les priorités d'implantation sont la proximité des habitations collectives et les priorités dégagées par le plan de déplacement actuellement en cours d'élaboration, afin de favoriser les déplacements en modes actifs.
Sur la proposition d'habitants, les économies financières annuelles réalisées grâce à l'extinction nocturne, soit 40.000 euros, seront réinjectées dans ce projet d'amélioration de l'éclairage public. Ainsi en 2016, 60.000 euros sont investis pour équiper tout un quartier piéton avec un système d'éclairage à détection de présence.

Samedis citoyens : les élus invitent les habitants par téléphone
Chaque année, la ville de Crolles organise entre 5 et 8 "samedis citoyens", sur des thèmes variés, auxquels sont conviés les habitants par voie de presse, affichage, panneaux lumineux. Afin d'élargir la participation du public, les élus invitent directement les habitants par téléphone, sur la base d'un tirage au sort. "A raison d'une centaine de personnes appelées à chaque fois, toute la population devrait avoir été invitée personnellement d'ici la fin du mandat, indique le maire adjoint. Les gens comprennent que nous avons besoin de leur avis par un échange direct et entre 20 et 40 personnes ainsi appelées sont présentes au samedi citoyen suivant."

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Crolles

BP 11
38921 Crolles cedex 1
04 76 08 04 54
bienvenue@ville-crolles.fr
Nombre d'habitants : 8600

Marc Brunello

Maire-adjoint en charge des déplacements, des bâtiments et de l'énergie
brunello.m@ville-crolles.fr
Haut de page