Thomas Beurey / Projets publics pour Localtis

Fonction publique - A peine inaugurée, la "Place de l'emploi public" propose 5.000 offres d'emplois en ligne

Fonction publique

Infrastructures numériques, données

Le secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique a inauguré, ce 22 février, à Nantes, la plateforme "Place de l'emploi public", premier site internet permettant de consulter les offres d'emplois des trois versants publics.

Plus de 5.000 offres d'emplois figurent déjà sur cette bourse de l'emploi destinée à aider les agents à "réaliser leurs projets professionnels dans les meilleures conditions", selon Olivier Dussopt. "Au moment où la fonction publique se transforme, nous souhaitons envoyer un message fort aux agents publics et aux candidats à un emploi ou une mobilité", déclare-t-il. Les personnes qui souhaitent travailler dans le secteur public, qu’elles soient fonctionnaires ou non, "ont désormais accès à toutes les offres d’emplois de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements de santé, réunies sur un même site", explique Bercy. Qui précise : "jusqu’ici, ces offres étaient publiées sur différentes bourses d’emplois ou communiquées uniquement en interne".
Le progrès de la transparence sur les offres d'emplois publics est permis par un décret du 28 décembre 2018. Pris en application de l'ordonnance du 13 avril 2017 sur la mobilité dans la fonction publique, ce texte prévoit la création de la plateforme d'emploi commune aux trois fonctions publiques et oblige les employeurs publics à effectuer la publicité de toutes les créations et vacances d'emplois. Un principe qui, toutefois, ne s'appliquera pas à plus d'1,3 million d'emplois de l'Etat.
La plateforme offre aux candidats la possibilité de rechercher des postes vacants en fonction de multiples critères (versant, catégorie, domaine, nature de l'emploi, lieu, organisme de rattachement) et de candidater en ligne. En créant leur espace personnel, les internautes peuvent stocker des documents (5 CV et 5 lettres de motivation), consulter l’historique des candidatures et créer des alertes mails. De leur côté, les employeurs publics peuvent consulter les CV et les lettres de motivation déposés sur le site et gérer les réponses.
Ce bouquet de services va s'enrichir à compter du second semestre 2019. Le site fournira alors aussi aux visiteurs des informations sur "les métiers les plus demandés" et "les localisations les plus recherchées", de même que des "fiches thématiques sur les emplois et les modalités de mobilité en fonction des bassins d’emploi." Les candidats recevront aussi des informations sur les métiers équivalents au leur, existant dans les autres versants. Quant aux employeurs, ils pourront "diffuser des informations relatives à leurs structures, ou encore des contenus mettant en valeur certains emplois pour lesquels ils rencontrent des difficultés à recruter".
Selon l'Etat, 7 millions d'internautes pourraient consulter la plateforme en un an.
 

Haut de page