Localtis

Plus de 2.000 propositions via le réseau social gratuit mis à disposition des collectivités par Cap Collectif

Lancé il y a un mois par la start-up Cap Collectif, un réseau social gratuit a permis aux collectivités d’organiser l’entraide au niveau local pendant le confinement. Il a débouché sur 2.000 propositions de services. Et pourrait préfigurer le rôle nouveau de la Civic Tech dans les collectivités.   

"Cette petite brique préfigure le rôle que peut incarner la Civic Tech (1) auprès des collectivités. La plateforme d’entraide peut devenir un espace ouvert à tous - acteurs, associations, citoyens - et devenir ainsi d’intérêt général, au service de la collectivité", espère Cyril Lage, président et fondateur de Cap Collectif, la start-up qui a mis à disposition des collectivités gratuitement depuis un mois, et pour six mois encore, cet outil. "Le Covid a soigné la fracture numérique", plaisante Cyril Lage avant de préciser qu'"en cette période de confinement, même les plus réfractaires se sont appropriés différents outils numériques". En ce sens, le confinement a permis, à marche forcée, une évolution des méthodes de travail, et plus de dématérialisation. Le réseau social, quant à lui, "a permis aux Français qui le souhaitent de proposer leurs services localement", résume le fondateur de Cap Collectif. Il va servir dorénavant pour la phase de déconfinement.

Cartographier les offres de produits locaux 

La start-up avait décidé de déployer ce dispositif gratuitement après avoir été contactée par la métropole d’Orléans qui en a fait la demande en urgence à Cap Collectif au début de l'épidémie (lire notre interview du 27 mars 2020). Utilisé par les villes de Paris, Rennes, Lille, Orléans, Mulhouse, le Havre, Poitiers, Courbevoie, Bourg-la- Reine, Albi, Villecresnes, Meudon ou les départements des Deux-Sèvres, du Calvados, de la Corrèze et la province de Namur en Belgique, ce service permet l’échange de pair à pair "comme un réseau social classique". Pour Nathalie Appéré, maire de Rennes, dont les propos ont été rapportés par Cap Collectif : "La plateforme La Fabrique citoyenne a permis d'accompagner les initiatives solidaires à Rennes [...]. De nombreux bénévoles ont spontanément proposé leur aide au quotidien. Les commerçants ont également pu présenter leur service de livraison et leurs offres de produits locaux sur une cartographie, qui permet de choisir les commerces au plus près de chez soi." "Dans ce contexte inédit, l’entraide, la générosité et l’altruisme sont plus que jamais les maîtres-mots qui guident l’action publique. Avec la plateforme collaborative lhsolidaire.lehavre.fr, la ville du Havre souhaite faire partager les initiatives locales pour améliorer le quotidien de nos concitoyens", a témoigné son maire et président de métropole auprès de Cap Collectif. Même souci d'organisation de la solidarité du côté de la maire adjointe de Paris chargée de la démocratie locale : "Grâce à ce nouveau service numérique, nous allons pouvoir soutenir et favoriser à plus grande échelle les réseaux d’entraide de proximité. idee.paris recense les initiatives de solidarité entre particuliers à Paris et permet à de nombreux Parisiens d’aider leurs voisins de quartier ou d’immeuble.." 

Des livraisons à domicile

La start-up militante de la Civic Tech observe aussi d’autres usages auprès des commerçants et agriculteurs pour proposer des livraisons à domicile. C’est l'objectif du département des Deux-Sèvres avec l’initiative "Mon marché local" qui encourage les habitants à se tourner vers les commerçants locaux pour effectuer leurs achats quotidiens. Grâce à la plateforme, basée sur un système d'annonces, le département, en partenariat avec la chambre d'agriculture, la chambre des métiers et de l'artisanat, la chambre de commerce et d'Industrie des Deux-Sèvres, veut favoriser la mise en relation entre acteurs alimentaires de proximité et consommateurs. 
Un outil d’analyse automatique des contributions déposées sur la plateforme participative sortira au cours de l’été. 

(1) Tout outil ou processus que les individus ou les groupes peuvent utiliser pour influer sur la scène publique.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page