A Rillieux-la-Pape, un contrat de performance énergétique pour l'éclairage public (69)

Publié le
par
Pierre-Marie Langlois
dans

Environnement

Energie

Rhône

En 2016, la ville de Rillieux-la-Pape se donnait neuf ans pour rénover de fond en comble son réseau d'éclairage public. A peine deux ans après avoir signé un contrat de performance énergétique, elle constate que les efforts commencent à porter leurs fruits.

Commune de la métropole lyonnaise, Rillieux-la-Pape (30.000 habitants) compte plus de 6.000 points d'éclairage public extérieur. Alors que le parc accusait un âge moyen de plus de 20 ans et un taux de panne élevé, la ville a renoncé aux contrats de maintenance courts au profit d’un contrat de performance énergétique (CPE) attribué en avril 2016 à un groupement et qui court jusqu'en 2025. L'objectif est de gérer de manière coordonnée l'entretien et le renouvellement de l'éclairage public, pour faire baisser la consommation d'énergie tout en améliorant la qualité de l'éclairage.

Toutes les composantes de l'éclairage public

Outre l'éclairage extérieur, le contrat porte sur les points lumineux intérieurs, l'éclairage festif, la mise en valeur patrimoniale. Il prévoit également l'installation de panneaux photovoltaïques, avec un objectif de 30% d'auto-consommation pour les équipements concernés. "Nous visons en moyenne 52% d'économies d'énergie sur les équipements tout en réduisant les frais de maintenance, estime le responsable du service de la gestion du domaine public au sein de la ville, Martin Mauerhan. Notre mission principale d'ici 2025, consistera à remplacer 70% des luminaires extérieurs et 100% des luminaires intérieurs par des LED, mais aussi de rénover le réseau de distribution d'éclairage."

Affiner la connaissance du réseau et le cartographier

Les premiers mois de l'opération ont été consacrés au remplacement des luminaires les plus vétustes et à la rénovation des armoires de distribution qui permettent de moduler l'intensité d'éclairage à distance. Les deux premières années ont également permis de recenser finement l'infrastructure d'éclairage. "Les cartographies et les données du réseau sont des ressources importantes. A l'issue du contrat, nous pourrons les détenir et les réutiliser", observe le responsable du service de la gestion du domaine public.
Le CPE n'est pas un long fleuve tranquille. Le taux de panne sur le réseau a persisté à des niveaux élevés, nécessitant des interventions urgentes du prestataire. Chaque année, 70.000 euros sont consacrés à la maintenance du réseau.

Contrat à fort enjeu que la ville suit de très près

La ville consacre à son contrat de performance énergétique pas moins de 12 millions d'euros répartis sur la période 2016-2025, avec peu de financeurs tiers. Seule l'installation des panneaux photovoltaïques a bénéficié d'aides, à hauteur de 11,8% de la part de la région et de 24,7% de la part de l'Etat. La commune qui compte réduire sa facture de manière significative est mobilisée : trois élus suivent le dossier de près. Le service de gestion du domaine public pilote la démarche, en lien avec le service de l'énergie pour la performance énergétique, et celui de la culture et la communication pour les éclairages festifs et patrimoniaux. En outre, la commune compte bien effectuer un retour sur investissement : avec la réduction considérable de la consommation énergétique, la commune renégocie la puissance souscrite à son fournisseur d'électricité pour les armoires d’éclairage public. Les gains effectués seront partagés à parité entre le titulaire du contrat et la collectivité.

D’abord réduire la facture de consommation et la maintenance du réseau

Dans l'ensemble, les résultats de l'opération restent positifs et les riverains s'informent sur l'arrivée de nouveaux luminaires dans leur quartier. La ville n'a pas pour autant éprouvé le besoin de céder aux sirènes de l'éclairage intelligent. "Nous n'envisageons pas d'installer d'éclairage par détecteur de mouvement car l'impact sur la sécurité routière ne nous semble pas encore maîtrisé", remarque le responsable du service de la gestion du domaine public.
Rillieux-la-Pape se concentre donc pour l'heure sur l'essentiel : réduire sa facture énergétique. Une aventure qui commence bien : sur les bâtiments équipés de panneaux photovoltaïques, l'objectif de 30% d'auto-consommation a pu être atteint dès l'hiver 2017.

Première évaluation
Une évaluation du retour sur investissement du CPE de Rillieux-la-Pape dans le rapport " Smart city : gadget ou création de valeur collective ?" de la Caisse des Dépôts et du Syntec Numérique.
 

Label Cit'ergie
En 2014, la ville de Rillieux-la-Pape a souhaité accentuer son engagement au service de la préservation des ressources et de la performance énergétique. Cet effort, reconnu par l'obtention du label national Cit'ergie en 2017, s'est décliné entre autres par une rénovation globale et réfléchie des systèmes d'éclairage public.
 

Commune de Rillieux-la-Pape

Nombre d'habitants :

30529
Hôtel de ville, 165 rue Ampère
69140 Rillieux-la-Pape

Alexandre Vincendet

Maire
Haut de page