Localtis
Anne Lenormand / Localtis

Satisfecit des communes forestières après le retrait du projet d'encaissement des ventes de bois par l'ONF

Environnement

France

La Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR) a salué dans un communiqué ce 3 juillet le retrait du projet d'encaissement des ventes de bois par l'ONF qui avait déclenché une large mobilisation des communes concernées.

C'est la fin d'un bras de fer de plusieurs mois qui avait envenimé les relations entre les communes forestières et l'Office national des forêts (ONF) : le 26 juin, le cabinet du Premier ministre a confirmé à Dominique Jarlier, président de la Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR), le retrait du projet d'encaissement des recettes de ventes de bois par l'Office. Une décision saluée par la Fédération ce 3 juillet. Dans son communiqué, elle rappelle son hostilité à cette mesure "essentiellement comptable et de court terme", qui comportait une période de latence pour la restitution aux communes pouvant aller jusqu'à trois mois. Depuis l'automne dernier, rappelle la FNCOFOR, les élus ont souligné "les conséquences négatives prévisibles pour les communes : un intermédiaire financier dans la gestion des recettes forestières, une complexification inutile et des coûts supplémentaires de fonctionnement des collectivités territoriales, des retards de paiement aux communes qui les coupaient d'un lien avec les acteurs économiques de la filière bois".
Dans le cadre d'une action coordonnée par la Fédération, qui a reçu le soutien de parlementaires et des associations nationales d'élus, plus de 2.300 délibérations contre ce projet ont été adressées par les communes au Premier ministre et au ministre de l'Agriculture. Après l'annonce de son retrait, les communes forestières se disent prêtes à entamer "un vaste chantier pour la refonte de la gestion de la forêt française". "Cette approche exigeante ouvre la discussion avec l'Etat, les collectivités, le Parlement et les acteurs de la filière forêt-bois afin de présenter, partager et développer des propositions, indique la FNCOFOR.   Les élus des territoires appellent à un grand projet politique pour les forêts de France, au cœur des enjeux de la planète. Ils appellent aussi à une nouvelle gouvernance territoriale, en réaffirmant leur engagement pour l'intérêt général."
 

Haut de page