Indre-et-Loire

Luc Blanchard

Site patrimonial remarquable : chasse aux trésors à Montrésor (37)

Tourisme, culture, loisirs

Développement économique

Le plus petit village d'Indre-et-Loire se dote d'un document d'urbanisme afin de conforter son label de "Plus beaux villages de France". Les habitants ont été invités à identifier et cartographier les "pépites" qui font la valeur de leur commune. Montrésor compte bien valider, début 2019, le statut de Site patrimonial remarquable (SPR) et développer son attractivité touristique.

Carte : élaboration du SPR de Montrésor

À 50 km au sud-est de Tours, le village de Montrésor, 350 habitants, regroupe sur moins d'un kilomètre carré cinq monuments historiques ! Cela lui a permis d'obtenir le label tant envié de "Plus beaux villages de France". Pourtant, cette distinction n'est pas acquise une fois pour toutes, tous les six ans elle est reconduite... ou pas.

Préserver son cachet

En dehors des monuments historiques, c'est tout le patrimoine bâti du village qui contribue à l'obtention du label "Plus beaux village de France". En 2015, Montrésor a risqué de le perdre. "Il y avait un peu de laisser aller, explique le maire Christophe Unrug. Les habitants qui souhaitent faire des travaux n'en réfèrent pas toujours à l'architecte des Bâtiments de France. Nous avions donc besoin d'un document d'urbanisme pédagogique qui précise ce qu'il est possible de faire, comment et pourquoi."

Créer un Site patrimonial remarquable

Le "site patrimonial remarquable" (SPR), créé par la loi du 7 juillet 2016 (LCAP), se substitue notamment aux aires de valorisation de l'architecture et du patrimoine (AVAP). Il a pour vocation première de simplifier le régime des travaux aux abords des monuments historiques. Créé en concertation avec l'architecte des Bâtiments de France, les élus, des professionnels du bâtiment, des historiens et les habitants, ce règlement témoigne de la volonté de s'engager de façon pérenne en faveur du patrimoine, à la fois en termes de sauvegarde et de valorisation. La réalisation de cette véritable "bible" a été pilotée par l'Agence URBAN’ism, et a coûté 40.000 euros, financés à parité par la commune et la direction régionale des affaires culturelles (Drac) Centre-Val de Loire.

Deux ans de travail

Lancée par une délibération du conseil municipal en mars 2016, l'étude a d'abord consisté à établir un diagnostic, présenté en réunion publique en septembre 2017 et approfondi grâce à deux ateliers participatifs menés avec le concours du Pôle arts & urbanisme, (Polau) structure à la confluence de la création et de l'aménagement du territoire. Lors de ces ateliers, qui ont impliqué une quarantaine de Montrésoriens, il est, par exemple, demandé aux habitants de recenser les "pépites" qui, en dehors des bâtiments classés, sont susceptibles de séduire les visiteurs.

Quatre-vingt "pépites" patrimoniales identifiées

Cette "chasse au trésor" a permis de cartographier quatre-vingt pépites (architecturales, paysagères, troglodytes, mais aussi immatérielles), dont une partie sont intégrées au SPR (cf. photo de la carte). "Nous avons également réalisé pour la commune un document stratégique, explique le directeur adjoint du Polau, Pascal Ferren. Il résume en quelques pages ce qu'est le SPR et propose des fiches actions artistiques et culturelles." Ainsi le Polau a préconisé la création d'un réseau de Greeters ou la mise en place d'un chantier de restauration des remparts, ouvert aux habitants, avec une association spécialisée dans ce type de démarche.
En janvier 2018, une nouvelle réunion publique est organisée de façon à tenir tous les habitants informés de l'avancée du projet et de ses enjeux. En juin 2018, le SPR est presque achevé. Après validation, il sera promulgué par le conseil municipal, probablement début 2019.

Développement touristique

L'élaboration du SPR a été un point déterminant dans la décision des autorités responsables de l'attribution du label "Plus beaux villages de France" de maintenir Montrésor parmi les heureux élus. Le tourisme étant le seul débouché économique pour le village, l'enjeu est de taille et dépasse ses frontières puisqu’il renforce la notoriété et l'attractivité de l'ensemble du territoire du Sud Touraine. Depuis 2014, le nombre de visiteurs est passé de 20.000 à 55.000, et les marges de progression sont encore très importantes. Pour preuve, la fréquentation du village de Rochefort-en-Terre, dans le Morbihan, qui dépasse le million de visiteurs chaque année. Sans aller jusque-là, pour ne pas compromettre la qualité de vie des habitants, le maire vise les 150.000 visiteurs annuels. Cette montée en puissance devrait permettre de développer de nouveaux commerces et services à destination des touristes. Déjà deux nouveaux restaurants se sont installés et l’ouverture d’une boutique de produits du terroir est prévue d'ici la fin 2018.

Contact(s)

Commune de Montrésor

23, Grande rue
37460 Montrésor
02 47 91 43 00
Nombre d'habitants : 350

Christophe Unrug

Maire
mairiemontresor@gmail.com

Pascal Ferren

Directeur adjoint du Polau
pascal.ferren@polau.org

Apolline Fluck

Chargée des ressources arts et aménagement et de la communication
apolline.fluck@polau.org

Revitaliser les centres villes et centres bourgs

Un dispositif unique pour accompagner les villes moyennes dans leur programme de revitalisation des centres villes, depuis le conseil en amont jusqu'au suivi de projet.

Haut de page