Morgan Boëdec / Victoires-Editions

Mobilité inclusive - Transports collectifs en site propre : la discrète annonce d'un quatrième appel à projets

Emploi

Les élus locaux ont répondu présent à l’invitation du Laboratoire de la mobilité inclusive qui organisait ce 29 mai ces cinquièmes rencontres à la Cité internationale universitaire de Paris. La ministre chargée des transports, Elisabeth Borne, a rappelé que le droit à la mobilité pour tous sera inscrit dans la prochaine loi d'orientation (LOM). Et a annoncé le lancement d'un quatrième appel à projets transports collectifs en site propre centré sur la desserte des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Des maires et présidents d’intercommunalités mais aussi des députés comme Jean-Marc Zulesi (LREM, Bouches-du-Rhône) sont intervenus lors des cinquièmes Rencontres de la mobilité inclusive organisées le 29 mai par le laboratoire du même nom, piloté par 18 membres partenaires. Ce parlementaire, après avoir pris part aux Assises de la mobilité, voit son agenda rempli par des réunions portant sur le projet de loi d’orientation sur les mobilités (LOM), dont il serait pressenti pour être le rapporteur mais dont la présentation a pris du retard et doit être repoussée à la mi-juin. Accaparée par la réforme ferroviaire, Elisabeth Borne confie pour sa part son impatience de défendre ce texte au spectre très large impliquant plusieurs ministères et des pré-arbitrages tendus avec Bercy. En modernisant un ensemble d’outils à la disposition des collectivités, la LOM devra, attend ce député, permettre une gouvernance des transports mieux adaptée "au plus près des territoires" et "faciliter l’expérimentation, l’innovation, tant dans les villes que dans les régions et métropoles qui doivent aussi agir en faveur d’une mobilité plus inclusive".

Droit à la mobilité

Zones blanches sans solutions de mobilité et freins à l’emploi, plates-formes de mobilité déjà actives sur le territoire et autres actions (transport à la demande, meilleure information) mises en place tant par des start-up que par Pôle emploi : les initiatives ont fusé lors de ces rencontres. Qu’elles soient publiques ou privées, elles ne semblent pas manquer. La ministre semble marquer un intérêt particulier pour les solutions de mobilité partagée à développer en territoire rural.
Parmi les grands principes au frontispice de la future LOM devrait figurer la reconnaissance d'un droit à la mobilité pour tous. Une dizaine de personnalités viennent d’ailleurs de publier une tribune sur le sujet.
Enfin, lors de ces rencontres Elisabeth Borne, qui a échangé hier avec les associations d’élus, a annoncé le lancement d’un quatrième appel à projets transport collectif en site propre (TCSP). Celui-ci devrait mettre l’accent sur la desserte des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ni son montant ni son calendrier n'ont été précisés.

Haut de page