Ille-et-Vilaine

Un chargé de mission "bocage" travaille pour deux communautés de communes

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Commande publique

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Au sud-est de Rennes, les communautés de communes Au Pays de la Roche aux Fées et du Pays Guerchais partagent les services d’un chargé de mission, qui accompagne les agriculteurs désireux de participer à la constitution d'un nouveau maillage bocager. Un travail indispensable et de longue haleine engagé dans le cadre du programme européen "Breizh Bocage".

L'Ille-et-Vilaine a longtemps été un pays de bocages. L'industrialisation de l'agriculture a provoqué l'agrandissement des parcelles et la suppression des haies, mettant à mal le fragile équilibre qui existait depuis des siècles. Afin de renouveler le maillage bocager, l'état et la Région Bretagne ont lancé en 2007 le programme Breizh bocage en s'appuyant sur le Feader (fond européen agricole pour le développement rural) l'agence de l'eau Loire-Bretagne et les Conseils Généraux. Il vise avant tout à améliorer la qualité de l'eau, et permet également de lutter contre l’érosion des sols, restaurer la biodiversité, développer l'usage du bois énergie, prévenir les inondations...
En 2009, afin d'explorer toutes ces pistes, le Pays de Vitré a initié la phase diagnostic de Breizh Bocage en faisant réaliser un état des lieux, qui répertorie les rivières, les pentes, la trame bocagère, l’occupation des sols... Les études ont porté sur tout le territoire du Pays, qui englobe une communauté d'agglomération (Vitré communauté, 36 communes et 62.000 habitants), et deux communautés de communes (Au Pays de la Roche aux Fées, 19 communes, 29.000 habitants et du Pays Guerchais, 8 communes, 7.800 habitants).

Un premier programme de plantations avec quinze agriculteurs

Fort de ce premier travail, les communautés de communes Au Pays de la Roche aux Fées et du Pays Guerchais ont décidé de continuer le programme Breizh bocage sur leurs territoires et de recruter un technicien pour l'animer. La répartition financière entre les deux communautés est effectuée au prorata du temps passé : 25% pour le Pays Guerchais et 75% à la Roche aux Fées. Jean-Jacques Jouanolle, le chargé de mission Bocage, a démarré son travail d'accompagnement en mai 2010, en prenant contact avec les agriculteurs et en organisant des réunions d'information. Cette première campagne a permis de toucher 120 agriculteurs. Une petite quinzaine d'entre eux se sont portés volontaires pour des plantations sur leur exploitation. Le chargé de mission a supervisé les premières plantations de décembre à mars. "Nous nous appuyons sur l'existant, explique-t-il, et essayons de connecter les haies entre elles. En 2010, sur quatre communes du sud, nous avons planté 10.000 plants soit l'équivalent de 7 à 8 km de haies." Le programme de plantation 2010 a coûté 65.000 euros, l'animation et la communication 25.000 euros, soit 90.000 euros au total. Le financement est assuré à 50% par l'Europe, 20% par le conseil général d'Ille-et-Vilaine, 20% par l'agence de l'eau Loire-Bretagne ou par la région Bretagne, 10% restent à la charge des communautés de communes.

Un développement exponentiel

En 2011, le chargé de mission souhaiterait planter plus du triple par rapport à l’année précédente : 25.000 plants sur le territoire de la Roche aux Fées et 15.000 sur le Pays Guerchais. Une progression spectaculaire. Pourtant le programme européen se termine en 2013 et quelle que soit la dynamique enclenchée beaucoup restera à faire. Sébastien Benoist, responsable du service environnement à la communauté de communes Au pays de la Roche aux Fées, a confiance dans la détermination des élus : "Le programme de réhabilitation des haies a été lancé par les élus départementaux dès les années 1970, il a bien fonctionné sur le Pays de la Roche aux Fées et a pris de l’ampleur grâce au dispositif Breizh bocage et il serait souhaitable qu'il soit prolongé par un "Breizh bocage II". En tout état de cause, il existe une vraie volonté politique, illustrée par des actions de soutien à l'entretien du bocage et à sa valorisation (bois énergie, paillage…). Une nouvelle période de réappropriation du bocage s'ouvre dans une logique de gestion partagée entre les acteurs agricoles, les collectivités et les habitants".

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.fr et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes Au Pays de la Roche aux Fées

16, rue Louis Pasteur - BP 34
35240 Retiers
02 99 43 64 87

Jean-Jacques Jouanolle

chargé de mission bocage
jean-jacques.jouanolle@ccprf.fr

Thierry Restif

vice-président chargé de l'environnement
thierry.restif@yahoo.fr
Haut de page