Jean Damien Lesay

Sports - Une expérimentation pour réintroduire les places debout dans les stades

Tourisme, culture, loisirs

Sécurité

Le ministère des Sports a annoncé mercredi 11 juillet qu'une expérimentation allait être lancée pour "la mise en œuvre de tribunes actives adaptées et sécurisées" dans les enceintes sportives accueillant des compétitions de sport professionnel lors de la saison 2018-2019. En d'autres termes, il s'agit d'autoriser que certaines portions des stades soient équipées de places debout au lieu des places assises actuellement obligatoires.
Cette décision intervient après que le ministère a été sollicité par "certaines associations de supporteurs" dans le cadre des réunions de l’Instance nationale du supportérisme (INS). Suite à cette sollicitation, et dans le but de "concilier cette demande tout en garantissant des conditions de sécurité optimales", Laura Flessel, ministre des Sports, a mandaté l’INS en avril dernier afin qu’elle lui propose un cahier des charges portant sur une telle expérimentation.
Le cahier des charges établi prévoit notamment que "le club volontaire pour mener cette expérimentation doit obtenir l’accord du propriétaire de l’équipement [en l'occurrence la commune ou l'EPCI, ndlr] et travailler aux modalités d’installation des zones avec les associations de supporters".

Des travaux aux frais des clubs ?

En outre, le texte précise que "l’expérimentation doit être économiquement soutenable pour les propriétaires des équipements concernés". En effet, le passage de places assises aux places debout exige des travaux – qui auront lieu cet été dans les stades concernés – de dépose des sièges existants et de pose de garde-corps sur les gradins. Selon nos informations, certains des clubs concernés devraient procéder à ces travaux à leurs propres frais.
Cette démarche, précise encore le ministère, "a été engagée dans le respect de la condition essentielle fixée par la ministre : le maintien à un volume constant des capacités d’accueil des tribunes". Autrement dit, il ne sera pas possible de faire entrer plus de monde dans une tribune configurée avec des places debout que dans la configuration en places assises.
Au regard de l’examen des candidatures par l’INS, la ministre a validé une liste de quatre clubs : Amiens sporting club football et l'Association sportive de Saint-Etienne, en Ligue 1, le Football club de Sochaux-Montbéliard et le Racing club de Lens, en Ligue 2.
Si cette première liste ne comprend que des clubs de football, l’expérimentation est néanmoins ouverte à tous les clubs relevant des ligues professionnelles. Une seconde vague d’admission à l’expérimentation sera lancée à l’automne si de nouveaux clubs se déclaraient candidats.
Au terme de la saison sportive 2018-2019, les clubs retenus pour l’expérimentation participeront, en collaboration avec l’INS, les services du ministère et les autorités préfectorales concernées, à son évaluation, avant d’envisager les suites à donner à ce dispositif.
Parmi celles-ci, on songe à une évolution du cadre réglementaire, l'article R.312-14 du Code du sport dispose en effet que "seules des places assises peuvent être prévues dans les tribunes [des enceintes destinées à recevoir des manifestations sportives ouvertes au public]".
 

Investissement dans les hébergements touristiques

Revitaliser et conforter l’attractivité des centres-villes par la construction ou la rénovation d’hôtels et résidences touristiques.

Haut de page