France

Anne Lenormand / Localtis

Une mission parlementaire sur l'adaptation des territoires aux évolutions du littoral

Environnement

En ouverture du Comité national de suivi pour la gestion intégrée du trait de côte, François de Rugy, ministre de la Transition écologique, a annoncé ce 17 avril une mission parlementaire sur l'adaptation des territoires face aux évolutions du littoral, confiée au député de Vendée Stéphane Buchou.

Déjà président du Comité national de suivi pour la gestion intégrée du trait de côte, le député de Vendée Stéphane Buchou s'est vu confier par le Premier ministre une mission parlementaire sur l'adaptation des territoires face aux évolutions du littoral. Cette annonce a été faite ce 17 avril par François de Rugy, ministre de la Transition écologique, en ouverture de la réunion du comité. Composée de représentants d’associations d’élus locaux, d’ONG, d’acteurs socio-économiques, d’experts et d’administrations, cette instance est chargée du suivi de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte mise en place en 2012 et dont le programme d'actions 2017-2019 arrive à échéance.
Le comité s’est réuni ce 17 avril à l’occasion de la restitution de la mission confiée par le gouvernement à l’Inspection générale des finances, à l’Inspection générale de l’administration et au Conseil général de l’environnement et du développement durable sur la recomposition spatiale des territoires littoraux. Selon un communiqué du ministère de la Transition écologique, "les recommandations de cette mission vont dans le sens d’un renforcement des actions de la stratégie nationale". Elles visent notamment à "améliorer la connaissance scientifique sur le recul du trait de côte", "développer l’information des élus et des citoyens, ce qui conforte le réseau national des observatoires du trait de côte récemment mis en place et la nécessité d’un dispositif rénové d’information des acquéreurs et des locataires", "mieux articuler les responsabilités des différents échelons grâce à l’élaboration de stratégies locales de gestion du trait de côte", "promouvoir la prise en compte des écosystèmes naturels dans l’adaptation des territoires littoraux", ou encore "accompagner les collectivités locales qui s’engagent dans des projets de recomposition spatiale via une démarche de contractualisation avec l’État, et des financements faisant appel à la solidarité littorale", a détaillé le ministère, en soulignant que ces propositions "doivent désormais être concertées avec les acteurs des territoires".
La mission confiée à Stéphane Buchou sera d'"étudier leur faisabilité, pour les adapter, le cas échéant, à la diversité des territoires littoraux et pour préparer un futur débat législatif". Les membres du comité national de suivi y seront "étroitement associés".
 

Haut de page