Morgan Boëdec / Victoires-Editions

En bref - Biodiversité : les agences régionales ont leur club

Environnement

Energie

Sans attendre le lancement, le 12 avril, de la première agence régionale de la biodiversité (ARB) - celle de la région Ile-de-France -, une dynamique collective se structure déjà.  Le 21 mars, un club des ARB vient d'être installé pour élargir le cercle et pousser l'ouverture à d'autres partenaires locaux et collectivités.

Issue de la transformation d'une structure déjà existante, Natureparif, la première agence régionale de la biodiversité (ARB) à voir le jour est celle de la région Ile-de-France. Son lancement officiel est annoncé le 12 avril. Des partenariats ont été signés pour créer de nouvelles agences dans six régions : Centre-Val de Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Normandie, Nouvelle-Aquitaine et Paca. La Réunion souhaite aussi en mettre une en place début 2019 sur son territoire. A Mayotte et en Occitanie, le processus partenarial est aussi engagé avec la région.
Une dynamique de co-construction de ces agences est donc à l'œuvre. Des fondations bien sûr à consolider mais des initiatives déjà nombreuses, à conforter et mettre en réseau : un club installé le 21 mars va justement s'y atteler. Appuyé au niveau national par Régions de France, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l'Agence française pour la biodiversité (AFB), ce réseau prévoit d'échanger sur la mise en place des ARB, de partager des bonnes pratiques (faire remonter au niveau national ce qui est fait en région) et des réflexions pouvant être communes (structuration juridique des agences, financements, formation des élus, ingénierie territoriale en appui aux collectivités, etc). Un club ouvert, insistent ses membres, "à toutes les régions et tous les partenaires, notamment aux agences de l'eau, aux départements, communes et intercommunalités". Le prochain rendez-vous est fixé aux assises nationales de la biodiversité qui se tiennent en juin prochain à Valenciennes (Nord).

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page