Ferme solaire en Haute-Loire : les élus associent activité agricole à production d'énergie (43)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Haute-Loire

Un nouveau genre de ferme solaire est né au cœur de l'Auvergne. Pour ne pas "geler" des terres agricoles, les élus de la communauté de communes du Pays de Paulhaguet ont favorisé l’ouverture de cette installation à l'agriculture. Aujourd’hui, des moutons noirs cohabitent avec les capteurs photovoltaïques et les lavandes. Des visites pédagogiques sont organisées pour les écoles et les touristes.

En 2009, l'Etat lance un appel à projets en vue de promouvoir la production d'énergies renouvelables. Une centaine de dossiers sont éligibles et plusieurs entreprises recherchent des terrains susceptibles d'accueillir des fermes solaires. La communauté de communes du Pays de Paulhaguet (Haute-Loire, 4.200 habitants, 19 communes) est particulièrement bien placée, car elle possède un "poste source", c'est-à-dire un site de distribution d’électricité permettant de raccorder à moindre frais une ferme au réseau. Le projet porte sur 10 MWc produit par 42.000 panneaux implantés au sol. De quoi alimenter en électricité 4.200 habitants, l'équivalent de la population de la communauté de communes.

Ferme solaire : oui mais… sans geler de terres agricoles

Une première réunion de travail est organisée par le syndicat électrique de la Haute-Loire. Les services de l'Etat y participent ainsi que le député de la circonscription, le sénateur et les élus du Pays de Paulhaguet. "L’entreprise intéressée par le potentiel de notre territoire nous a présenté le projet, explique Christian Poulet qui était à l'époque président de la communauté de communes. Aucun investissement ne nous était demandé, en dehors de la mise à disposition de terrains."
La location du terrain nécessaire à l'implantation d'une ferme solaire (soit 22 hectares) est susceptible de rapporter à la collectivité 100.000 euros par an. Si les élus sont favorables au projet, ils souhaitent cependant réfléchir à l'avenir de leur territoire en termes de développement durable. Par exemple, "comment éviter de geler une surface agricole de 22 hectares ?" Dans cet esprit, le conseil communautaire propose d'ouvrir la ferme solaire au maraîchage et à l'élevage. Leurs préoccupations trouvent un écho auprès de l’entreprise porteuse du projet, mais aussi auprès des agriculteurs.

Vocation mixte pour les terrains de la ferme solaire

Une exploitante qui possède un élevage ovin bio à côté des terrains que possède la communauté de communes demande à s'associer au projet en louant à l’entreprise ses terres sur 14 hectares. Les élus y sont favorables dans la mesure où cela permet de pérenniser l'exploitation agricole : les moutons noirs pourront brouter entre les panneaux photovoltaïques, et les loyers perçus par l'agricultrice constitueront un revenu complémentaire appréciable.
Pour aller plus loin, les élus ont sollicité une association de réinsertion professionnelle en vue de mettre à disposition une partie des terres de la ferme solaire : une convention permet à l'association le jardin des Estreys d'y effectuer une activité de maraîchage. Dans un premier temps, ce sera pour y planter de la lavande : victime de maladies dans le sud de la France, cette plante se développe en Auvergne.
Après six mois de travaux, en mars 2012, la ferme solaire est inaugurée. Sur les 22 hectares de l’installation, l’entreprise en loue 14 à l'éleveuse et 8 à la communauté de communes. La ferme produit les 10 Mwc escomptés, sert de pâture aux moutons, et de banc d'essai pour l'association d’insertion qui, plus tard, compte bien se lancer dans la culture de légumes.

Visites pédagogiques pour les scolaires et les touristes

Alain Garnier, nouveau président de la communauté de communes du Pays de Paulhaguet, a voulu que cette ferme solaire d'un genre nouveau s'ouvre aux visites organisées pour les scolaires et les touristes : "Ce type de projets, lorsqu’ils ont une portée uniquement économique, ont souvent du mal à passer auprès de la population. Chez nous cela c'est bien passé parce que nous avons tout de suite inscrit le projet de ferme solaire dans une dynamique de développement durable. C'est pour l'expliquer que nous avons organisé ces visites et nous devons constater qu'elles ont beaucoup de succès."

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du Pays de Paulhaguet

Nombre d'habitants :

4200

Nombre de communes :

19
Rue Jeanne-d'Arc
43230 Paulhaguet
dgs.paulhaguet@orange.fr

Alain Garnier

Président

Christian Poulet

Premier vice-président et ancien président
Haut de page