Ardèche

Luc Blanchard

Lanas : un espace public participatif réunit anciens et nouveaux habitants (07)

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Et si la revitalisation des centres-bourgs passait par la création de nouveaux liens sociaux ? C'est le pari qu'ont fait les élus de Lanas, en Ardèche. Lancée au cours de l'été 2015, la dynamique visant à créer un nouvel espace public n'est pas retombée.

Fermes de la pergola et terrasse de l'enclos

En 2014, une nouvelle équipe est élue à la mairie de Lanas (390 habitants). Elle hérite d'un dossier très conflictuel : la création d'un ensemble de logements sociaux sur un terrain qui, durant des générations, fut un lieu de rencontres et de convivialité pour les villageois.

Un enclos à mouton cristallise les tensions

Au cœur du village médiéval, un ancien enclos à moutons, entouré de vieux murs de pierre, avait été racheté par la commune et cédé à un bailleur social désireux d'y implanter 12 logements. Le projet est attaqué par une association locale. Leur recours n’aboutit pas. Le projet est confirmé. Les nouveaux élus tentent alors de restaurer la confiance : ils organisent deux réunions publiques pour permettre au bailleur d'expliquer son projet... Rien n'y fait et le chantier démarre dans un climat tendu. Les élus rencontrent alors une jeune étudiante en architecture qui réalise son mémoire de fin d'étude sur l'urbanisme rural. Elle souhaite faire de Lanas son site pilote.

Les anciens habitants craignent l’arrivée de nouveaux

Les élus acceptent le projet et l'étudiante se met au travail. Au début de l'été 2015, elle organise une rencontre et un petit déjeuner sur la place du village. Plus de cinquante personnes y participent et disent ce qui va et ce qui ne va pas dans le village. Il en ressort que "l'enclos" cristallise toutes les angoisses des villageois qui craignent que les nouveaux arrivants accaparent l'espace public à leur seul profit.

Tenter la médiation via un collectif d’architectes et de paysagistes

Afin de tenter de restaurer l’idée de partage de l’espace et de convivialité, les élus organisent, fin août 2015, une nouvelle rencontre à laquelle l'étudiante convie l'atelier Bivouac, un collectif d'architectes et de paysagistes. Ces derniers comprennent l'urgence et prennent la mesure de la tension. Ils proposent de venir résider dans le village de façon à aider les habitants à élaborer un projet collectif. Les élus acceptent, mettent à leur disposition l'ancienne école primaire rebaptisée "La maison du projet villageois".

Présence apaisante qui incite à l’action collective

Deux résidences, de deux semaines chacune, ont lieu au printemps 2016, l’objectif est de rendre l’espace sécurisé pour l’été. Les nouveaux habitants se sont installés dans les logements sociaux. Les jeunes professionnels traduisent en plans les idées des villageois. Mieux, ils mettent la main à la pâte et, avec les habitants, aménagent l'espace. L'idée directrice est de créer un espace public, ouvert à tous. Une place de village avec une pergola en bois, un terrain de boules, des parterres de fleurs...

Sobriété volontaire, réemploi et huile de coude

La commune finance les "résidences" sur ses fonds propres (9.000 € par cession), en faisant le pari que cette situation d’économie pouvait être le déclencheur d’inventivité et de créativité. Mais elle ne peut pas aller au-delà. Devant la dynamique crée, où anciens et nouveaux habitants, jeunes et vieux, élus et simples citoyens retroussent leurs manches pour mettre en œuvre collectivement ce chantier citoyen : ils soulèvent les cailloux et poussent les brouettes. Tous les matériaux utilisés sont recyclés : les pierres issues de la démolition d’un ancien mur d’enceinte sont utilisées pour créer une composition sur-mesure et incarnée par les habitants.
Les soutiens arrivent et des demandes de subventions sont faites : département, région, Gal3 pour les programme Leader et aussi un don.
La maire de Lanas, Marie-Christine Durand, n'en revient pas : "La dynamique qui s'est créée est extraordinaire. Ce projet a fédéré le village, c’est une vraie démarche citoyenne intergénérationnelle. Pour nous, élus, le plus difficile a été d'accepter que le projet évolue sans cesse mais nous voulions avant tout tisser du lien social et, de ce point de vue, les résultats ont dépassé toutes nos espérances."

L'aventure continue

A l'issue de la deuxième résidence du collectif Bivouac, au printemps 2016, un groupe d'habitants "L'écho des bambous" se constitue pour entretenir l'espace avec les agents techniques. Ils réalisent des tables, décorées de mosaïques par les enfants, des panneaux d'affichage, des poubelles avec des tonneaux récupérés à la cave coopérative... A ce moment-là, Bivouac propose de réaliser un film pour impliquer davantage les adolescents. Des contacts sont pris avec l'école de cinéma documentaire de Lussas, et trois réalisateurs co-écrivent le scénario avec les adolescents du village. Le tournage a lieu à l'automne 2016 et au printemps 2017, lors de la dernière résidence de Bivouac.

Les anciens transmettent leur savoir

Parallèlement, des plantations sont réalisées avec des plantes données par les villageois. A cette occasion des pensionnaires de Béthanie, un grand centre pour personnes handicapées, viennent travailler aux côtés des villageois.
Enfin, au printemps 2017, une ultime résidence permet de finaliser les aménagements en créant des chemins pavés reliant les différents espaces. Ce sont les plus anciens du village qui enseignent la manière de réaliser ces "calades" typiquement ardéchoises.

Un livre en projet

Les élus souhaitent transmettre. Une résidence d’écriture basée une fois de plus sur un travail collectif effectué au sein d'ateliers, devrait permettre la publication de la démarche et rendre visible l’énergie déployée. "Nous avons grâce à ce projet cultivé les différences par le biais de l’humain, de l’attention et non de la standardisation."
En fin de compte, le budget total de l'opération s'élève à 71.200 € dont 31.750 € proviennent de subventions et de dons, le reste à charge pour la commune s'élève à 40.500 €. Une somme réduite au regard des aménagements réalisés et surtout du mieux-vivre ensemble qui en résulte.

Contacts

Commune de Lanas

100 rue de la Mairie
07200 Lanas
04 75 37 72 02
Nombre d'habitants : 390

Marie-Christine Durand

Maire
communedelanas@wanadoo.fr

Accompagner vos transformations

La transformation du secteur à travers les réformes engagées par les pouvoirs publics vous impacte et vous amène à évoluer

Haut de page