Le Domaine de Crénihuel, un éco-village vacances en Centre Bretagne

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Morbihan

Le conseil régional de Bretagne et de nombreux partenaires ont souhaité soutenir un ambitieux projet d'éco-village de vacances innovant, dont l'initiative revient conjointement au maire d'une commune de 450 habitants, très sensibilisé aux démarches de développement durable, global et local, et au président d'une association morbihannaise impliquée dans le tourisme social.

Dès 1995, Serge Moëlo, maire de Silfiac dans le Morbihan, avait commencé à concevoir un projet de "tourisme intégré" sur sa commune, avec réhabilitation d'anciennes maisons dans des villages encore habités. Faute de partenaire, le projet est reporté mais la réflexion se poursuit avec l'association Loisirs Vacances Tourisme (LVT). En 2001, une opportunité de rachat d'un vaste domaine privé se présente. Le maire et Alain Le Fur, président de LVT de l'Ile de Berder* reprennent le projet. L'association acquiert le domaine qui bénéficie d'un cadre paysager remarquable. Les partenaires locaux favorables à ce projet situé en Centre Bretagne, région qui a subi une forte hémorragie démographique, sont mobilisés. Le projet s'inscrit dans une démarche globale qui vise à promouvoir localement un tourisme lié au développement durable et à favoriser la démocratie participative. Le conseil d'administration du Domaine de Crénihuel comprend des vacanciers et des représentants d'associations locales. Cinq administrateurs sont des habitants de Silfiac et de communes voisines. "Nous avons toujours la volonté d'associer réellement les habitants à nos projets", déclare Serge Moëlo.

Développement durable et tourisme social

L'eco-village du Domaine de Crénihuel a ouvert ses portes pour la saison d'été 2006. Il comprend deux bâtiments neufs pour un total de 50 chambres, dont 24 accessibles aux handicapés. Ils sont conçus avec des peintures non nocives, des murs en briques et à ossature en bois. Accueil, bar, restaurant, salles de travail et salle polyvalente sont aménagés dans deux bâtiments en pierre, rénovés avec des joints à la chaux et des enduits de chaux et chanvre. Le chauffage et l'eau chaude sanitaire sont produits par une chaufferie à bois déchiqueté tandis que la salle polyvalente est chauffée par une pompe à chaleur air-eau. Un bassin planté de roseaux permet une épuration naturelle des effluents du site. Les eaux du bassin naturel de baignade sont épurées par des plantes macrophytes.
Sur un coût total de 4 millions d'euros, le projet a été subventionné à 65%. Il a bénéficié d'un fort soutien du conseil régional mais aussi des aides de l'Union européenne (Feder), l'Etat (contrat de plan Etat-région), le conseil général, la communauté de communes Pontivy Communauté, ainsi que l'Association nationale des chèques vacances. L'autofinancement de l'association représente tout de même un montant important. Pour Alain Le Fur, "dans le cadre de sa politique d'aménagement du territoire, le conseil régional a financé fortement ce projet pour plusieurs raisons : il s'agit d'un équipement structurant favorable au développement d'une zone en déclin socio-économique, nous avons choisi une option forte d'accessibilité aux handicapés, nous avons privilégié des aménagements pour un développement durable et des activités inscrites dans une démarche de tourisme social et de développement local". Le site vient d'être inauguré officiellement le 29 septembre 2006 en présence du président du conseil régional.

Innovation et obstacles administratifs

"Nous nous félicitons d'avoir pu réaliser un projet qui entre dans notre démarche locale de développement à la fois durable et local, ceci grâce au soutien de nos partenaires, avec une aide exceptionnelle du conseil régional, mais il reste regrettable qu'une réalisation innovante de ce type rencontre encore des obstacles administratifs peu justifiés", remarque Serge Moëlo. "La baignade naturelle n'a pas encore reçu l'autorisation indispensable à son utilisation par les vacanciers de la part des services concernés car cette réalisation ne correspond pas aux normes habituelles de désinfection liées à l'usage de produits chimiques classiques, et ceci malgré les résultats de contrôle positif d'analyse de l'eau !" Le Domaine de Crénihuel dispose d'un des deux plus grands bassins naturels publics de baignade réalisés en France.


* L'association LVT Ile de Berder comprend deux villages de vacances dans le Morbihan (Ile de Berder et Crénihuel). Elle fait partie de la Fédération des villages LVT , inscrits dans une démarche de tourisme social et solidaire, qui rassemble 53 villages en France.

Mairie de Silfiac

Rue Paul Le Bourlay
56480 Silfiac

Serge Moëlo

Maire

LVT Le Domaine de Crénihuel

56480 Silfiac

Nathalie Cléret

Directrice de l'éco-village de vacances
Haut de page