Meurthe-et-Moselle

Pierre-Marie Langlois

Les écoles de Dombasle-sur-Meurthe testent un challenge énergétique (54)

Environnement

Energie

A l'occasion du renouvellement d’un contrat de maintenance énergétique, Dombasle-sur-Meurthe expérimente un "challenge" mené avec les écoles de la commune, grâce à une application qui mesure les efforts de réduction de consommation. Une démarche qui suppose un engagement des services de la ville et des enseignants.

"Un tel challenge énergétique n'a de sens que s’il peut s'insérer dans une démarche globale de développement durable", souligne en préambule l’adjoint au maire en charge de la culture, de la jeunesse et de la vie scolaire et périscolaire, Serge Claude. Depuis 2014, la ville de Dombasle-sur-Meurthe (10.000 habitants, trois groupes scolaires) développe une démarche en ce sens : éclairage intelligent avec renouvellement des lampes en LED et modulation d'intensité lumineuse, isolation extérieure des locaux de la mairie, ou encore lancement d'une étude sur la performance énergétique des bâtiments publics. Le but de ce challenge en cours est de réduire l'impact énergétique des sites scolaires.

Données de consommation transformées en contenus pédagogiques

Proposé aux écoles maternelles et élémentaires pour un an à partir de juin 2017, ce challenge est le résultat d’un partenariat d'expérimentation entre le nouveau prestataire, Idex, chargé de la maintenance des installations énergétiques communales et la start-up lilloise Energic. Via un suivi hebdomadaire de la consommation énergétique des écoles, différents défis et compétitions sont partagés entre les écoles de la ville, comme éteindre systématiquement les lumières en quittant les classes… Les données de consommation, récoltées par Idex, sont ensuite traitées par la start-up pour les transformer en contenus pédagogiques commentés en classe. La performance énergétique des écoles est présentée en termes de "jour de consommation d'une famille", afin de mieux impliquer les parents.

Capteurs et écrans de visualisation dans les écoles

Dans chaque école ou groupe scolaire, des appareils de mesure de la consommation de gaz et d’électricité ont été installés, Les capteurs sont connectés, sans fil, via le réseau d'internet des objets du français Sigfox. L’ensemble est complété par des écrans de visualisation permettant de se représenter au jour le jour l'empreinte énergétique des écoles. Pour cette première année de contrat, la commune a bénéficié gracieusement de ces installations.

Indispensable engagement des enseignants

L’implication de la communauté pédagogique apparaît comme le facteur clé de succès. Cet enjeu avait été anticipé par les élus : des rencontres préparatoires ont réuni les prestataires, les directions d'école et les services de la commune. Reste que l'engouement demeure aujourd'hui très contrasté d'un établissement à l'autre, selon la mobilisation de l’équipe d’enseignants. Du côté de la ville, de nombreux services ont été impliqués : urbanisme, finances, affaires scolaires, travaux, avec un pilotage du service communication pour la sensibilisation des élèves et de leurs parents.

Redéfinir les priorités de rénovation énergétique dans les groupes scolaires

"L’analyse de la consommation permise par le challenge va aider à déterminer nos priorités dans les rénovations des groupes scolaires", observe l’élu. Pour autant, l'efficacité énergétique en milieu scolaire présente certaines subtilités : le besoin de confort thermique varie selon les âges et la taille des enfants. En maternelle, les capteurs ont dû être repositionnés dans la salle pour refléter le ressenti des plus jeunes.

Le défi pédagogique reste en devenir

Si le challenge énergétique est en passe d'être relevé, le défi pédagogique reste en devenir, car il n'est pas facile de vulgariser auprès des enfants les données techniques de l'énergie. La ville n'a pas arrêté sa décision sur la poursuite ou non du challenge dans sa forme actuelle, qui prendra fin en juin 2018. En effet, durant cette année première année d'expérimentation, le coût du challenge était compris dans l'ensemble du contrat de maintenance énergétique, signé pour 10 ans et à hauteur de 2,7 millions d'euros. À terme, en revanche, la start-up Energic proposera ce service via un abonnement annuel, qui s'élève, pour une ville comme Dombasle, à 90 euros par mois et par école.

Contact(s)

Commune de Dombasle-sur-Meurthe

Hôtel de ville, place Suzanne Pierre
54110 Dombasle-sur-Meurthe
03 83 18 34 34
Nombre d'habitants : 9828

Serge Claude

Adjoint culture, vie scolaire-périscolaire et jeunesse
claude.serge.dombasle@gmail.com
Haut de page