AEF

En bref - A Nice, des policiers municipaux devant les écoles qui le demandent

Jeunesse, éducation et formation

Sécurité

"La ville de Nice mettra à disposition de chaque groupe scolaire qui en fera la demande un fonctionnaire de police non armé qui appliquera les missions déclinées lors de l’expérimentation", a annoncé Christian Estrosi le 6 juillet. Le maire de Nice s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée au bilan de l’expérimentation des policiers municipaux dans trois écoles de la commune. Mis en œuvre depuis avril 2018 avec l'autorisation du ministre de l'Éducation nationale, le dispositif, qui prenait fin à la veille des vacances d’été, sera donc pérennisé mais pas dans toutes les écoles et pas tout de suite. Son déploiement sera "effectif à partir de janvier 2019", "les conseils d’école de l’année 2018/2019 étant programmés en novembre", a indiqué le maire.
"Les missions remplies par le policier municipal ont permis de combler les manquements en termes de sécurisation des bâtiments" ainsi qu'"une amélioration dans la pratique des exercices de sécurité effectués tout au long de l’année", estime Florence Tinelli, directrice du groupe scolaire Ventabrun.

Investissement dans les projets de formation

Contribuer à l’adaptation et au développement des compétences des habitants

Haut de page