Morbihan

Claire Lelong

Sainte-Hélène conçoit et réalise son école en économie circulaire (56)

Environnement

La nouvelle école publique, prévue pour la rentrée 2020, sera réalisée dans une approche "cradle to cradle", en visant mutualisation des espaces et choix de matériaux et procédés constructifs à impact positif sur l'environnement. Le projet, pilote au niveau de la région Bretagne, se veut reproductible à des coûts équivalents à un projet "plus classique".

Matériaux sains recyclables ou réutilisables à l'infini, autonomie énergétique, confort et santé pour les usagers sont les principes du "cradle-to-cradle" (littéralement du berceau au berceau, cf. encadré). "Cette approche en économie circulaire permet de réfléchir en impact positif et non plus en réduction d'empreinte. C'est beaucoup plus enthousiasmant pour mener un projet !" souligne l’adjointe au développement durable de la commune de Sainte-Hélène, Hélène Danel.

Expérimenter…

En 2014, la petite commune morbihannaise de 1.200 habitants souhaitait engager la construction d'une nouvelle école publique. L'adjointe a proposé de la mener dans l'approche novatrice du cradle-to-cradle. L'équipe municipale convaincue a candidaté à l'appel à manifestation d'intérêt "économie circulaire" du conseil régional de Bretagne.

… et encourager les échanges d’expériences

Le projet a été retenu comme "pilote" en avril 2015. "L'objectif, c'est de montrer que cette façon de concevoir est accessible à tous, au plan méthode comme au plan financier. Pour cela, nous communiquerons sur nos réussites mais également sur les difficultés rencontrées. Avec l'espoir que d'autres s'en saisissent et fassent mieux !"

Concevoir ensemble pour mutualiser les savoirs

Enseignants, parents d'élèves, habitants et enfants participent à cette aventure collective. "Nous avons proposé quatre ateliers participatifs au cours de l'année 2016. Une soixantaine de participants se sont mobilisés", indique l'élue. Parmi les décisions prises collectivement, le choix des impacts positifs à viser en priorité dans le bâtiment, les objectifs architecturaux du projet, son programme et son plan.

S’inspirer d’ailleurs

La visite de trois écoles récentes de qualité a aussi permis d'inspirer le groupe en termes d'usages. En parallèle, les élus municipaux ont profité d'un voyage d'études aux Pays-Bas, pays le plus avancé dans ce domaine avec visite d'une école, d'une mairie, d’une entreprise et d'un parc d'activités réalisés en cradle-to-cradle.

Construire des mètres carrés flexibles, des espaces à partager

Pour pouvoir inspirer d'autres territoires, l'école de Sainte-Hélène sera réalisée à des coûts équivalents à un projet "plus classique". "Les premières économies sont les m2 que nous ne construirons pas. Nous avons donc poussé très loin le travail sur la mutualisation des espaces lors des ateliers participatifs", observe l'élue. Résultat : des salles de classes carrées pour permettre le maximum d'organisations possibles, des cloisons mobiles entre les classes permettant de les jumeler si besoin, une mutualisation d'une partie du bâtiment avec le périscolaire et l'usage associatif, selon les différents temps de la journée et de la semaine.

Repenser les usages de l’école

 "Nous avons pour cela pensé un principe de rangements par domaine d'activités dans les espaces mutualisés." L'école sera demain "un centre pour la commune, avec l'idée que tous les citoyens puissent y venir à un moment donné. Par ailleurs, dès la conception du bâtiment, il est prévu la possibilité d’un agrandissement ou d’un changement complet d’usage. On réfléchit jusqu’à l’éventuelle déconstruction du bâtiment".

Maîtriser la qualité des matériaux de construction...

"En terme constructif, l'enjeu est aussi de ne pas introduire de matériau toxique qui ne puisse être recyclé ou réutilisé. Nous avons fixé un seuil de 60 % minimum de matériaux certifiés cradle-to-cradle ou équivalent, tout en essayant d’atteindre le seuil le plus élevé possible pour se rapprocher d’un idéal de 100%", souligne l'élue. Ceci implique une parfaite connaissance des matériaux choisis, à la fois dans leur composition et la manière dont ils se recyclent soit dans un cycle biologique ou technique. Un registre administré par le Cradle to Cradle Product Innovation Institute (institut à but non lucratif) compile ainsi les produits certifiés.

... et leur emplacement dans le bâtiment pour un futur recyclage

Des passeports matériaux avec la localisation de chaque matériau dans le bâtiment seront établis.   La bonne mise en œuvre, permettant la récupération des matériaux, est aussi essentielle comme par exemple éviter l’ajout de colles toxiques qui viendraient polluer un matériau par un autre. Le bâtiment devient ainsi une banque de matériaux. En cas de déconstruction, on ne parle plus de déchets de bâtiment mais de la valeur résiduelle des matériaux ainsi récupérés. "Cela nécessite une bonne formation des artisans et un suivi de chantier méticuleux". A Sainte-Hélène, le choix des matériaux est en cours, il doit être finalisé pour la fin de l'année 2018, avant le dépôt du permis de construire.

Bâtiment sain et autonome en énergie

Parmi les impacts positifs retenus, l'amélioration du bien-être, l'autonomie énergétique, la protection contre la pollution et la purification de l'air ont été jugés essentiels par les participants aux ateliers. "Le bâtiment sera passif, avec un besoin d'appoint en chauffage de quelques heures par jour une vingtaine de jours par an", précise l'élue. Un installation solaire photovoltaïque sera installée sur le bâtiment.  Un projet en autoconsommation collective est à l’étude, "cela permettra de créer une dynamique de territoire".

Alternative aux ondes wifi

La mairie s'est aussi adjoint une assistance à maîtrise d'ouvrage "qualité de l'air intérieur". Le bâtiment respectera les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé en matière de radon, norme 3 fois plus contraignante que la norme française. Dernier point à souligner, l'accès à internet. "Nous avons fait le choix du filaire pour les postes fixes et d'une technologie Lifi qui permet d'obtenir du réseau internet en se plaçant sous une lampe led, évitant ainsi les ondes wifi. C'est la seule innovation technique majeure, le reste du projet est plutôt low tech !". Après plus de 3 années de travail préparatoire, la commune de Sainte-Hélène s'apprête à déposer le permis de cette école hors norme. Son ouverture est prévue pour 2020.

L’économie circulaire un projet d’école mais aussi un projet de territoire…

La communauté de communes Blavet Bellevue Océan (CCBBO) à laquelle la maîtrise d’ouvrage de l’école a été déléguée a pris, à cette occasion, l’économie circulaire en compétence. Tout le personnel de la CCBBO a reçu une formation sur le sujet. L’économie circulaire est ainsi déclinée dans le cadre du Territoire zéro déchet zéro gaspillage.

… avec une sensibilisation des entreprises à cette démarche

La CCBBO a initié une démarche d’écologie industrielle et territoriale (EIT) en organisant de nombreux ateliers participatifs. Un des ateliers a d’ailleurs contribué à la création d’une plateforme collaborative d’échange entre entreprises "Partageons nos ressources".

Définition du concept "cradle to cradle "

Cradle to cradle (C2C) signifie littéralement du berceau au berceau . Il s’agit d’une démarche visant l'écoconception mais c’est aussi un concept d'éthique environnementale ou de philosophie de la production industrielle qui intègre, à tous les niveaux, de la conception à la production et à la réutilisation du produit, une exigence écologique dont le principe est zéro pollution et 100 % réutilisé. En simplifiant, un produit fabriqué doit pouvoir, une fois recyclé, produire à nouveau le même produit.
 

Le projet, support pédagogique pour les enseignants

Depuis 2017, les enseignants se sont également saisis du projet comme un véritable support pédagogique : notamment lors d’une semaine dite banalisée avec de nombreux ateliers sur le biomimétisme, la conception architecturale, la création artistique, le zéro déchet… Les enfants ont écrit des textes et des pages documentaires sur les différents sujets abordés, mis en musique à cette occasion et édité dans un livre CD "Tous éco-écoliers". Un état zéro de la biodiversité du site a été réalisé en y associant les enfants des deux écoles lors d’une journée sur le site avec de nombreux ateliers de découverte de la biodiversité. "L'idée de ce projet est aussi de faire cours au plus près de la nature, chaque classe aura son extension extérieure aménagée avec des copeaux de bois, etc." précise l'adjointe.

Contact(s)

Commune de Sainte-Hélène-sur-Mer

Rue du 11-Septembre-1944
56700 Sainte-Hélène-sur-Mer
02 97 36 64 36
Nombre d'habitants : 1200

Hélène Danel

Adjointe au développement durable
helene-danel.ste-helene@outlook.fr
Haut de page