Sept circuits touristiques dans le Pays carcassonnais

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Aude

Il a fallu dix-huit mois de travail aux deux cents membres de la commission tourisme du Pays carcassonnais pour élaborer le guide des sept circuits touristiques, pour découvrir, en une journée, Carcassonne et ses environs.

En septembre 2005, suite au schéma local d'organisation touristique (demandé par le comité départemental du tourisme de l'Aude et porté par le Pays carcassonnais sur son territoire), l'idée est lancée au sein du Pays carcassonnais de faire l'inventaire de tout ce qui se visite en une journée autour de Carcassonne. L'objectif est de promouvoir les atouts du territoire et de fédérer autour d'un projet commun tous les acteurs locaux : le pays regroupe 78 communes et près de 40.000 habitants et réunit sept communautés de communes et deux communes "isolées". Une chargée de mission est embauchée par le Pays avec la mission de fédérer au sein d'une commission tourisme tous les acteurs locaux concernés. Au départ, celle-ci rassemble des techniciens, agents de développement et quelques élus. En assistant à de nombreuses manifestations locales, André Durand, Patricia Munich, rapporteurs de la commission tourisme et Valérie Lafon, chargée de mission, se font connaître, expliquent leurs missions de développement du tourisme local et, petit à petit, font passer de cinquante à deux cents les membres de la commission. Ensemble, ils retiennent le projet d'un guide présentant des circuits à la journée, en étoile autour de Carcassonne. Pour réunir les moyens financiers, le projet est présenté dans le cadre du contrat de pays 2006. 30.000 euros sont attribués pour imprimer et distribuer le guide. La rédaction reste à la charge de la commission. Celle-ci définit la philosophie du projet, en s'appuyant sur des études concernant l'attente des touristes. Il en ressort les axes suivants : être guidé mais rester autonome, pouvoir choisir en fonction de ses centres d'intérêts (architecture, histoire, espaces naturels, ludiques, gastronomiques...) et enfin rencontrer les habitants qui font vivre ces territoires, proposer un tourisme à visage humain.
"Au départ, nous avions sélectionné vingt circuits, explique Valérie Lafon. Il a fallu faire valoir l'intérêt du Pays dans son ensemble, avant les intérêts locaux. La satisfaction des aspirations du touriste est restée au centre du projet et nous a conduits à refuser les projets de certaines communes, insuffisamment étoffés ou non-aboutis. Un vote des membres de la commission tourisme a finalement permis de sélectionner sept circuits."

Une charte du "bon tourisme" pour choisir les prestataires

Pour chaque circuit, la commission a nommé un responsable, élu, agent de développement ou prestataire de service touristique. Autour de chaque responsable, s'est constitué un sous-groupe, composé d'une vingtaine d'habitants, chargés d'aller sur place pour vérifier les informations, les compléter, définir une liste de prestataires potentiels et rédiger le texte de présentation. Puis, une charte du "bon tourisme" a été  élaborée et validée par un juriste pour servir de base à la sélection des prestataires sur des critères de qualité : être ouvert au public au minimum d'avril à septembre six jours sur sept, développer une grande capacité d'accueil des touristes (en ayant toujours le sourire !), accepter de participer à une formation, présenter le guide aux visiteurs...Les prestataires doivent signer la charte pour être labélisés et être présents dans le guide. Ils doivent bien sûr la respecter pour continuer d'y figurer au fur et à mesure des mises à jour. 

136.000 exemplaires diffusée en 6 mois

Le guide, de trente-six pages, a été présenté lors d'une conférence de presse lançant la campagne touristique du Pays carcassonnais, en avril 2007,  en présence de tous les prestataires concernés par les sept circuits. Imprimé à deux cent mille exemplaires, le guide des sept circuits du Pays carcassonnais existe également en version numérique. Cent trente six mille exemplaires ont été diffusés entre avril et septembre 2007 par un prestataire local dans les offices de tourisme, syndicats d'initiative, musées, cafés, autoroutes, commerçants en milieu rural, mairies, communautés de communes... Vingt-six stagiaires AFPA "option tourisme" ont été chargés de présenter le guide et de le distribuer dans la ville de Carcassonne, à l'office de tourisme, dans les différents musées et aux commerçants. Cette distribution a révélé l'intérêt des commerçants pour le guide : Il est, selon eux, une excellente réponse aux demandes des touristes sur les sorties, promenades et choses à voir dans la région. Il est perçu comme un moyen de fidéliser la clientèle et est offert comme un cadeau.

Le guide a stimulé l'économie locale

En septembre 2007, un premier bilan a été effectué à partir de différents critères : rapport des stagiaires AFPA tourisme, nombre de guides distribués... Un questionnaire qualité a été glissé en fin du guide avec un affranchissement T (gratuit pour celui qui l'utilise). Les retours, peu nombreux, ne comportent cependant aucune critique négative, mais plutôt des compliments et des suggestions telles que, par exemple, la création de parkings pour camping car. Enfin, en octobre 2007, une réunion de la commission tourisme avec les prestataires a permis de mesurer l'impact du guide avec des témoignages précis. Pour la première fois, des lieux reculés ont été visités par des touristes, guide à la main. De même, des auberges isolées ont connu une augmentation de fréquentation significative. Un loueur de voiture a expliqué que le guide était désormais systématiquement déposé dans les véhicules et qu'il était devenu indispensable. Le guide a donc sans aucun doute stimulé l'économie locale.

Les habitants, ambassadeurs de leur territoire

Autre point très positif, le guide a non seulement fédéré l'ensemble des acteurs du tourisme mais il a également mobilisé les habitants du territoire : il leur a permis de découvrir des villages et des activités de leur propre région qui leur étaient inconnus. Ainsi, les habitants deviennent des ambassadeurs de leur territoire, par exemple en faisant visiter des circuits à leur famille de passage. On peut parler de réappropriation du territoire. En revanche, il ne faut pas minimiser l'énorme travail que demande la réalisation d'un tel document, notamment en termes d'animation de la commission et des sept groupes de travail. Ainsi la chargée de mission du pays a consacré 30% de son temps à ce projet de développement touristique sur une durée de dix-huit mois.

Au final, le Pays est une bonne échelle pour développer un tourisme de proximité, car il est possible d'entrer dans les détails et d'aller sur place pour vérifier les informations. Une des clés de la réussite réside dans la commission pluridisciplinaire, ouverte à des élus et à des professionnels, afin qu'ils réfléchissent, s'expliquent et avancent ensemble. L'outil "guide touristique" permet de créer une relation de confiance entre prestataires et population, de recenser les richesses locales, de fédérer les acteurs. Il débouche sur une prise de conscience des attraits touristiques à l'échelle d'un large territoire et peut très vite entraîner des résultats économiques. Une réédition du guide est prévue en mai 2008.

Nathalie Froissart, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis.

Pays Carcassonnais

BP 30168- 14, rue du 4 septembre
11004 CARCASSONNE

Valérie Lafon

Chargée de mission coordonnatrice et animatrice des commissions
Haut de page