Terres de Perche mise sur la formation pour développer une filière numérique (28)

Publié le
par
Oliviers Devillers
dans

Eure-et-Loir

Depuis 2014, la communauté de communes Terres de Perche accueille une école de codage informatique dans un ancien collège. Une structure qui allie formation informatique et insertion professionnelle. La collectivité facilite cette initiative, avec l’objectif de favoriser le développement d’une filière numérique locale.

Au cœur de la région naturelle du Perche, la ville de la Loupe (3.527 habitants) est à la recherche de relais de développement et réfléchissait depuis quelque temps à la transformation d’un ancien collège en espace dédié au télétravail. "La réussite de ce type de projets doit s’appuyer sur une dynamique locale qui les soutient. Sinon ces tiers lieux ont toute les chances de rester vides, comme on a pu le constater parfois ailleurs", raconte le maire de La Loupe et président de la communauté de communes Terres de Perche, Eric Gérard.

Formation au développement web ouverte à tous

Quand la co-fondatrice du réseau des Wild Code School s’est rapprochée en 2014 de la communauté de communes des Portes du Perche (13 communes, 10.000 habitants) pour proposer de créer une école de codage numérique, les élus y ont vu l’opportunité de poser la première pierre d’une dynamique numérique locale.
Cette école propose en effet des cursus courts de cinq mois formant au métier de développeur logiciel. "Elle est ouverte à tous – nos étudiants ont entre 18 à 50 ans et plus – et nous n’exigeons aucun diplôme. Nos seuls critères de sélection portent sur la motivation et la maturité d’esprit des candidats", assure la co-fondatrice des Wild Code School, Anna Stépanoff. En fonction du profil de chacun, la formation peut être prise en charge par Pôle emploi ou d’autres structures publiques.

Faciliter l’accueil de la structure de formation

La communauté de communes s’est mobilisée pour jouer son rôle facilitateur. D’abord en trouvant une solution pour les salles de cours. Une salle de réunion de la collectivité a rapidement été mise à disposition dès 2014. Dans le cadre d’une opération de réhabilitation de l’ancien collège, la structure de formation a pu s’installer dans une aile de ce bâtiment réaménagé, et cohabite désormais avec une maison des services publics (MSAP) et une pépinière d’entreprises.

Atout de taille : proposer des logements proches aux étudiants

"Une des difficultés pour les élèves issus de toute la France était de trouver un logement pour seulement cinq mois. La collectivité a donc décidé de pré-réserver des logements en les louant au bailleur départemental," explique la directrice générale adjointe, Estelle Duez. Les étudiants bénéficient ainsi d’un loyer attractif (250 euros par mois), avec les formalités simplifiées (demande, caution…) et sont à pieds d’œuvre pour une formation particulièrement intense.

Favoriser les partenariats avec les PME locales

La collectivité facilite également la mise en relation avec les entreprises locales susceptibles d’avoir des besoins en matière de développements informatiques. Au cours de leur formation, les étudiants doivent en effet développer un projet pour le compte de "vrais" clients. L’école de musique, la mairie ou l’hôpital ont ainsi pu réaliser leur site internet pour un coût réduit.
Par ailleurs, la communauté de communes a constaté un début d’essaimage de son initiative avec la création d’une entreprise informatique par deux anciens élèves : hébergée dans la pépinière de l’ancien collège, elle a bénéficié de six mois de loyer gracieux. Reste que la plupart des jeunes a l’issue de la formation ne restent pas dans la région.

Enjeu : consolider l’écosystème numérique en gestation

Si l’école Wild Code School de La Loupe a réussi à accueillir des jeunes de la France entière pour ses premières promotions, elle est désormais concurrencée par des structures similaires situées dans de grandes agglomérations. Aussi la collectivité multiplie-t-elle les initiatives pour la faire connaître. C’est ainsi qu’un hackathon -concours de développement informatique organisé sur deux ou trois jours- dédié à l’agriculture a été monté à l’occasion du comice agricole en juin 2015.
De même, elle a réuni en juillet 2017 les parlementaires locaux pour débattre du thème "Numérique et Éducation" dans la perspective de créer sur La Loupe un pôle de formation aux métiers du numérique. Un moyen également d’adresser des signaux aux grands acteurs de la formation (Région, État) qui sont un soutien indispensable pour mener à bien ce projet.

  Le territoire de Terres de Perche
La communauté de communes de Terres de Perche résulte de la fusion au 1er janvier 2017 des communautés de communes des Portes du Perche, qui a porté le projet, et du Perche Thironnais.

Formation développeur web - Wild Code School :
La Wild Code School propose une formation web et mobile pour préparer aux métiers du numérique toute personne motivée, en reconversion, en recherche d’emploi, en fin d’études… et cela dans le cadre de micro écoles implantées en France. En 2017, le réseau compte huit de ces écoles, l’une d’elles - La Loupe - en milieu rural, d’autres en villes moyennes et enfin dans les grandes métropoles.

Communauté de Communes Terres de Perche

Nombre d'habitants :

15000

Nombre de communes :

24
Place de l'hôtel de ville
28240 La Loupe

Éric Gérard

Président

Estelle Duez

DGS

Anna Stépanoff

Co-fondatrice des ¿Wild Code School¿,
Haut de page