Aude

Une plateforme énergie-bois dans le Haut-Cabardès

Environnement

Energie

Le territoire du Haut-Cabardès, dans l'Aude, dispose d'importantes ressources naturelles. Les élus misent sur le développement des énergies renouvelables : après l'implantation d'éoliennes, la communauté investit dans la filière bois au travers d'une plateforme de fabrication/stockage de plaquettes pour chauffage.

En 1994, la mine d'or de Salsigne a fermé et les élus de la communauté de communes du Haut-Cabardès, dans l'Aude, ont cherché des solutions pour redonner une dynamique au territoire. "Situé au pied de la Montagne noire, notre canton, à la fois proche et éloigné de Carcassonne, laissait peu de choix pour un développement économique important, d'où l'idée des élus de développer les énergies renouvelables : bois, soleil, eau et vent. Les bureaux de la communauté de communes sont d'ailleurs dotés depuis fin 2007 de panneaux photovoltaïques qui ont valu le premier prix au championnat énergies renouvelables des communes 2007 organisé par le comité de liaison énergies renouvelables", indique Francis Bels, président de la communauté de communes du Haut-Cabardès. Côté vent, quatorze éoliennes sont opérationnelles et la récente zone de développement éolien (ZDE) en prévoit vingt-six supplémentaires. Les trois communes concernées réservent une part de la taxe perçue afin d'aider les communes ayant des difficultés à financer leur assainissement.

Un projet labellisé pôle d'excellence rurale

Côté bois, le territoire a d'importantes ressources forestières puisque les deux tiers de sa superficie sont boisés. En novembre 2005, à l'occasion de la signature d'une charte forestière, une réflexion est engagée entre propriétaires, exploitants forestiers et transformateurs sur le thème de l'énergie-bois. "Dans le cadre du pôle d'excellence rurale labellisé en décembre 2006, le financement du projet environnemental a été accepté pour le volet énergie-bois comprenant une chaudière et une plateforme de fabrication/stockage", indique Ludovic Saxe animateur de la charte forestière de territoire du Haut-Cabardès et du Haut-Minervois.
La plateforme bois a coûté 150.000 euros (terrassement, dalle, bâche et chargeur) subventionnés à 80% par l'Ademe, l'Etat (pôle d'excellence rurale), le conseil régional du Languedoc-Roussillon et le conseil général de l'Aude. La communauté a pris en charge les 20% restants. En outre, sur la commune de Salsigne, une société HLM, Marcou Habitat, intéressée par l'utilisation du chauffage à plaquettes de bois a investi  320.000 euros dans la construction d'une chaudière à bois (chaudière, local technique, réseau chaleur et radiateurs), subventionnée par les mêmes financeurs que la plateforme auxquels s'ajoute l'Union européenne. "Pour la société HLM, cette opération est plus coûteuse que d'installer des convecteurs électriques mais il s'agit avant tout de faire passer un message fort : aider les locataires à faire des économies sur leurs factures d'énergie."
La communauté organise les tâches et coordonne les corps de métiers intervenant dans la filière bois. Le travail de bâchage pour le séchage (produire des plaquettes avec moins de 30% d'humidité nécessite de faire sécher le bois trois ou quatre mois) est effectué par du personnel communautaire tandis que le broyage et le transport sont assurés par des prestataires locaux. Les premières plaquettes étaient disponibles à l'été 2007.
A partir de la plateforme de stockage, les plaquettes sont transportées vers un silo de 60 m3, situé à 2 km, qui approvisionne la chaudière. Celle-ci permet de chauffer vingt-cinq pavillons de 120 m2 selon un système de vis sans fin alimenté automatiquement selon la demande en énergie, avec une autonomie d'un mois. "Le chauffage bois revient entre 800 et 900 euros pour une saison de chauffe d'un pavillon, contre 1.200 euros en tout électrique", précise Ludovic Saxe.

Interrogation sur l'avenir des filières courtes

"Pour une communauté de communes de 2.500 habitants, ce projet a une importance symbolique car c'est la première chaudière bois de ce type dans le département de l'Aude. C'est aussi une opération vitrine destinée à motiver les élus locaux pour chauffer au bois leurs mairies, cantines, bibliothèques, écoles, maisons de retraite. Le marché de l'énergie bois est appelé à se développer : d'autres sociétés HLM se disent intéressées pour utiliser notre plateforme. Mais une collectivité ne pouvant pas faire de commerce, nous réfléchissons à la création d'une société d'économie mixte qui serait gérée par une structure privée, une association ou une coopérative. L'activité générée permettrait ainsi de créer des emplois directs et indirects et une valorisation de produits forestiers ou industriels difficilement commercialisables", conclut Francis Bels.

Xavier Toutain, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis.

Contact(s)

Communauté de communes du Haut-Cabardès

Route du Mas-Cabardès
11380 Les Ilhes-Cabardès
04 68 11 12 43
Nombre d'habitants : 1958
Nombre de communes : 14
Nom de la commune la plus peuplée : Villardonnel (412 hab.)

Francis Bels

Président

Ludovic Saxe

Animateur de la charte forestière
ludovic.d.saxe@wanadoo.fr
Haut de page