Deux-Sèvres

Véhicules électriques pour les agents, une voiture électrique en autopartage : une commune rurale en pleine accélération (79)

Engagée dans des démarches en faveur de la transition énergétique et de la mobilité douce de ses habitants, Sauzé-Vaussais, dans les Deux-Sèvres, est la première commune rurale à s’être inscrite dans le service de voitures autopartagées Régionlib de la région Poitou-Charentes.

Dans ce territoire très rural des Deux-Sèvres, les habitants de la commune de Sauzé-Vaussais (1.674 habitants) ne disposent pas de transports collectifs, à l’exception du transport scolaire. D’où la volonté des élus de se positionner sur la mise à disposition des habitants de leur commune d’un véhicule électrique en autopartage, en lien avec une opération de la région. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une politique plus globale que mène la commune en faveur de la transition énergétique : panneaux solaires sur un bâtiment communal, achat en 2010 de six véhicules électriques pour le CCAS et les services techniques (voir encadré), réduction de l’utilisation des pesticides, etc.

370 euros par mois pour 1.700 heures de conduite

"Au moment où la région Poitou-Charentes créait et mettait en place dans plusieurs villes Régionlib, son service de mise à disposition de véhicules électriques, nous avons proposé de l’implanter en milieu rural, dans notre commune", explique Michel Eprinchard, maire. "Le principe est simple. Nous louons à la région un véhicule pour 370 euros HT par mois pendant un an, pour un temps de conduite de 1.700 heures." La gestion du service - abonnement, réservation, attribution d’un badge, paiement, etc. - se fait via une plateforme internet, gérée par SPL Poitou-Charentes Auto-Partage (voir encadré), Toutes les charges d’entretien et de réparation incombent également à la région.

Service visible et communication auprès des habitants

Le parking aménagé spécifiquement pour ce véhicule est une ancienne friche, située en proche centre bourg, face au cabinet médical. La station d’autopartage est visible par tous, avec son revêtement de la station volontairement enherbé, son véhicule recouvert du logo Régionlib, ainsi que sa borne de recharge pour laquelle a investi la commune, avec l’aide de l’Etat. Les habitants ont été informés de ce nouveau service par flyers, articles de presse, bulletin municipal. "Le véhicule a été disponible à partir du printemps 2014. Trois mois après son lancement, ce sont surtout des élus qui l’ont utilisé. Il faut laisser le temps aux habitants de comprendre le principe du service et de se familiariser avec ce véhicule."

Temps d’adaptation à prévoir pour s’approprier le service

Le maire reconnaît qu’il faut sans doute laisser le temps aux habitants de se familiariser avec le service. Première surprise, vite surmontée : le véhicule est petit, et ressemble presque à une voiturette. C’est une petite Mia. Ensuite, il faut avoir la patience de s’adapter aux étapes de prise en main du véhicule : il faut d’abord s’abonner, puis réserver en ligne, recevoir le badge. Une fois sur le parking aménagé d’autopartage, il faut démarrer le véhicule avec le badge, répondre à des questions à propos de son état au moment de sa prise en main, puis débrancher le cordon d’alimentation avec un second badge. Et bien entendu, il est impératif de le ramener dans la station d’autopartage. "Nous sommes en réflexion avec la région pour simplifier le service." A noter : le temps de recharge à la borne est de 6 à 7 heures.

Donner l’exemple pour les courts trajets

La réservation de la voiture coûte 2 euros à l’utilisateur, puis 1 euro le quart d’heure de route, directement réglés auprès du service. "Notre souhait est de donner l’exemple et envie aux particuliers d’utiliser, voire de s’équiper avec ce type de véhicules. C’est idéal pour des courts trajets qui ne reviennent en moyenne qu’à 1,5 euro les 100 kilomètres en consommation électrique. Si nous arrivons à une dizaine d’abonnements locaux en fin d’année, nous serions ravis. Trois habitants sont déjà intéressés."
Durant l’été 2014, la municipalité a prévu de poursuivre la communication sur ce service et de permettre aux habitants d’essayer le véhicule en "conduite accompagnée", notamment à l’occasion des festivités estivales. .

Selon le maire, une commune seule ne peut pas monter ce type d’opération d’autopartage en raison d’une gestion trop lourde. En revanche, ce service aux habitants trouve sa place autant à la campagne qu’en ville. A suivre…

Un parc de sept véhicules électriques
Depuis 2010, Sauzé-Vaussais s’est dotée de sept véhicules électriques : trois sont destinés aux personnels du service d’aide-ménagère à domicile - qui utilisaient auparavant leur voiture personnelle - et quatre utilitaires sont destinés aux agents de la municipalité. "Aucun problème technique ou d’utilisation n’a depuis été signalé, et les économies réalisées, en raison du faible coût du kilomètre parcouru, permettent d’être rentable en cinq ans", précise le maire.

Régionlib en quelques mots...
Créé par la région Poitou-Charentes en 2013, Régionlib propose une trentaine de véhicules électriques accessibles en libre-service 24 heures sur 24. Le service est notamment présent à Niort, Saintes, Châtellerault... Une société publique locale (SPL) Poitou-Charentes Auto-Partage a été créée par la région Poitou-Charentes pour déployer ce service et promouvoir l'autopartage au niveau régional.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Commune de Sauzé-Vaussais

3 place de la Mairie
79190 Sauzé-Vaussais
05 49 07 60 53
Nombre d'habitants : 1674

Michel Eprinchard

Maire
michel.eprinchard@wanadoo.fr
Haut de page