Graines de lecteurs, un dispositif pour encourager la lecture auprès des tout-petits (01)

En 2009, le département de l’Ain compte parmi les premiers participants à l’opération Premières Pages lancée par le ministère de la Culture et la Caisse nationale d'allocations familiales. Depuis, le ministère a labellisé « Premières Pages » de nombreux territoires tandis que le département de l’Ain développe de nouvelles actions dans le cadre d'une politique de promotion et de valorisation de la lecture auprès des tout-petits.

Dans le département de l'Ain, Graines de lecteurs est un dispositif complet, qui comprend plusieurs volets. Le prix Graines de lecteurs est décerné chaque année par les petits lecteurs, de la naissance à trois ans. L’année suivante, ce livre primé est offert à tous les nouveau-nés et enfants adoptés. Parallèlement, des rencontres et des séances de lecture sont menées dans les structures de la petite enfance, les bibliothèques, les réseaux d'assistantes maternelles. Graines de lecteurs propose également des formations gratuites, prises en charge par le département, adressées à ces mêmes professionnels. Enfin, des rencontres sont organisées entre professionnels et parents à la crèche, à la bibliothèque...

Un livre élu par les zéro-trois ans

Graines de lecteurs est un prix remis, pour la huitième fois en avril 2021, à un livre s'adressant aux enfants de zéro à trois ans. Sa grande originalité réside dans la composition du jury, à savoir les tout-petits du même âge ! Comment ça marche ? Dans les structures de la petite enfance et les réseaux d'assistantes maternelles, la lecture de plusieurs livres est proposée aux enfants par les professionnels et les parents. Une manière pour l'enfant de découvrir l'objet livre, grâce à tous ses sens et pour les adultes, d'observer l'enfant avec une grande attention. Car au-delà du choix d'un livre de l'année, il s'agit de favoriser les moments d'échange et de partage entre adultes et enfants, entre parents et professionnels. « Nous tentons de casser les clichés, explique Mathilde Vergnaud-Chevalard, directrice de la Lecture publique du département. Le potentiel des enfants très jeunes à accueillir des textes exigeants est bel et bien présent. » En effet, le bébé entend la musicalité des mots, exprime des émotions différentes à la lecture d'un texte ou d'un autre… À noter que derrière la lecture se joue le lien enfant-parent, parfois mis en difficulté (voir l'encadré ci-dessous : rapport 2019 sur les liens parents enfants).

Deux prix sont décernés chaque année : l'un par les enfants âgés de zéro à trois ans et l'autre de trois à quatre ans, impliquant ainsi les écoles maternelles. Nouveauté 2021 : les parents vont également donner leur voix. Le premier livre élu (par les zéro-trois ans) est le livre de naissance qui sera offert l'année suivante à tous les nouveau-nés et enfants adoptés.

Fortement impliquées dans le dispositif, les bibliothèques en profitent parfois pour initier les enfants à la citoyenneté en organisant le vote dans une urne.

Le choix des livres

Autre particularité de Graines de lecteurs : la sélection des dix livres en compétition se fait parmi les éditeurs à diffusion restreinte et parmi des ouvrages imprimés en Europe. Qualité du texte, originalité du sujet, qualité formelle du livre (papier, couleurs, toucher)… Aucun détail n'est laissé au hasard, l'exigence est de mise.

Une action structurante pour le territoire

Pour Hélène Bertrand-Maréchal, vice-présidente du département déléguée à la Culture et au Patrimoine culturel : « La politique volontariste en faveur de la lecture publique est une constante dans notre territoire. Elle se traduit par une vigilance apportée à la qualité des services et des équipes, afin que ceux-ci offrent une réelle valeur ajoutée aux habitants. » Pour preuve, le département mobilise pour Graines de lecteur, 60.000 euros par an, soit 13 % du budget de la lecture publique du département (le ministère apporte une subvention annuelle de 9.000 euros). Sans compter deux « équivalents temps plein » affectés à cette opération, ainsi que le « bébé bus ». Celui-ci se déplace dans l'ensemble du territoire de l'Ain afin de rencontrer une fois l'an, les professionnels des structures Petite enfance, animer des ateliers et apporter de nouveaux livres. « Nous mettons les moyens financiers et humains nécessaires pour faire de cette action un outil structurant, qui irradie et touche un maximum de personnes dans l'ensemble de notre territoire. »

Capitaliser sur le potentiel des bibliothèques

Autre point d'ancrage de cette structuration du territoire par la lecture : le développement de l'action dans les bibliothèques. Bénévoles ou salariées, les équipes des bibliothèques accèdent au catalogue de formations gratuites proposées par le département : des formations sur la lecture et les actions pédagogiques avant l'acquisition de la lecture. Ce renforcement du professionnalisme induit une forte valeur ajoutée des animations proposées dans les bibliothèques, qui sont parfois les premiers et les seuls espaces culturels d'un territoire. « Pour l'avenir, notre ambition est d'irriguer encore plus largement le territoire, précise l'élue à la Culture. Nous voulons continuer à aider les bibliothèques dans leur rôle culturel global. » Quant au temps fort autour de la lecture auprès des tout-petits, une occasion annuelle de retrouvailles festives pour les partenaires, les parents et les enfants, il est programmé pour l’été prochain… Il sera peut-être virtuel selon les exigences sanitaires, mais il sera !

Un rapport sur les liens familiaux

Dans un rapport remis en août 2019 à Franck Riester, ministre de la Culture, Sophie Marinopoulos, psychologue et psychanalyste, spécialisée dans les questions de l’enfance et de la famille, relève la forte dégradation des liens familiaux liés à l'augmentation des rythmes de vie, l'éclatement des familles, la présence des écrans… L'éveil artistique et culturel contribue à freiner cette évolution et représente un support précieux du lien parental.

Graines de lecteurs en 2020, les chiffres

130 structures de la petite enfance engagées

90 structures partenaires du prix Graines de lecteurs :

  • 50 crèches et relais d'assistantes maternelles
  • 40 des 230 bibliothèques du département

2.506 enfants concernés

Conseil départemental de l'Ain

Nombre d'habitants :

653700

Nombre de communes :

393
Hôtel du département 45 avenue Alsace-Lorraine CS10114
01003 Bourg-en-Bresse

Hélène Bertrand-Maréchal

vice-présidente déléguée à la culture et au patrimoine culturel

Mathilde Vergnaud

directrice de la lecture publique