Jean Damien Lesay

En bref - Accès au sport des enfants : les Français comptent sur les collectivités

Tourisme, culture, loisirs

Plus des deux tiers des Français estiment que l'accès aux activités sportives pour les enfants doit avant tout être financé par les collectivités territoriales. Tel est l'un des principaux enseignements de l'enquête intitulée "Le sport à quel prix ?", réalisée par Harris interactive pour le compte de l'Observatoire Cetelem du 5 au 7 décembre 2017 auprès d'un échantillon de 1.008 personnes.
Cette enquête avait pour but principal d'évaluer la facilité d'accès des Français à la pratique sportive. Globalement, il en ressort que pour une majorité des Français, il est possible de faire du sport partout sur le territoire, bien que cela puisse se révéler relativement cher. Ainsi, si 78% des personnes interrogées estiment qu'il est possible de faire du sport partout, 43% pensent que la pratique sportive n'est pas financièrement accessible à tous.
Dans le détail, 70% des Français trouvent qu'il y a suffisamment de sports disponibles près de chez eux et 68% que les infrastructures sportives sont suffisamment nombreuses. Plus inquiétant : 48% des personnes interrogées (et 53% des femmes) ont déjà renoncé au moins une fois à pratiquer un sport car cela coûtait trop cher. Quant aux parents, ils sont 38% (45% chez les femmes) à avoir déjà renoncé à inscrire leurs enfants à un sport en raison du coût. Une situation qui entraîne 68% des Français à estimer que les activités sportives pour les enfants devraient avant tout être financées par les collectivités, tandis que 31% pensent que le sport ne peut pas peser sur le budget des collectivités et souhaitent que les parents financent les activités sportives de leurs enfants.

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page