Var

Au marché forain de Garéoult, cagettes, invendus et autres déchets sont recyclés (83)

Environnement

Energie

En 2015, la municipalité de Garéoult a engagé une vaste opération pour trier les déchets de son marché, les collecter et les valoriser. En quelques semaines, 65 % des déchets ont trouvé une autre destination que celle de l’enfouissement.

Le marché de la ville de Garéoult (Var, 5.600 habitants) compte environ 130 forains qui génèrent une moyenne de 27,5 tonnes de déchets par an, soit environ 530 kilos par marché, principalement sous forme de cagettes en bois et en plastique, de cartons, d’invendus comestibles et de cintres. A l’initiative du syndicat intercommunal pour la valorisation et l'élimination des déchets du Centre ouest Var (Sived) le programme "Eco-gestion du marché forain" a été lancé.

Une association anime le programme d’actions

Le Sived a pu formaliser un plan d'actions en s’appuyant sur des études conduites par l'association Ecoscience Provence, qui apporte sa méthodologie et anime le programme via une convention signée avec la mairie. Un représentant de l’association mobilise les partenaires en lien avec le comité de pilotage, constitué d’élus municipaux et délégués du Sived, des représentants des services techniques municipaux, du régisseur du marché communal, et de partenaires de la collecte et de la valorisation des déchets.

Rencontres individuelles avec les forains et sensibilisation du grand public

De septembre à décembre 2015, et notamment durant la Semaine européenne de la réduction des déchets, une vaste campagne de sensibilisation a été menée. A cet effet une équipe de cinq personnes a été constituée avec trois membres de l'association, et deux agents du Sived. Dotée de plaquettes pédagogiques, cette équipe a rencontré chaque forain pour les sensibiliser et les convaincre. "Le régisseur nous a beaucoup aidés, car il les connaît tous très bien, explique la chargée de mission de l'association, Marion Bourrelly. La grande majorité a été réceptive et s’est impliquée dans la démarche." Durant cette opération, l’équipe a distribué aux forains 6.000 sacs réutilisables pour leurs clients. Par ailleurs, durant plus d’un mois, l’équipe a tenu un stand installé dans le marché pour informer les consommateurs, là encore avec distribution de sacs et de plaquettes.

Filières de valorisation à organiser

En complément des filières traditionnelles de collecte (carton), il fallait organiser la valorisation des autres déchets triés. Dès le départ, le Secours catholique a collecté les invendus comestibles. Les cintres sont stockés dans un local communal et seront distribués à des magasins et friperies volontaires. Les cagettes en bois collectées par les agents municipaux sont destinées à un pôle de valorisation des déchets verts pour être broyées et utilisées dans la centrale de biomasse de Brignoles, ville voisine. La valorisation d’autres matériaux est à terme envisagée : dépôt des denrées non comestibles dans un composteur communal ou recyclage des huiles et de la glace.

65% des déchets valorisés dès les premières semaines

Dès le premier jour de lancement, le 8 septembre 2015 et pendant les 19 semaines suivantes, 65% du gisement global des déchets du marché ont été valorisés, ce qui représenterait 17 tonnes sur une année complète. Par ailleurs, 15 kg de fruits et légumes invendus sont récupérés chaque semaine par le Secours catholique. Aucun cintre, ni déchets résiduel ne sont maintenant laissés au sol. La durée de nettoiement de la place a diminué de 15%. Les consommateurs ont très bien accueilli l'initiative qui a renforcé l'attractivité du marché. Une charte des marchés exemplaires pourrait bientôt la mettre en lumière et l’essaimer au niveau national.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Garéoult

Place de l'Eglise
83136 Garéoult
04 94 04 94 72
Nombre d'habitants : 5600

Patrick Bonnet

Conseiller municipal et vice-président du Sived

Marion Bourrelly

Chargée de mission Ecoscience Provence
marion.bourrelly@ecoscienceprovence.com

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page