Avec le Mag', le conseil régional de Lorraine fait d'une pierre deux coups

Publié le
dans

Meuse

Moselle

Après avoir lancé il y a trois ans l'ambitieux projet e-Lorraine, la Lorraine innove avec le premier véritable webmagazine régional destiné aux lycéens. Retour sur investissement déjà perceptible pour le Mag', qui promeut les initiatives régionales tout en renforçant l'usage d'internet.

"Dans la foulée du dispositif e-Lorraine.net lancé en 1999, la région a voulu faire un portail plus conséquent avec des contenus attractifs et évolutifs", explique Cyril Muller, chef de projets internet au conseil régional de Lorraine. "Cela s'est traduit par le lancement à la rentrée dernière d'un portail assorti d'un webmagazine riche en informations sur plusieurs thématiques : news, sorties, bons plans, actualité lycéenne." L'innovation est totale, tant le concept est encore peu partagé dans l'Hexagone, à l'exception notable de jeunesaquitaine.fr, dans un registre quelque peu différent. "La veille concurrentielle nous a montré qu'il n'existait pas grand chose de semblable en France. Nous avons conduit un audit fonctionnel et stratégique, des réunions avec des lycéens sur la façon dont on pouvait développer un tel outil, puis on s'est lancés. Nous avons été d'autant plus avantagés que ce webmagazine profite de toute l'architecture réseau d'e-Lorraine."
Ce webmag, ou webzine, affiche tant des productions culturelles orchestrées par la région que des initiatives indépendantes. Il promeut particulièrement le Festival des musiques lycéennes (voir "Lire la suite"), une initiative de la région, mais s'intéresse tout autant aux manifestations indépendantes issues des jeunes, des lycées et des institutions locales. Festivals musicaux, expositions, patrimoine naturel, citoyenneté locale, activités sportives, jobs, ou encore actualité des médiathèques, la liste est longue.

Les lycéens bientôt au comité de rédaction ?

Il faut d'ailleurs ajouter à cet inventaire une incontournable "Actu des bahuts", qui se penche, entre autres, sur les perspectives de mobilité scolaire, les disciplines et les métiers. Toute cette actualité dépasse largement le cadre régional et les différentes rubriques s'étoffent d'infos loisirs qui font un écho plus général aux centres d'intérêt des jeunes : littérature, bourses, télévisions, mode, tendances... Toutes ces informations ne remplissent pas d'une manière désordonnée l'architecture du site, mais forment un contenu planifié en amont par un comité éditorial. Composé de membres du conseil régional et des cyber-rédacteurs de l'agence Victoria Multimédia, à laquelle la rédaction des articles est sous-traitée, c'est lui qui, réuni une dizaine de fois par an, décide des sujets traités chaque mois. La région pourrait d'ailleurs bientôt y associer des jeunes : "La question va être posée à la nouvelle équipe issue des élections", indique Serge Villot, directeur général adjoint et chef de la mission Politique éducative au conseil régional. "Nous ferons probablement une sorte d'appel d'offres auprès des grands lycées de Metz et de Nancy, mais il faudra que ces jeunes soient assez disponibles, ce qui n'est pas évident." D'une manière transversale, l'ensemble du webzine, et le portail e-Lorraine dans sa globalité, se veulent un "véritable outil de promotion d'internet", comme l'assure Claudine Barthélémy, vice-présidente du conseil régional.

Une campagne de 16.000 euros

Lequel outil relaie notamment toutes les initiatives s'inscrivant dans une démarche d'ouverture aux TICE, à l'exemple du Passeport internet jeunes, une formation pratique lancé par le centre régional information jeunesse de Lorraine. Soutenu par la région, il a pour objectif d'offrir aux jeunes la possibilité de découvrir internet et ses outils, de perfectionner leurs connaissances et leur utilisation des TIC et de faciliter leurs démarches d'information au quotidien. Destiné au grand nombre, un tel outil nécessitait une promotion d'envergure. Raison pour laquelle la région a consacré 16.000 euros à une campagne de communication reposant en particulier sur un spot radio diffusé lors des décrochages régionaux de quatre grandes radios jeunes, mais aussi sur des encarts dans les titres édités par la région (agenda scolaire notamment) et par des informations diffusées par voie de presse. L'ensemble du développement du portail comprenant la gestion du Mag' est revenu à 106.000 euros, tandis que la prestation rédactionnelle externe est facturée 15.000 euros par an. "Le retour sur investissement est perceptible lorsque l'on fréquente les jeunes", confie Cyril Muller. "Ils connaissent et consultent le Mag'. Par exemple lors des concerts de présélection du Festival des musiques lycéennes, on les voit arriver avec le programme téléchargé".

 

Fabien Cluzel pour Localtis 
 
 

"Le Mag' propose une information à la fois ciblée et de proximité"


 

Claudine Barthélémy est vice-présidente du conseil régional de Lorraine, chargée du patrimoine des lycées et de l'équipement pédagogique.

Quel est l'intérêt de disposer d'une interface électronique vers les lycéens, qu'il s'agisse de e-Lorraine en général ou du Mag' en particulier ?

C'est un outil de communication adapté à un public jeune, qui n'est pas facile à toucher de manière traditionnelle. Il permet de valoriser les nouvelles technologies qui sont un des vecteurs de communication auxquels les jeunes sont le plus sensibles. La mise en oeuvre d'une telle interface et sa mise à jour sont relativement faciles et rapides techniquement. Un avantage important est de pouvoir toucher tout de suite un public important. L'accessibilité permanente, de jour comme de nuit, depuis l'établissement ou le domicile, facilite cette mise en communication. J'ajoute qu'une des spécificités importantes est de proposer une information à la fois très ciblée vers les jeunes et les lycéens, mais de proximité, qui ne s'en tient pas à la seule actualité de Metz ou de Nancy mais s'intéresse aux événements dans toute la région.

Quel retour sur investissement observez-vous ?

Au-delà des statistiques [lire "e-Lorraine en chiffres], on peut mesurer ce retour à la fréquentation des manifestations, comme le Festival des musiques lycéennes. On observe également que l'annonce d'événements, le fait de relater toute une vie culturelle donne envie aux jeunes de participer eux aussi à des manifestations et de faire connaître ce qu'ils font. Les représentants des lycéens lorrains marquent d'ailleurs chaque année, lors des Rencontres régionales des lycéens, leur intérêt pour le portail e-Lorraine et leur souhait de voir cet outil toujours mieux utilisé.

Quelles sont les perspectives d'évolution de cet outil ?

L'expérience liée à cet outil, encore limitée car récente, nous montre clairement que l'amélioration de l'interactivité du Mag', en cohérence avec le portail e-Lorraine, est un élément important de succès. Il est prévu dans les prochains mois de lancer des sujets de débats en utilisant les forums et en les couplant avec les sondages du portail. Un autre axe d'évolution est l'intégration des jeunes lycéens et apprentis dans le comité de rédaction afin qu'ils soient associés au choix des sujets et, pourquoi pas, à l'écriture de certains articles. Enfin, il nous faudra intégrer le portail et donc le Mag' dans le futur Espace numérique de travail que la région, en partenariat avec le rectorat de l'académie Nancy-Metz et les collectivités départementales de Lorraine, va mettre en place à partir de la rentrée scolaire de septembre 2004. Ce sera dans le cadre du projet expérimental Prisme Lorraine, retenu par le ministère de l'Education nationale et la Caisse des dépôts et consignations.

Le webzine est-il facilement transposable dans d'autres régions ?

Il n'y a pas de difficulté ni de problématique technique dans la mesure où le portail e-Lorraine et le Mag reposent sur des standards techniques. Un outil de ce type peut facilement être intégré au site web institutionnel d'une collectivité.

e-Lorraine en chiffres

Deux cent quinze établissements scolaires lorrains sont aujourd'hui équipés de salles e-Lorraine et du matériel adéquat.

 

Les premières salles e-Lorraine, du nom du dispositif dédié à "l'internet des jeunes Lorrains", ont été mises à disposition de 50 lycées et CFA volontaires en 1999. Aujourd'hui, 215 établissements en sont équipés au bénéfice de 140.000 lycéens, apprentis et enseignants, soit 500 salles, 430 administrateurs sur site, 3.400 ordinateurs, 450 imprimantes, 214 serveurs et 90.000 boîtes aux lettres. Le conseil régional a investi plus de 11,6 millions d'euros sur trois ans, hors renouvellement du matériel, et l'objectif est désormais de faire passer tout ce beau monde au haut débit ADSL. Le portail e-Lorraine.net a enregistré plus de 1,6 million de visites entre septembre 2003 et février 2004.


 

Zoom sur le Festival des musiques lycéennes

 

Le Festival des musiques lycéennes (FML) est le véritable point d'orgue de l'actualité culturelle et musicale des jeunes Lorrains. Vingt groupes lycéens ont participé cette année aux deux concerts de présélection, donnés dans les Forums Fnac de Nancy et Metz. Douze d'entre eux ont finalement été retenus pour se produire mercredi 28 avril après-midi à la salle Galaxie d'Amnéville, en Moselle. Ce concert annuel et gratuit est organisé l'après-midi, encadré par le conseil régional qui met des bus à disposition des élèves, ramenés à leur établissement à l'issue de la représentation. Le concert est enregistré puis produit sur un CD diffusé gratuitement à 1.500 exemplaires.

Conseil Régional de Lorraine

Place Gabriel Hocquard, BP 81004
57036 Metz Cedex 1
dg@cr-lorraine.fr

Cyril Muller

Chef de projet internet

Serge Villot

Directeur général adjoint et chef de la mission politique éducative
Haut de page