Ile-de-France

Jean-Noël Escudié / P2C

Tourisme - Avec le retour des touristes étrangers, l'année 2018 en Ile-de-France s'annonce comme celle de tous les records

Tourisme, culture, loisirs

Développement économique

"Le cru touristique 2018 est parti pour battre tous les records", annonce le comité régional du tourisme d'Ile-de-France. Un record exclusivement dû aux clientèles internationales (+9,2%). La clientèle française affiche quant à elle une très légère - mais symbolique -  diminution (-0,3%).

L'année record 2018 en matière de fréquentation touristique ne cesse de se confirmer. Après l'annonce du Centre des monuments nationaux (CMN) sur la fréquentation des monuments et des sites (voir notre article ci-dessous du 7 septembre), c'est au tour de la région Ile-de-France et au comité régional du tourisme (CRT) de publier les résultats du premier semestre 2018. Et le résultat tient tout entier dans le titre du communiqué : "Record absolu de la fréquentation touristique à Paris Ile-de-France au premier semestre 2018".

Plus de 17 millions d'arrivées hôtelières depuis janvier

Le communiqué rappelle qu'après une année déjà exceptionnelle en 2017, "le cru touristique 2018 est parti pour battre tous les records". L'année 2016, "particulièrement difficile" en matière de tourisme après les attentats de 2015 à Paris et de 2016 à Nice, se trouve donc effacée. La région et le CRT ne manquent pas de rappeler au passage que le très bon résultat du premier semestre 2018 est obtenu "malgré les grèves dans les transports ferroviaires, qui ont affecté essentiellement les clientèles françaises et dans une moindre mesure quelques clientèles européennes de proximité".
En termes statistiques, la région Paris Ile-de-France - la dénomination habituelle retenue par le CRT - dénombre 17,1 millions d’arrivées hôtelières au cours du premier semestre 2018, soit une hausse de la fréquentation de 4,1% et 700.000 touristes français et internationaux supplémentaires par rapport à la même période de 2017. Cette hausse s'explique presque uniquement par la forte hausse des clientèles internationales (+9,2%), alors que la clientèle française reste quasi-stable (-0,3%).

Paris intra muros aux première loges

Dans cette progression d'ensemble, Paris intra muros affiche le meilleur résultat, avec une hausse de 5,0%, contre 2,8% en petite couronne et 3,6% en grande couronne. En termes de nationalités, toutes les clientèles étrangères sont à la hausse sans exception, avec des progressions records pour les Italiens (+20,2%), les Japonais (+17,0%), les Espagnols (+16,6%) et les Allemands (+16,5%).
En termes économiques, la région et le CRT évaluent l'impact de cette hausse de fréquentation à 500 millions d'euros de consommation touristique supplémentaire, ce qui porte le total du premier semestre à 10,3 milliards d'euros. Dans l'hôtellerie, même s'il y a un effet prix dû au retour de la demande, l'essentiel de la progression des recettes vient de la hausse de 3,6 points du taux d’occupation moyen (75,6%) par rapport au 1er semestre 2017. Les taux d'occupation retrouvent ainsi leur niveau d'avant les attentats.

De bonnes perspectives à court et plus long terme

Les perspectives à court terme apparaissent aussi très satisfaisantes. Pour la rentrée, les perspectives sont ainsi très encourageantes, avec 75% des professionnels interrogés estimant "bon" voire "très bon" l’état des réservations de septembre. A moyen terme, 76% des acteurs du tourisme prévoient une amélioration de l’activité touristique, notamment grâce à la Ryder Cup en septembre, ainsi qu'au Mondial de l’Auto au début du mois d'octobre. De leur côté, les réservations aériennes sont en hausse de 8,1% sur la période d’août à octobre 2018, par rapport à la même période de 2017.
A plus long terme - et sous réserve des aléas toujours possibles -, Eric Jeunemaître, conseiller régional (LR) d'Ile-de-France et président du CRT, estime que "ces très bons résultats augurent une année exceptionnelle et démontrent à nouveau les facteurs d’attractivité de notre destination. Les professionnels du tourisme sont plus que jamais mobilisés pour accueillir le monde entier et maintenir ces taux de croissance, en particulier pour les grands événements à venir comme la Ryder Cup, la Coupe du monde de football féminin (2019), la Coupe du monde de rugby (2023) et en point d’orgue les JO 2024". Il reste maintenant à attendre les chiffres de l'Insee pour avoir une vision d'ensemble de la saison d'été 2018.

Revitaliser les centres villes et centres bourgs

Un dispositif unique pour accompagner les villes moyennes dans leur programme de revitalisation des centres villes, depuis le conseil en amont jusqu'au suivi de projet.

Haut de page