Avec son site dédié, la région Centre veut séduire les lycéens

Publié le
dans

Cher

Loiret

Pages perso, espaces de discussion, messagerie, communautés virtuelles, webzine, newsletter, actualités... le portail destiné aux jeunes mis en ligne par le conseil régional dispose de sérieux atouts. Mais cela suffira-t-il pour attirer les 100.000 lycéens de la région ?

En matière de communication, le conseil régional développe depuis plusieurs années une stratégie internet basée sur une offre spécialisée. En effet, en plus du site institutionnel, la région propose aujourd'hui plusieurs sites dédiés portant sur des thèmes particuliers (musées, formation, tourisme, conseil économique et social régional...) ou s'adressant à des publics spécifiques (associations, acteurs économiques...). "Cette approche correspond à une volonté d'apporter une information ciblée, susceptible d'intéresser immédiatement l'internaute", explique Hervé Chouteau, responsable du pôle internet et multimédia au sein de la direction de la communication du conseil régional. Dernier né au sein de cet ensemble : le portail des lycéens. Si sa mise en ligne remonte au début de l'année, le site a connu depuis de nombreux développements. Près de six mois ont été nécessaires pour aboutir à la version finale, telle qu'elle est actuellement proposée aux jeunes de la région. Ce délai s'explique notamment par la richesse des informations et la diversité des outils développés pour ce public exigeant. Il a également servi à affiner le contenu. Ce dernier répond à un double objectif : "Il s'agit d'apporter des informations utiles et pratiques sur la vie en région, mais aussi sur l'actualité nationale et internationale, d'une part, et de répondre aux besoins d'expression et de citoyenneté souvent revendiqués par ce public particulier, d'autre part", précise Hervé Chouteau.

Entre information et expression

Dès la page d'accueil, la présentation du site reflète cette double préoccupation. La partie centrale comporte une série de rubriques consacrées aux informations de toute nature : agenda, articles de fond sur des sujets d'actualité (les jeunes face aux marques et à la publicité, l'euthanasie...), renseignements pratiques (santé, sexualité, orientation scolaire, aides financières, transports...), ou encore actualité culturelle en région. La partie droite de la page d'accueil comprend plusieurs menus permettant à l'internaute de participer activement à la vie du site et de satisfaire son envie d'expression. Pour cela, plusieurs outils lui sont proposés. Une inscription préalable est toutefois obligatoire pour accéder à cette partie du site. Une fois les formalités passées (identité, classe et établissement et fréquentés, choix d'un pseudo, attribution d'un login et d'un mot de passe...), la navigation continue. Cette partie du site correspond à la vocation de portail interactif imaginée dès la conception du site : "Grâce aux différents outils proposés et aux données complétées par chaque utilisateur, les internautes peuvent accéder à un contenu personnalisé en fonction de leur profil", assure Hervé Chouteau. Chacun dispose d'une adresse électronique avec un nom de domaine en "regioncentre.org" et la création d'une page personnelle lui est également proposée. Les lycéens ont aussi la possibilité de s'inscrire dans des forums et de créer des communautés virtuelles.

100.000 pages consultées chaque mois

Pour compléter l'offre, le portail comporte un espace de téléchargement permettant d'accéder à des fonds d'écran, des jeux et des logiciels libres.
Côté présentation, le portail fait appel aux codes associés à l'univers des jeunes. La maquette du site, réalisée par une agence de design spécialisée, utilise un graphisme, des couleurs et des visuels totalement différents de ceux du site institutionnel. L'information fait elle aussi l'objet d'un traitement particulier. Le style général des articles et l'emploi de formules issues directement du langage utilisé par les jeunes tranchent volontairement avec le ton généralement employé en presse traditionnelle. Ce positionnement correspond à un choix voulu par la direction de la communication : "Aussi bien sur la forme que sur le fond, nous avons souhaité nous défaire de l'empreinte institutionnelle qui se rattache à la région", souligne Olivier Picault, directeur adjoint de la communication et de la presse du conseil régional. Si la région dispose désormais d'un outil complet au service des lycéens, il lui reste encore à le faire savoir. Sur les 108.000 lycéens du Centre, seuls 800 sont actuellement inscrits et référencés dans l'annuaire du site. Ce faible score - expliqué en partie par une création récente - ne doit pas faire oublier son succès en termes de fréquentation : depuis la rentrée, plus de 100.000 pages sont consultées chaque mois et 15 demandes d'abonnement à la newsletter parviennent chaque jour sur l'écran du webmestre.

Pascal Clouet / PCA pour Localtis

"Il faut rompre avec une approche institutionnelle"

Olivier Picault, directeur adjoint de la communication et de la presse de la région Centre revient sur l'origine du projet de création d'un portail dédié aux lycéens et sur les conditions nécessaires à sa réussite.

Pourquoi créer un site spécialement dédié aux lycéens ?

Depuis plusieurs années, l'effort de la région en matière d'enseignement secondaire est important. Mais au-delà de son action traditionnelle de construction, de rénovation et d'équipement d'établissements, elle mène aussi des actions au profit des lycéens eux-mêmes. C'est le cas, par exemple, avec la création récente d'un chéquier Culture et Sport, donnant accès à des réductions sur différentes prestations proposées dans ces deux domaines. Avec la mise en ligne d'un portail internet dédié, l'objectif est de nous adresser directement aux lycéens et de leur proposer un outil performant - en phase avec leurs attentes en matière d'information, d'expression et de citoyenneté - qui leur permet d'accéder à une très large variété d'informations et de services. Avec ce site, nous espérons favoriser chez eux l'émergence d'un sentiment de double appartenance à une communauté et à un territoire.

Quels sont les écueils à éviter quand on s'adresse à ce public particulier ?

Il faut absolument rompre avec une logique institutionnelle. Il est nécessaire de se mettre à la place des jeunes et de définir un projet en fonction de leurs centres d'intérêts et de leurs préoccupations, plutôt que de tenter de leur vendre l'institution à tout prix. Toutefois, cette approche n'est pas contradictoire avec la présence d'informations sur les actions de la région dans le support considéré. L'enjeu consiste alors à les présenter en insistant sur le bénéfice attendu pour l'utilisateur. C'est une démarche que nous mettons déjà en oeuvre pour l'élaboration du magazine "Cité Lycée", diffusé dans tous les établissements de la région. Chaque trimestre, la conception d'un numéro est confiée à un groupe d'une vingtaine de lycéens volontaires encadrés par un journaliste professionnel. De la définition du sommaire, en passant par les interviews, la rédaction des articles et l'iconographie, les lycéens sont maîtres de leur support.

Cette logique est-elle bien comprise au sein de l'institution ?

De mieux en mieux. Lors de l'élaboration du portail des lycéens, nous avons mis en place un groupe de travail associant la direction de la communication, des représentants de la direction des lycées et le vice-président chargé des lycées et de l'enseignement supérieur, afin de définir et d'adopter ensemble le cahier des charges relatif au site internet. L'approche retenue et le périmètre du portail ont fait l'objet d'un consensus. C'est sur cette base que nous avons ensuite lancé une consultation auprès de plusieurs prestataires pour concevoir le site et alimenter son contenu. L'avis des jeunes n'est pas oublié pour autant. Ces derniers ont la possibilité de s'exprimer directement sur le site et, depuis la rentrée, les animateurs chargés de faire la promotion du site dans les établissements recueillent l'ensemble des remarques et des attentes des lycéens qui viennent à leur rencontre.

Un site en promotion

Mis en ligne début 2003, le portail dédié aux lycéens fait actuellement l'objet d'une promotion importante, assurée par la direction de la communication de la région.

Depuis la rentrée scolaire et jusqu'au printemps 2004, des animateurs multimédia formés par la région se rendent dans les établissements pour présenter le site et sensibiliser de futurs utilisateurs aux multiples possibilités offertes par le portail. Actuellement, le rythme des visites est de dix lycées par semaine (deux par jour durant une demi-journée). A cette occasion, les animateurs - facilement identifiables grâce leur T-shirt et leur coupe-vent aux couleurs du site - commencent par distribuer de la documentation : autocollants, affichettes et flyers (édités à près de 100.000 exemplaires) reprenant les codes visuels du site sont destinés à faciliter la prise de contact. En plus de la distribution, les animateurs assurent la présentation en ligne du produit dans les salles multimédia et les centres d'information des établissements, aux lycéens bien sûr, mais également aux responsables des centres de documentation. La région fait également la promotion de son portail depuis le site internet du conseil régional et sur ses différents supports de communication (magazine grand public et le journal "Cité Lycée", notamment). Elle compte aussi sur les lycéens déjà inscrits sur le portail pour en assurer la promotion auprès de leurs camarades. En effet, une opération de parrainage est actuellement proposée en page d'accueil. En cliquant sur une bannière intitulée "Ma, tou veux gagner oune montre !", qui reprend l'affiche du film "Le Parrain", l'internaute n'a plus qu'à compléter un formulaire avec le nom de ses trois nouveaux "filleuls" et la montre sera peut-être à lui. Plus sérieusement, une campagne radio est prévue l'année prochaine, essentiellement ciblée sur les stations les plus écoutées chez les 16-20 ans.

Aller plus loin sur le web :
 
Le portail des lycéens de la région Centre.
http://www.lycees.regioncentre.fr/
 
La présentation du portail des lycéens  sur le site du conseil régional.

Haut de page