Bois de la forêt locale pour le réseau de chaleur de Mende (48)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Lozère

Dans le cadre d'un projet industriel soutenu par la ville de Mende, le développement d’un réseau de chaleur a été rendu possible grâce à un pôle d'excellence rurale. Ce réseau produit de l'électricité à partir de la biomasse. La filière bois s'en trouve confortée et la forêt valorisée.

En 2007, répondant à un appel à projets lancé par l'État pour développer les énergies renouvelables, un entrepreneur installé à Mende propose de produire de l'électricité à partir de la biomasse. La ressource est à portée de main, puisque 45% du département de Lozère sont couverts de forêts. L’Etat soucieux de valoriser au mieux la chaleur produite impose des règles à l’industriel. La ville de Mende (13.000 habitants) y voit l'opportunité de créer un réseau urbain de chaleur.

Partenariat dans le cadre du dispositif "pôle d'excellence rurale"

Au centre du système de production d’énergie, une chaudière à bois transforme de l'eau en vapeur et fait tourner une génératrice qui produit 7,5 Mw/h d'électricité. Afin de ne pas perdre la chaleur produite, la ville propose de raccorder à l'usine un réseau de chaleur afin de chauffer l'hôpital, les principaux bâtiments de la ville et des particuliers.
La première tranche du raccordement représente un investissement important pour la collectivité, soit trois millions d'euros.

En 2008, la ville obtient d'intégrer l’opération dans le cadre des "pôles d'excellence rurale" : un dispositif par lequel l'État soutient les projets de développement économique situés sur des territoires ruraux, et fondés sur un partenariat entre des collectivités locales et des entreprises privées. La ville de Mende lance alors les travaux. Le schéma prévoit de raccorder soixante bâtiments publics ou privés et plusieurs dizaines de maisons individuelles.

Réseau de chaleur efficace et la forêt bien entretenue

"Les premières années, certains craignaient que l'on coupe tout le bois de Lozère, explique l’adjoint au maire en charge de l'aménagement, Laurent Suau. Je suis convaincu que bien au contraire l'usine est un outil de gestion de la forêt. Les 80.000 tonnes de plaquettes forestières brûlées chaque année permettent d'effectuer des coupes d’éclaircies et donc d'entretenir la forêt. Des études de l'ONF et du syndicat de la forêt privée confirment que l'opération est durable."

Le premier kilowatt fut livré à ERDF en 2009, l'hôpital fut raccordé en 2010, et depuis le réseau ne cesse de croître. En 2016, il atteint dix kilomètres ! Ce sont 79 propriétaires de maisons individuelles qui ont choisi le réseau de chaleur. Il ne reste plus à raccorder que deux lycées et la cathédrale pour atteindre les objectifs du schéma initial, et la forêt ne s'est jamais mieux portée.

Atout pour la filière bois

L'usine de bio-énergie fonctionne bien. Les particuliers, qui jusque-là se chauffaient au fioul, constatent que les tarifs du réseau de chaleur sont stables, alors que les cours du pétrole sont très fluctuants. L’adjoint au maire en charge de l'aménagement, véritable ambassadeur du réseau, organise des réunions régulières pour convaincre ses administrés d'y souscrire. Il ne manque jamais de souligner que la chaufferie permet également de développer la filière bois.

"Si la collectivité n'est pas impliquée directement dans les investissements décidés par la filière, les enjeux économiques sont importants pour le territoire. Une unité de fabrication de granulés de bois a été installée et un projet de scierie avec séchage du bois est à l'étude. Ce sont des emplois durables dont la Lozère a bien besoin", souligne l’élu.

Lauréat 2016 du concours organisé par la ligue ENR France pour les énergies renouvelables, dans la catégorie "chaleur" villes de 5.000 à 20.000 habitants, Mende a réduit ses émissions de CO2 de 4.700 tonnes/an.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Commune de Mende

Nombre d'habitants :

13000

Place de Gaulle
48000 Mende

Laurent Suau

Adjoint en charge de l'aménagement
Haut de page