Capamove : trafic routier en temps réel à Ajaccio (20)

Publié le
par
Olivier Devillers
dans

Environnement

Energie

Corse-du-Sud

La communauté d'agglomération du Pays ajaccien a déployé un réseau de capteurs de trafic sur les principaux axes routiers de son territoire. Les données sont restituées aux habitants sous forme de cartes mises à jour en temps réel sur internet et application mobile. Elles aident également l’intercommunalité et les communes à mieux définir leur politique de mobilité.

Dans le cadre de la mise à jour de son plan de déplacement urbain (PDU), la communauté d'agglomération du Pays ajaccien (Capa) a souhaité disposer de données précises sur la circulation et le trafic routier. Au-delà, la finalité des 30 capteurs connectés installés dans le cadre du projet Capamove est aussi de mieux informer les automobilistes des conditions de circulation.

Priorité : disposer de ses propres données

Avant de lancer son projet, la Capa a étudié les systèmes existants d’analyse du trafic. "Nous nous sommes rendu compte que les solutions fournies par les sociétés spécialisées n’étaient pas adaptées aux spécificités de notre territoire et représentaient, le plus souvent, des coûts de fonctionnement prohibitifs. Par exemple, les systèmes d’analyse des données émanant des dispositifs GPS embarqués dans les voitures (Floating Car Data) ne sont pas fiables en Corse. En effet, les automobilistes locaux n’utilisent quasiment jamais de GPS pour circuler. Seuls les touristes l’utilisent, mais ils ne sont présents en nombre que durant la saison estivale. Or, nous avons besoin de données fiables sur la totalité des 12 mois de l’année", explique le chef du service numérique aux usagers de la direction des systèmes informatiques, Alexandre Vican. L’agglomération souhaitait par ailleurs disposer de ses propres données pour ne pas dépendre d’un tiers sur un sujet aussi stratégique que la mobilité.

Capteurs sans fil Bluetooth et recueils de données anonymes

La Capa a donc cherché un système de capteurs répondant à un strict cahier des charges : fiabilité des données, résistance aux intempéries, protection de la vie privée. "Après avoir exclu les systèmes vidéo et les capteurs placés directement sur/dans les routes - car la voirie n’appartient pas à la Capa -, nous avons opté pour des capteurs sans fil Bluetooth positionnés sur des mâts, le long des routes", précise le chef du service numérique. Leur principe de fonctionnement est simple : ils enregistrent tous les appareils Bluetooth allumés qui passent à proximité : il peut s’agir des autoradios, des smartphones des automobilistes ou encore des dispositifs installés par les constructeurs automobiles qui émettent une suite anonyme de lettres et chiffres (ou adresse MAC).

Données "nettoyées"

Ces données sont cryptées puis ensuite transmises, toutes les minutes, par le réseau de téléphonie mobile 3G et centralisées sur un serveur. Elles sont alors "nettoyées" pour éliminer erreurs et doublons, puis intégrées au système d’information géographique de la collectivité. Leur restitution au grand public prend la forme d’une carte accessible sur internet et via une application mobile .
Les communes de l’agglomération disposent pour leur part d’un accès privilégié à la base de données pour les aider, par exemple, à élaborer leur plan de stationnement.

30.000 téléchargements un an après le lancement

Le projet a coûté 200.000 euros à la collectivité avec une subvention de 50% du fonds européen Feder. Un budget qui comprend la fourniture et la pose des capteurs (150.000 euros), le développement du système de collecte et de traitement des données (30.000 euros) et la création du système de supervision (20.000 euros). Un peu plus d’un an après son lancement, l’application est un succès avec 30.000 téléchargements et plusieurs millions de requêtes.

Perspectives : information en temps réel sur l’offre globale de mobilité

L’ambition de la collectivité est désormais de multiplier les capteurs – installés dans les parkings ou dans les transports en commun comme c’est d’ores et déjà le cas pour ses navettes électriques – afin de proposer une information en temps réel sur l’ensemble de l’offre de mobilité et de stationnement du territoire. Ces données ont aussi vocation à établir des modèles prédictifs car "si le site Capamove informe les habitants des manifestations et incidents impactant la circulation, il ne fait que décrire la situation actuelle", conclut le technicien.

Données en open data ?
La Capa envisage de mettre les données de Capamove en open data afin de favoriser leur diffusion, mais la collectivité souhaite affiner le modèle économique car diffuser 24h/24 des millions de données représente la mobilisation de ressources informatiques importantes.

Contact(s)

Communauté d'agglomération du Pays ajaccien CAPA

Immeuble Alban Bâtiment G, 18 rue Comte de Marbeuf
20000 Ajaccio
04 95 52 95 00
contact@ca-ajaccien.fr
Nombre d'habitants : 83756
Nombre de communes : 10
Nom de la commune la plus peuplée : Ajaccio (68587 hab.)

Marie-Antoinette Santoni Brunelli

Vice-Présidente en charge du numérique et du développement économique

Yoann Habani

Vice-Président en charge de la mobilité et des déplacements

Alexandre Vican

Chef du service numérique aux usagers Direction des Systèmes Informatiques
a.vican@ca-ajaccien.fr
Haut de page