CFA de la Gastronomie : la Banque des Territoires soutient le secteur de la formation

[Mois de l’ESS] Le 22 octobre 2021, la Banque des Territoires confirmait son engagement auprès du Centre de Formation des Apprentis de la Gastronomie de Marcy l’Etoile. Ce projet, porté par le Chef étoilé lyonnais Christian Têtedoie, s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle offre d’accompagnement des Organismes de Formation en Apprentissage (OFA).

L’apprentissage, une modalité de formation inclusive

Depuis quelques années, l’apprentissage ne cesse de prendre de l’ampleur. Ce dispositif de formation inclusive présente en effet de nombreux avantages, tant pour les jeunes que pour les employeurs : une réduction des cotisations sociales, des aides à l’embauche ; des frais de scolarité réglés par l’Etat, un salaire garanti pour l’apprenti quel que soit son niveau de formation, une meilleure insertion professionnelle… offrant ainsi aux alternants un accès de premier choix à l’emploi.

Pour favoriser le développement de l’apprentissage, la LOI n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, est allée plus loin en créant un nouveau marché de la formation professionnelle et en modifiant en profondeur les modèles économiques des OFA (Organismes de Formation en Apprentissage). Elle a ainsi permis une progression de la part d’apprentis chez les jeunes.  

Chiffres-clés

  • Le nombre de contrats d’apprentissage a augmenté de 16% en 2019, et de 40% en 2020.
  • En 2020, on comptait 495 000 apprentis en France.
  • Le nombre des 500 000 apprentis en France devrait être largement dépassé en 2021.
  • Le nombre d’OFA est passé de 965 avant la réforme à plus de 2000 en 2021, soit une augmentation de 254%.

L’augmentation du nombre de contrats d’apprentissage en 2019 et 2020 semble confirmer une tendance à la hausse de l’activité. Avant la crise, les différents acteurs institutionnels (DARES, DG Trésor, DGEFP, OPCO) prévoyaient en effet une hausse de 5 à 10% du nombre de contrats d’apprentissage signés par an d’ici 2023[1].

Ces évolutions entraînent de nouveaux enjeux :

  • Développement de l’attractivité des formations compte tenu de la concurrence accrue entre les OFA ; renforcement des activités de promotion et de développement
  • Diversification des offres de formation, notamment en intégrant la formation continue.
  • Redistribution des compétences entre les acteurs 
  • Renforcement des besoins de ressources pédagogiques et d’équipements
  • Renouvellement du modèle économique des organismes de formation
  • Renforcement des besoins en appui à la recherche de partenaires financeurs/investisseurs
 

[1] Source : Rapport de l’IGAS et de l’IGF « Conséquences financières de la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle », avril 2020

La Banque des Territoires soutient les projets structurants, innovants et à impact

Pour accompagner ces évolutions et aider les OFA à répondre à ces nouveaux enjeux, la Banque des Territoires a créé une offre spécifique d’investissement en fonds propres et quasi-fonds propres à destination des OFA à impact qui ont un projet de développement et/ou de diversification de leur offre.

En tant que partenaire des territoires, nous agissons pour accompagner la structuration de ce nouveau marché en investissant dans des projets à impact

  • Impact social : accompagnement de projets qui forment les jeunes les moins qualifiés (jusqu’à Bac +3) ; notamment sur les métiers émergents et les métiers en tensions
  • Impact territorial :  accompagnement de projets soutenant le développement économique de territoires prioritaires (ruraux, QPV et industrie…)

Le CFA de la Gastronomie, une formation d’excellence dans un cadre prestigieux

A ce titre, nous accompagnons le projet CFA de la Gastronomie, porté par l’Ecole Secrète des Chefs présidée par le chef étoilé lyonnais Christian Têtedoie.

Lauréat de l’appel à projet lancé par la Métropole de Lyon en 2019, pour l’exploitation et la valorisation du Château de Lacroix-Laval (commune de Marcy-l’Etoile), le projet du CFA de la Gastronomie participe activement au rayonnement de la gastronomie française. Implanté au cœur de la région l’Auvergne-Rhône-Alpes, le CFA contribue également à la valorisation du patrimoine culinaire local et vient compléter l’offre d’établissements dédiés à la formation aux métiers de bouche et de salle. Le secteur de la restauration connaît depuis de nombreuses années, de forts besoins en main-d'œuvre et ce phénomène s’est accentué avec la crise Covid-19. Le CFA de la Gastronomie, s’engage à répondre de manière efficace à ces besoins concrets de recrutement en proposant une offre de formation innovante qui s’aligne sur les besoins des professionnels.

Le projet en bref

Le projet vise à répondre aux besoins du secteur et à la réforme de la formation professionnelle. Il cible l'ensemble des jeunes en sortie de 3ème (de 15 à 18 ans), souhaitant préparer le Baccalauréat Professionnel dans la filière de la restauration gastronomique, dont les enjeux de développement des compétences ne sont pas nécessairement les mêmes que dans la restauration classique. Le projet vise également à répondre à l’enjeu de décrochage dans la filière, où 45% des apprentis rompent leur contrat avant la fin de la formation (Etude FAFIH 2017). Le centre sera un lieu d'apprentissage et de vie où se mêleront les savoirs pour des professionnels destinés à devenir les chefs de demain.

Ce projet permettra aux jeunes, dès la sortie du collège, d’intégrer un sas de préparation de trois mois en internat dans les métiers de la restauration gastronomique en BAC Pro et CAP. A la fin de ces trois mois, les apprentis seront en apprentissage chez leur employeur. La finalité de ce projet est que le jeune soit recruté immédiatement à la fin de sa période d’apprentissage.  Le rythme d’alternance n’est pas la seule innovation pédagogique visant à l’efficacité de la formation et à la pertinence des compétences acquises. En effet, les apprentis auront, au sein des établissements d’accueil, un suivi régulier par un coach spécialisé.

Le CFA de la Gastronomie, dont les formations débuteront dès septembre 2022, constitue par ailleurs le premier CFA que nous avons choisi d’accompagner dans le cadre de cette offre, suivant des modalités appelées à être reproduites sur l’ensemble du territoire national.