Collectivités et associations collaborent pour créer une filière textile (24)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Dordogne

Jusqu’en 2008, la Dordogne ne disposait pas de filière de récupération du textile. Syndicat de traitement des ordures ménagères, Conseil départemental et secteur associatif se sont alliés pour structurer une offre locale sous forme d'entreprise d'insertion. "La Tresse" emploie aujourd'hui 35 personnes qui collectent et trient 2.000 tonnes de textile par an.

La filière de récupération du textile en Dordogne est née d’un double constat établi au début des années 2000. L’association d'insertion Ricochet(s), qui gérait depuis des années une friperie dans la vallée de l'Isle, souhaitait créer une entreprise d'insertion pour développer la récupération du textile. Tandis que pour le syndicat départemental des déchets de la Dordogne (SMD3), le moment était venu de créer une filière textile dans un département qui en était dépourvu.
Ces deux structures décident de mettre en commun leurs réflexions et y associent rapidement d’autres acteurs. Ensemble, l’association Ricochet(s), le SMD3, le conseil départemental de la Dordogne-via ses services environnement - (planification départementale des déchets), économie et action sociale -, la région et l'Etat (DIRRECTE) planchent au sein d’un comité de pilotage pour donner corps à ce projet, qui prend la forme d’une entreprise d’insertion.

Montée en charge progressive de l'activité de l’entreprise d’insertion

En 2008, l'entreprise d'insertion "La Tresse" voit le jour sur la commune de Saint-Médard-de-Mussidan. Elle embauche des personnes en difficulté via des contrats à temps plein de 2 ans maximum. Son activité est subventionnée à hauteur de 15%.
En parallèle, le Syndicat départemental des déchets de la Dordogne (SMD3) équipe l'ensemble des déchèteries du département de bornes de collecte de textiles, cofinancées par le service environnement du Conseil départemental.
Pour accompagner la structuration progressive et la montée en charge de l'entreprise d'insertion, le SMD3 procède par étape. Dans un premier temps, il confie à La Tresse uniquement la mission de traitement des textiles, via une convention de tri exclusif. A compter de 2011, le nombre de conteneurs s'étoffe, La Tresse obtient également le marché de collecte et assure ainsi l'ensemble de la mission : collecte et tri.

Accord de développement pour asseoir la filière locale

En 2013, l'antenne Gironde de l'association Le Relais, opérateur national de collecte et de tri des textiles, décide de s'implanter en Dordogne. "Le risque était grand de voir disparaître la petite structure d’insertion locale, qu’est La Tresse. Nous ne pesions pas grand-chose face à un géant national. Sans l'intervention des collectivités, pas sûr que notre filière locale ait pu continuer à se développer", souligne le directeur de La Tresse, Benjamin Boisseau.
Accompagnés par le Conseil départemental et le SMD3, La Tresse et le Relais signent un accord de développement qui fixe leurs objectifs de tonnage respectifs et préserve les intérêts de chacun : La Tresse aide le Relais à implanter des conteneurs dans le département et en collecte certains, les associations caritatives s'adressant au Relais sont réorientées systématiquement vers La Tresse.
Aujourd'hui, La Tresse collecte et traite 2.000 tonnes de textile et emploie 35 salariés, dont 28 en insertion. 65% de la ressource provient des associations caritatives, 25% des déchèteries et 10% des conteneurs du Relais. 30% de ces textiles sont recyclés localement - via des espaces de vente, des friperies… - 60% sont exportés et 10% servent de combustible.

Nouveau bâtiment pour poursuivre son développement

Après 7 ans d’activité dans une ancienne usine, La Tresse va investir en 2016 sa nouvelle plateforme de tri, un bâtiment neuf de 3.000 m2 sur la zone d'activités des Lèches à Saint-Médard-de-Mussidan. Comme tous ses développements antérieurs, ce projet a mûri en partenariat, la communauté de communes du Mussidanais et le Pays de la Vallée de l'Isle ayant également rejoint la dynamique. Ces nouveaux locaux et l'augmentation du gisement textile devraient permettre à La Tresse de créer 5 nouveaux emplois à moyen terme.

Une filière livres est lancée depuis 2014

Les conteneurs à textile accueillant de plus en plus de livres au fil des années, La Tresse a décidé de lancer une nouvelle filière de récupération.
Depuis 2014, cette nouvelle filière emploie 3 personnes, dont 2 en insertion. Elle collecte 150 tonnes de livres par an, en revend une partie et fait transformer en pâte à papier le reste. Plusieurs projets sont à l'étude en partenariat avec le Pays de la Vallée de l'Isle et la bibliothèque départementale de prêt.

Entreprise d'insertion au service du territoire
Insérée dans le marché national des textiles, La Tresse s'investit également sur son territoire. Elle a noué des partenariats avec les entreprises locales selon un principe de parrainage.Enfin, ayant constaté l'absence de service public de l'emploi à moins de 20 kilomètres, elle a ouvert sur fonds propres un service d’Accès à l'information locale pour l'emploi.

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Syndicat Départemental des Déchets de Dordogne

La Rampinsolle
24660 Coulounieix Chamiers

Sylvain Marty

Directeur

Entreprise d'Insertion La Tresse

28 rue Henri Fouillaret
24400 Saint Médard de Mussidan

Benjamin Boisseau

Directeur

Conseil départemental de Dordogne Périgord

2, Rue Paul Louis Courier
24000 Périgueux

Pascal Bourdeau

Vice-Président en charge du développement durable

Jean-Luc Pujols

Chargé de mission environnement
Haut de page