Construire le numérique éducatif de demain : les propositions de la Banque des Territoires

Partenaire du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, la Banque des Territoires a accompagné les concertations territoriales tenues dans le cadre des Etats généraux du numérique pour l’éducation (EGN) lancés à la suite de la crise sanitaire. Forte de cette expérience et du sondage lancé sur les usages numériques depuis le confinement auprès de 1 000 enseignants en septembre 2020, en partenariat avec l’association Synlab et avec l’appui de Capgemini Invent, la Banque des Territoires porte aujourd’hui des propositions ambitieuses et pragmatiques pour tirer pleinement parti du numérique éducatif à horizon 2022.

Le constat

Le 17 mars 2020, 12,4 millions d’élèves n’ont pas pu franchir comme d’habitude les portes de leur école, collège ou lycée en raison du confinement. Cette fermeture inédite des établissements a constitué sans doute l’un des défis les plus remarquables adressé à l’Education nationale : l’enseignement entièrement à distance.

Assurer l’enseignement et conserver le lien pédagogique est une mission qui engage une chaine d’acteurs de plusieurs maillons dont l’enseignant en est évidemment le premier. Ce dernier doit pouvoir s’appuyer sur les ressources et les dispositifs qui lui sont apportés par les maillons suivants : établissements, collectivités, Ministère, familles, associations, acteurs privés… Cette année, le recours massif et précipité au numérique en mars 2020 a sans aucun doute bouleversé l’équilibre entre les maillons.

Quelles leçons tirer de ce confinement brutal qui a plongé l’Education nationale dans l’enseignement à distance ? Et comment accélérer le numérique éducatif ? Ce sont les questions qui animent les Etats Généraux du Numérique (EGN) pour l’Education, prévus les 4 et 5 novembre, au moment de l’annonce du reconfinement national.

Les propositions de la Banque des Territoires pour construire le numérique éducatif de demain 

La Banque des Territoires se propose d’accompagner cette transformation dans le but de faire le pont entre les différents maillons du numérique éducatif. Un objectif : apporter des solutions concrètes à toutes les parties prenantes du numérique éducatif. Dans cette optique, elle a réalisé un livre blanc qui étaye des propositions d’orientation non engageantes, sur la base des remontées de terrain et de son expérience en matière de numérique éducatif.

Trois freins majeurs limitant les usages numériques éducatifs sont mis en lumière depuis le début de la crise sanitaire :

  • des fractures sociales et territoriales face au numérique éducatif
  • des difficultés de coordination au niveau local 
  • un écosystème encore peu développé

Aussi, 3 orientations majeures impliquant l’ensemble des maillons de la chaine de l’enseignement ont été retenues :

  1. Intensifier le déploiement du numérique dans les territoires en garantissant l’accès aux réseaux dans chaque école et établissement scolaire en particulier en milieu rural ; en façonnant des projets numériques collaboratifs sur les territoires et en éclairant les décisions locales avec une deuxième version d’eCarto, l’observatoire territorial du numérique éducatif élaboré par la Banque des Territoires.
  2. Garantir l’inclusion numérique des élèves et des familles en soutenant des tiers-lieux d’accompagnement des familles en situation de fracture ; en mettant à disposition des ordinateurs reconditionnés et en prenant en charge la connexion internet des élèves défavorisés.
  3. Soutenir et accélérer l’innovation en matière de numérique éducatif en créant un chèque et un référentiel de ressources et services EdTech accessibles pour chaque enseignant ; en montant une coalition française des investisseurs, des banques, des bureaux de gestion de patrimoine et des mutuelles afin d’accélérer le marché de l’éducation et en lançant une campagne d’investissement par la Banque des Territoires dans des solutions EdTech inclusives, souveraines et à fort impact.

Les actions proposées sont ciblées en soutien des territoires les plus fragiles, en collaboration étroite avec les collectivités afin de replacer les acteurs locaux au cœur du service public du numérique éducatif et capitalisent sur les dispositifs existants.

La Banque des Territoires propose ainsi un effort collectif de mobilisation à hauteur de 39 M€ pour un numérique éducatif de demain plus innovant, plus attractif et au plus proche des territoires.