Pas-de-Calais

De l'éolien à l'éco-construction, la démarche de l'Atrébatie (62)

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Energie

Engagée depuis dix ans par la communauté de communes de l'Atrébatie, la démarche pour la construction du parc éolien a abouti en 2011 au lancement des travaux. Les élus ont mis à profit ce temps long pour avancer sur la question des économies d’énergie dans les bâtiments communaux.

Au terme d'une démarche participative approfondie portée par la communauté de communes de l'Atrébatie (27 communes et 12.000 habitants) dans le Pas-de-Calais, les 18 éoliennes de trois mégawatts installées sur 3 sites partagés entre 6 communes, devraient entrer en phase de test à l'été 2013. Le président de la communauté de communes, Pierre Guillemant, tire un premier bilan de la concertation qui a permis de valider ce projet de parc éolien intercommunal : "En résolvant progressivement et par étapes les obstacles - implantation, équilibre général du volume d'éoliennes sur le territoire, sensibilité environnementale... - nous sommes arrivés à un consensus et avons fait de ce dossier sensible un dossier normal".

Renforcer les exigences en matière de performance énergétique

Pour être parfaitement cohérents avec leur démarche, les élus ont décidé de "tenir les deux bouts de la chaîne" : en plus des éoliennes, il s’agit de favoriser l’éco-construction et l’éco-rénovation. Leur volonté est en effet d’aborder la question énergétique en termes de production, mais aussi d'économie, première exigence de toute politique énergétique. Pour sensibiliser le grand public, la communauté de communes a créé une "matériauthèque" qui présente les matériaux innovants pour la construction et la réhabilitation. Parallèlement, la communauté de communes a développé une série d’actions en direction des communes membres. Après avoir réalisé un diagnostic thermique des bâtiments communaux, elle soutient les communes dans leurs recherches de subventions et mobilise un fonds de concours pour celles qui choisissent de porter leurs bâtiments à un haut niveau de performances énergétiques. Elle engage également les élus communaux à être très attentifs à l’obtention de certificat d’économie d’énergie. Cette démarche exigeante à la livraison permet de s'assurer que les performances énergétiques annoncées sont au rendez-vous. "Le monde professionnel du bâtiment n’est pas encore totalement adapté aux questions d’efficacité énergétique, pointe Pierre Guillemant. La communauté de communes souhaite offrir aux entreprises toute occasion d’améliorer leurs compétences et réfléchit à l’opportunité d’organiser des temps forts sur des thèmes de l’éco-environnement."

Réactiver la démarche participative

Durant la phase de conception du projet puis durant la procédure administrative préalable à l'implantation des éoliennes, la phase active de la démarche participative, initiée en 2005, avait marqué le pas. Néanmoins une information actualisée a continué à être diffusée grâce au portail Internet de la communauté et à sa newsletter hebdomadaire. Avec le lancement des travaux, une nouvelle phase s'est ouverte. Le directeur général des services de la communauté de communes de l'Atrébatie, Arnaud Curdy, s'en félicite : "Pour retrouver la dynamique qui nous a permis d'aboutir à un consensus sur le parc éolien, nous avons tenu et contribuons à organiser des réunions ciblées avec les agriculteurs, les chasseurs, les randonneurs... Elles permettent d'aborder les questions qui peuvent subsister sur les usages du territoire. Elles sont également l'occasion de rappeler qu'il ne s'agit pas seulement de produire de l'énergie mais aussi de l'économiser".


Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Finances
Durant les dix années nécessaires pour finaliser ce projet, les élus de l'Atrébatie ont également réfléchi à la manière d'utiliser ses retombées fiscales. Les hypothèses de contribution financières sur le territoire  montrent que sur les 600.000 euros que rapportera ce parc éolien, 350.000 environ devraient revenir à la communauté de communes au titre de la CET et de l’IFER, 27.000 aux communes au titre de la TFNB.

Contact(s)

Communauté de communes de l'Atrébatie

ZA Ecopolis-Bâtiment Plateforme Multiservices- Route de Penin
62127 TINCQUES
03 21 41 40 00
accueil@cc-atrebatie.fr

Pierre Guillemant

Président
pguillemant@cc-atrebatie.fr

Arnaud Curdy

Directeur des services
acurdy@cc-atrebatie.fr
Haut de page