Délégation de service public pour le réseau de transport en commun de l'agglomération havraise

Publié le
dans

Seine-Maritime

L'agglomération havraise a renouvelé pour six ans, à compter du 1er janvier 2012, la délégation de service publique pour l'exploitation de son réseau de transport. En plus des 41 lignes régulières de bus dont 22 vers la zone industrielle et portuaire, du funiculaire, du service à la demande, du transport de personnes à mobilité réduite... le réseau se modernise et un tramway entre en service fin 2012.  

A l'heure où les services de transport en commun sont volontiers confiés à des sociétés d'économie mixte, à des régies, voire à des sociétés publiques locales, la communauté d'agglomération havraise (la Codah, 17 communes, 243.000 habitants) choisit de confier l'exploitation de son réseau à Véolia-Transdev. L'agglomération voit deux avantages à reconduire la délégation de service publique (DSP). Tout d'abord elle contractualise avec un partenaire ayant un haut niveau d'expertise à l'heure où des changements très sensibles sont prévus sur son réseau. Ensuite, elle évite de faire peser sur la collectivité tout le risque financier lié à l'exploitation.

Savoir négocier sa DSP

Jean-Sébastien Chaboche, directeur du service Transport et Déplacement à la Codah, explique le cadre dans lequel a été passé cette DSP : "Le délégataire apporte des moyens humains et sa compétence technique, tandis que la Codah investit elle-même dans la billettique, le matériel roulant, les dépôts, les ateliers, les agences commerciales.... Cette répartition nous permet d'avoir des contrats dont la durée n'excède pas six ans." Le renouvellement de la DSP a été négocié avec beaucoup de soins car d'importantes évolutions du réseau sont en cours de réalisation. La première d'entre elles sera la modernisation des titres de transports par la mise en place d’une billettique. Suivra rapidement la mise en service d'une ligne de tramway de treize kilomètres comprenant 23 stations. Cette nouvelle offre conduit à repenser les lignes de bus. "Nous veillons à ce que la définition des prestations pour l’évolution du réseau et des coûts qui y correspondent soient très rigoureusement encadrés. L'agglomération verse une compensation financière d’environ 34 millions d'euros par an, et nous savons dès le départ ce que nous coûtent les développements de services. Il n'y a donc pas de mauvaises surprises. Enfin, si des bénéfices sont réalisés, ils sont partagés entre la Codah et le délégataire", poursuit le directeur.

Une nouvelle offre, de nouvelles recettes

La première rame a été testée en février 2012 et l'ouverture au public aura lieu le 12/12/ 2012, une date facile à mémoriser. L'arrivée du tramway a provoqué une réorganisation des services de transport en commun et leur modernisation. Toute la billetterie passe au "sans contact ", avec une petite carte "à puce" qui valide le trajet. Cette nouvelle billetique, installée dans les 120 bus et les 22 tramways, coûte cinq millions d'euros et permettra de suivre très précisément tous les déplacements. Claude Le Corre, directrice de la mission Tramway à la Codah, s'en réjouit : "L'agglomération, autorité organisatrice des transports, va disposer d'informations fiables sur la fréquentation du réseau. Nous assurons aujourd'hui 26,5 millions de voyages par an et escomptons une augmentation de la fréquentation de 30%, il nous fallait des outils appropriés."
Il est souvent reproché aux DSP leur "lourdeur" et leur manque de "souplesse", il semble pourtant que l'agglomération havraise ait su en faire un outil de développement performant.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.
 

Communauté d'agglomération du Havre (Codah)

Nombre d'habitants :

250000

Nombre de communes :

17
19 rue Georges Braque
76085 Le Havre Cedex

Daniel Fidelin

Vice-président

Jean-Sébastien Chaboche

Directeur du service Transport et Déplacement

Claude Lecorre

Directeur Mission Tramway
Haut de page