Des enfants expliquent le plan de rénovation urbaine de Melun

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Organisation territoriale, élus et institutions

Seine-et-Marne

Faire réaliser par des enfants du primaire des dessins animés racontant la rénovation de leur quartier peut sembler téméraire. C'est pourtant ce que les élus de Melun ont entrepris en 2009. Quatre petits films, que l'on peut voir sur internet, témoignent de l’intérêt de l'opération. Aujourd'hui, c'est un long métrage qui est en préparation !

La ville de Melun, en Seine-et-Marne (40.011 habitants), s'est lancée dans un très important programme de rénovation urbaine (PRU). Quatre quartiers vont être transformés, le budget s'élève à 196 millions d'euros. Pour une opération de cette envergure, l'information et la concertation sont essentielles. Richard Brun, adjoint au maire en charge du PRU Eco-quartier de 2.500 logements, explique pourquoi il est important d'associer les enfants : "Les enfants sont des éléments moteurs dans les familles. Souvent ce sont eux qui vivent le plus en phase avec leur quartier, de plus ils ont des idées sur son aménagement. Nous avons voulu leur donner les moyens de s'exprimer."

Un projet pédagogique et ludique

Piloté par "La maison du projet", qui met en œuvre le projet urbain Oxygène de Melun de 1 milliard d’euros, le dispositif associe le service de l'action culturelle, le service archéologie de la ville et la structure lilloise Marguerite et compagnies, constituée d'artistes professionnels. Jacques Francesini, réalisateur, explique l'idée de départ : "C'est l'histoire d'Oxygène (du nom du programme de rénovation), une petite boule bleue qui ramène de l'air dans la ville. On découvre la ville avant, pendant et après les travaux." Le récit imaginé et mis en image par les enfants mêle poésie et pédagogie.
Dès la rentrée 2009, des contacts sont pris avec les équipes enseignantes des écoles primaires dans les quartiers rénovés. La motivation des enseignants est essentielle pour réussir l'opération car deux mois de travail sont nécessaires, en amont de la réalisation du film. Il faut sensibiliser les enfants, organiser des visites, présenter les artistes et les partenaires... La réalisation, proprement dite, d'un dessin animé prend une semaine et demie à deux semaines, organisées en huit ateliers d'une demi-journée. Les enfants construisent un story-board, écrivent une chanson en vers, dessinent, peignent, effectuent les prises de son et les bruitages... Ensuite, il faut compter encore un mois et demi de montage et, enfin, les 4 minutes de film voient le jour.

Du court métrage au film !

Le budget global des quatre films réalisés en 2009 et 2010 est de 80.000 euros. L'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) et la Caisse des Dépôts ont financé 30% de l'opération. L'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé) a pris 10% à sa charge, la ville de Melun assumant les 60% restants. Il faut, bien entendu, mettre en rapport cette somme avec le budget global de la rénovation urbaine et l'impact du dispositif. Le 6 mai 2011, lors de la présentation des courts métrages dans un cinéma de la ville, le public enchanté en redemandait !
Stéphanie Bascou, DGA et directrice du PRU, est convaincue qu'il faut aller encore plus loin : "L'idée, c'est maintenant de faire un film et de le dupliquer en DVD. Il y aura les dessins animés, des interviews et des vidéos 3D qui montreront le futur. Trois enfants seront le fil conducteur entre le passé, le présent et le futur. Je suis persuadée qu'un tel film peut avoir beaucoup de succès..."

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Ville de Melun

Nombre d'habitants :

40011
16 rue Paul Doumer
77011 Melun Cedex

Richard Brun

Adjoint en charge du PRU et de l'Eco-quartier

Stéphanie Bascou

DGA, directrice du PRU
Haut de page