E-primo : un espace numérique de travail en école primaire (72)

Publié le
dans

Sarthe

Depuis la rentrée 2013, toutes les classes de l’école primaire de Saint-Mars-d’Outillé (Sarthe) bénéficient d’un accès à un espace numérique de travail, auquel elles sont reliées par un réseau informatique. Le dispositif, adopté par la communauté enseignante, fonctionne auprès des 190 élèves et de leurs parents. Il a fait l’objet d’une procédure de groupement de commandes coordonnée par le rectorat de Nantes.

Soucieux de moderniser l’école primaire de la commune de 2.285 habitants, Jean-Pierre Courtois, maire adjoint aux affaires scolaires de Saint-Mars-d’Outillé, comptait sur l’opération pilotée en 2011 par le ministère de l’Éducation nationale et l’Association des maires ruraux de France pour l’équiper d’un tableau blanc interactif. La commune étant placée au-dessus de la barre des 2.000 habitants, elle n’était pas éligible à ce programme. C’est donc avec une très grande motivation que l’élu assistait en septembre 2012 à la présentation d’E-primo : un espace numérique de travail (ENT) proposé par le rectorat de Nantes aux communes sarthoises.
Un mois plus tard, le conseil municipal décide d’intégrer le comité de pilotage de l’opération E-primo et de participer au groupement de commandes coordonné par le rectorat sur cinq départements. Saint-Mars-d’Outillé est ainsi devenue l’une des 148 écoles pilotes de cette plateforme de communication développée pour les écoles primaires.

Initiation aux nouvelles technologies dès l’école primaire

Le maire, Laurent Taupin revient sur les objectifs de la commune : "Nous souhaitons favoriser la préparation des écoliers du primaire au passage en collège grâce à l’initiation aux nouvelles technologies. Nous voulons aussi améliorer, à un coût qui nous a paru abordable, la communication entre parents, enfants, instituteurs, agents communaux et élus." Favorable à la démarche, la communauté enseignante a pris en charge sur son budget de fonctionnement les 285 euros d’abonnement à l’ENT, soit 1,5 euro HT/élève. De son côté, la commune a accompagné la mise en œuvre de E-primo en renouvelant et développant le matériel informatique de l’école primaire, composé jusqu’alors de trois PC mobiles (voir encadré).

Portail commun et espaces différenciés selon les publics

Le dispositif se présente sous la forme d’un portail qui donne accès à différents espaces internet - élèves, parents, enseignants, commune -, et donne la possibilité d’échanger via une messagerie sécurisée. Chaque utilisateur a accès à l’aide d’un identifiant personnel et d’un code secret au portail E-primo. Y sont rassemblés le planning des cours, le contenu des leçons, les menus de la cantine, les consignes données aux enfants ou aux parents... Le dispositif présente de nombreux avantages pour les enseignants qui peuvent par exemple diversifier leur offre pédagogique grâce à la mise en ligne de ressources, profiter d’espaces collaboratifs, partager leurs cours avec des collègues d’autres établissements.

Quant à l’élève, une fois connecté, il retrouve sur son tableau de bord les consignes et les derniers cours dispensés. Il peut consulter un texte de lecture, un exercice de maths ou une vidéo de géographie, s’exercer à la lecture, s’enregistrer à son domicile, se réécouter, consulter les leçons à apprendre sur son agenda ou accéder à sa messagerie. Pour sa part, la commune souhaite utiliser E-primo pour informer les parents dans le cadre de la réforme du rythme scolaire.

Les parents aussi bien informés que les enfants

À trois reprises en novembre 2013, les parents ont été invités à découvrir le fonctionnement d’E-primo. C’est à cette occasion qu’ont été distribués les identifiants et les mots de passe de chaque compte parent et élève. "Il est essentiel de montrer aux parents l’intérêt d’un ENT et aussi les limites qu’on peut lui imposer, car le principal reproche de ces derniers, c’est qu’E-primo incite les enfants à aller sur Internet", souligne Laurent Taupin.
A cet égard, le maire insiste sur le rôle des enseignants. "L’unique condition, c’est de pouvoir compter sur des enseignants motivés qui sont prêts à encadrer les élèves. Lorsqu’un élève a diffusé ses codes à l’extérieur, l’enseignant lui a très vite expliqué pourquoi il était indispensable préserver la confidentialité des données. E-primo est l’occasion de mettre en œuvre l’apprentissage des réseaux sociaux dans des conditions réelles."

Côté matériel informatique
Après avoir, dans un premier temps, équipé chaque classe d’au moins un PC mobile relié via un réseau informatique, la commune a ensuite récupéré quelques ordinateurs réformés auprès de lycées voisins, et équipé depuis chaque classe de trois ordinateurs. "À terme, conclut Laurent Taupin, nous souhaitons installer quinze tablettes pour l’ensemble des classes."

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Commune de Saint-Mars-d'Outillé

Nombre d'habitants :

2285

1 rue Nationale
72220 Saint-Mars-d'Outillé
mairie.st.mars.outille@wanadoo.fr

Laurent Taupin

Maire
Haut de page