En Provence-Alpes-Côte d'Azur, les lycéens étudient branchés

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Tourisme, culture, loisirs

Alpes-Maritimes

Vaucluse

Depuis la rentrée scolaire 2007, les 180 lycées publics de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont accès au catalogue ouvert régional de ressources éditoriales en ligne, Correlyce. Premier service de mutualisation de ressources pédagogiques en ligne pour l'enseignement secondaire, Correlyce compte aujourd'hui près de 140 références. Avec la création de 140.000 comptes lycéens et 14.000 comptes enseignants, le dispositif a déjà été adopté.

Sur le site la région Paca, à la rubrique Education, on peut lire ceci : "L'informatique aujourd'hui ? Carrément banal... Quant à l'internet, un simple tic de comportement ! En revanche, utiliser le web au lycée à des fins pédagogiques est une autre paire de manches : c'est à une vraie forêt vierge et non plus à la toile que l'on a alors affaire ! C'est pourquoi Correlyce, catalogue régional de ressources éducatives en ligne, est plus que bienvenu dans les établissements. Hormis le savoir-faire et la bonne volonté des professeurs, documentalistes et autres membres de la communauté éducative, tout restait à faire : la Région l'a inventé ! Fini le système 'D', bienvenue à Correlyce ! Ce 'catalogue ouvert régional de ressources éditoriales en ligne pour les lycées' vient élargir le panel pédagogique à disposition."
Initié en 2006, le projet Correlyce propose un guichet éducatif en ligne pour les lycéens et enseignants, soit près de 200.000 utilisateurs potentiels. Avec la coopération des deux centres régionaux de documentation pédagogique (CRDP) d'Aix-Marseille et de Nice (conventions annuelles de partenariat et 100.000 euros de subvention), le conseil régional a apporté les moyens techniques (infrastructures) et un investissement financier global de 636.000 euros. En plus de leur relation avec les services académiques, les CRDP ont une expertise documentaire et une mission d'animation pédagogique primordiales. Les lycées ont aussi été demandeurs : "La grande majorité des établissements a adhéré à ce dispositif dès sa mise en place", souligne Jessica Moreno, chargée de mission environnement numérique et ressources éducatives au conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur. "L'offre de supports éducatifs en ligne restait trop disparate pour que tous les lycées puissent s'abonner de manière autonome, l'idée du guichet unique s'est imposée pour développer les usages numériques à vocation pédagogiques." Catalogue accessible sur une plateforme Web spécifique, il permet aux usagers de consulter librement et de manière confidentielle (authentifiant unique) des ressources éducatives fiables et conformes aux standards pédagogiques, qu'elles soient gratuites ou commerciales. "C'est une première en France", indique Eric Mazo, responsable du service des technologies de l'information éducatives à la direction des lycées du conseil régional. "Non seulement c'est un modèle innovant de ressources en ligne pour l'enseignement secondaire, mais il offre aux éditeurs un modèle économique inédit s'inscrivant dans la durée." En effet, il leur permet de s'adresser à un interlocuteur unique et d'augmenter leur visibilité auprès des services documentaires des établissements. 

 

Les professeurs accompagnent les lycéens pour une utilisation pertinente des ressources

"Correlyce est la suite logique d'un important effort d'équipement des établissements de la région. Les TIC sont aujourd'hui un outil indispensable pour garantir une formation de qualité aux lycéens", explique Nathalie Lefebvre, présidente de la commission formation initiale et recherche au conseil régional. "C'est aussi une volonté de respecter l'égalité des chances entre les élèves." Pour comprendre le premier bilan positif du déploiement de Correlyce, il faut souligner l'effort d'animation des services académiques. Dès octobre 2007, les deux CRDP ont organisé des réunions d'information avec les personnels d'établissements. Par ailleurs, un comité de suivi composé de représentants des rectorats, du conseil régional et des CRDP se réunit chaque trimestre pour suivre le déploiement du dispositif et l'évolution des usages. De leur côté, les enseignants ont aussi un grand rôle dans l'accompagnement des élèves : "Nous avons constaté qu'ils consultent davantage le catalogue que les lycéens : en complétant leurs cours avec ces supports, ils les sensibilisent aux atouts des ressources numériques, explique Jessica Moreno. Les professeurs doivent accompagner les lycéens pour parvenir à une utilisation pertinente des ressources. C'est un complément essentiel aux fonds physiques des centres de documentation et d'information des lycées."

 

Un catalogue continuellement enrichi

A chaque rentrée scolaire, les lycées renouvellent leur adhésion au guichet numérique : en plus d'une enveloppe annuelle de 1.500 euros pour s'abonner aux titres payants, le conseil régional offre l'accès libre au "bouquet régional" composé de huit ressources (encyclopédies, archives multimédia...). "En lançant Correlyce, nous souhaitions également proposer la gratuité d'accès à des contenus pédagogiques usuels, indique Eric Mazo. La tranche ferme de ce bouquet pour soixante  premiers établissements s'élève à 90.000 euros : les 180 lycées y ont accès, mais, dans les faits, environ 60 l'utilisent régulièrement. Si l'on constate que davantage de lycées le consultent, nous passons alors des bons de commande supplémentaires auprès des éditeurs concernés." Evolutif, le catalogue est continuellement enrichi : les CRDP s'assurent que les ressources éducatives proposées répondent aux critères d'intégration dans Correlyce et contactent les éditeurs. Les enseignants sont aussi force de proposition. Résultat : Correlyce compte aujourd'hui une vingtaine de diffuseurs pour environ 140 titres (dont 30 gratuits), contre 27 en septembre 2007. "L'intérêt de ce portail est de proposer des contenus numériques fiables, dont la crédibilité ne peut être mise en doute comme c'est le cas sur internet, souligne Jessica Moreno. Nous ne cessons d'étoffer le catalogue et nous cherchons à obtenir davantage de titres pour les enseignements professionnels." Logiciel développé sous licence libre, Correlyce peut être utilisé par d'autres collectivités et s'adapter à des besoins spécifiques : "Dans le développement de cette application, le volet juridique a été essentiel, explique Eric Mazo. Pour la somme de 40.000 euros, nous avons fait appel à un cabinet d'avocats pour expertiser le dispositif sous l'angle juridique et celui de la protection des données individuelles, effectuer les démarches auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés et rédiger les chartes d'utilisation." Initiative saluée par l'Education nationale. Correlyce a été cité en tant que pratique exemplaire dans le rapport E-Educ pour le développement du numérique à l'école en mai 2008. Le modèle a déjà été repris par les Bouches-du-Rhône pour les collèges.

 

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Hôtel de Région- 27, place Jules Guesde
13481 Marseille Cedex 20

Nathalie Lefebvre

présidente de la commission formation initiale et recherche et conseillère municipale de Martigues.

Eric Mazo

responsable du service des technologies de l'information éducatives à la direction des lycées

Jessica Moreno

chargée de mission environnement numérique et ressources éducatives
Haut de page