Evaluer les retombées économiques d'un site touristique pour mieux prévoir les investissements

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Organisation territoriale, élus et institutions

Puy-de-Dôme

Le conseil général du Puy-de-Dôme a mené en 2006 une étude approfondie sur les retombées économiques du site du puy de Dôme. Envisageant un important projet d'aménagement dont l'investissement s'élève à 80 millions d'euros, les élus souhaitaient se doter d'une évaluation fine de la valeur ajoutée économique procurée par ce site visité par plus de 430.000 visiteurs tous les ans.

Situé au coeur de la chaîne des Puys, à proximité de Clermont-Ferrand, le puy de Dôme, classé depuis 1933 site naturel, domine les quatre-vingts volcans des monts Dôme. Emblème du département et au-delà de tout le Massif central, il attire près de 430.000 visiteurs en moyenne par an. Le conseil général, gestionnaire du site, a mené depuis le début des années 80 de nombreuses opérations d'aménagement visant tant la protection du site naturel que l'optimisation des retombées économiques par une politique d'accueil renforcée des touristes. Il s'engage en 2008 sur un nouveau programme d'investissement de 80 millions d'euros pour la mise en service d'un train à crémaillère, la création d'une maison d'accueil des touristes et le réaménagement des parkings et, au sommet, la création d'une gare enterrée et la remise à l'état naturel du parking (remodelage et revégétalisation). "Face à l'importance des enjeux et des engagements financiers proposés, il nous fallait faire partager notre conviction de l'intérêt de ces investissements, explique Jean-Yves Gouttebel, président du conseil général. Nous devions donc mesurer au plus près la valeur ajoutée économique des sommes investies et leurs retombées sur le territoire."

 

Mesurer les retombées économiques du projet d'investissement

Fervent défenseur de l'évaluation des politiques publiques, Jean-Yves Gouttebel confie en 2006 à un cabinet d'études une mission d'évaluation des retombées économiques sur le territoire : quel impact en matière d'emplois, en matière d'achats, d'hébergement... ? Une enquête auprès d'un échantillon représentatif de 1.000 visiteurs (500 questionnaires avant la visite et 500 à l'issue de la visite) a été réalisée sur le site entre le 1er août et le 18 septembre 2006. Ces enquêtes approfondies (40 minutes en face à face) ont été menées auprès des touristes et des excursionnistes locaux. Elles ont ausculté le comportement des visiteurs sur des domaines aussi variés que leur profil, leur satisfaction ainsi que les activités et dépenses réalisées pendant leur visite ou leur séjour dans la région.
L'étude a pris en compte les retombées directes déclarées, telles que les dépenses dans le site (navette, restauration, achats de souvenirs) et les dépenses indirectes (hôtel, restauration en dehors du site, achats, visites d'autres lieux). "Seules ces données sont jugées fiables et permettent un traitement statistique juste des retombées, estime Marie-Cécile Bard, en charge du projet pour le conseil général. De même, nous n'avons pas pris en compte les investissements réalisés par les pouvoirs publics." Un des objectifs méthodologiques était d'évaluer très précisément les retombées dues spécifiquement au site : "Si un visiteur était venu dans la région spécialement pour visiter le site, la totalité de ses dépenses était prise en compte. Mais, à l'opposé, si le touriste ne connaissait pas le site avant de l'avoir visité, l'affectation de ses dépenses était donc considérée comme nulle", insiste Marie-Cécile Bard.

 

Le site du puy de Dôme entend partager cette méthode d'évaluation avec d'autres Grands Sites

Les résultats de l'étude montrent que le site procure 76 millions d'euros de retombées économiques correspondant à 696 emplois et engendrant 11 millions de recettes fiscales. Par ailleurs, l'essentiel des retombées économiques générées profite au tissu économique local. "En effet, 98% des dépenses concernent le Puy-de-Dôme ou la région Auvergne. Un visiteur dépense 3,5 euros sur le site et 180 euros à l'extérieur du site", précise Marie-Cécile Bard. Jean-Yves Gouttebel est formel : "Ce type d'évaluation apporte des réponses légitimes sur l'efficacité des efforts financiers consentis par les collectivités pour l'animation et la bonne gestion du site. En effet, nous consacrons 492.000 euros par an à la gestion du site. Cette somme génère 1,5 million en retombées économiques directes pour les prestataires présents sur le site et 76 millions d'euros en retombées indirectes sur le département du Puy-de-Dôme et sur les départements limitrophes. Les indicateurs présentés nous servent désormais dans toutes les prévisions d'investissement et constituent un formidable atout pour convaincre les élus et la population de l'utilité d'aider le site." L'étude a coûté 38.000 euros financés en quasi-totalité par le conseil général.
Membre du Réseau des grands sites qui anime trente-deux sites naturels protégés, le site du puy de Dôme entend bien partager la méthode d'évaluation acquise avec les autres territoires. Le Réseau des grands sites envisage de renouveler l'étude notamment pour le site de Sainte-Victoire. Anne Vourch, directrice du Réseau, souhaite également étendre ce type d'investigations notamment à l'impact des sites en matière de valeurs immobilières ou encore sur l'image du territoire.

 

Nathalie Parent, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Conseil départemental du Puy-de-Dôme

Nombre d'habitants :

646908

Nombre de communes :

467
Hôtel du Département, 24 rue Saint-Esprit
63033 Clermont-Ferrand Cedex 1
contact@puy-de-dome.fr

Jean-Yves Gouttebel

Président

Marie-Cécile Bard

Chef de Projet Développement et Aménagement
Haut de page