Nièvre

Exploitations à reprendre sur le territoire de Luzy (58)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

La communauté de communes Entre l'Alène et la Roche (Nièvre) qui compte 210 exploitations agricoles, a décidé de se mobiliser pour favoriser la transmission des exploitations et l'installation de jeunes en agriculture.

La communauté de communes Entre l'Alène et La Roche (onze communes et 4.481 habitants) est le plus grand canton agricole de la Nièvre : elle compte 210 exploitations agricoles d'une superficie moyenne de 96 hectares. La production principale est l'élevage bovin charolais mais on trouve aussi des productions diversifiées : ovins, ateliers de vente directe, équins, filière bois, plantes vivaces, etc. En 2005, en partenariat avec la chambre d'agriculture, la communauté de communes organise une rencontre avec les agriculteurs afin de faire un état des lieux de l'activité agricole sur le canton de Luzy et son devenir d'ici 2010. Il apparaît alors qu'entre 2005 et 2010, cinquante-six exploitations seront à transmettre en raison du départ à la retraite des exploitants actuels et que seule la moitié seront reprises par des jeunes du canton. Aussi, les deux partenaires décident d'agir pour sensibiliser les agriculteurs à la transmission et faciliter l'installation de jeunes. "Face à la diminution programmée du nombre d'agriculteurs, notre territoire veut maintenir l'activité agricole en favorisant  l'installation de jeunes, commente Fanny Renaudeau, agent de développement local à la communauté. C'est d'autant plus important que l'agriculture induit de nombreuses activités qui lui sont liées : coopérative agricole, abattoir, entreprise de réparation du matériel, vétérinaire..."

Le diagnostic d'exploitation permet de proposer une offre claire au repreneur

Fin 2005, un groupe de travail se constitue, comprenant deux agriculteurs par commune, et élabore plusieurs fiches action. "La première action vise à sensibiliser les cédants à la transmission à un jeune afin qu'ils y pensent quelques années avant, explique Fanny Renaudeau. Pour ce faire, un questionnaire a été envoyé aux exploitants-cédants. Ensuite, un accompagnement individuel leur est proposé, sous la forme d'un diagnostic de l'exploitation : un conseiller de la chambre d'agriculture ou de l'Adasea réalise un descriptif de l'exploitation et de ses conditions de reprise qui permet ensuite de faire une offre claire à un éventuel repreneur." Ces diagnostics sont financés à 80% par le conseil régional dans le cadre du programme régional à l'installation (PRI). Le solde, soit 150 euros, est pris en charge par la communauté de communes. Lorsque les caractéristiques de la situation du cédant ne correspondent pas aux critères du conseil régional, la communauté peut assumer le coût total du diagnostic.
Par ailleurs, un dîner-rencontre a été programmé en octobre 2007 afin de réunir tous les agriculteurs de plus de 55 ans ainsi que les techniciens des organisations professionnelles concernées : MSA, DDA, Adasea, chambre d'agriculture, Jurifis gestion... L'objectif de cette rencontre était de permettre aux exploitants de prendre contact avec ces différents organismes et de sensibiliser aux différentes démarches qu'ils devront ou doivent réaliser pour leur cessation d'activité. Sur les quatorze cédants présents, quatre diagnostics seront réalisés et plus de onze contacts pris avec les différentes OPA pour entamer leurs démarches.

Sensibilisation des jeunes dans les lycées agricoles

Sur les années 2007-2008, une enquête d'opinion sera menée auprès des agriculteurs, en collaboration avec un lycée agricole, afin de préciser la vision des agriculteurs quant à la transmission de leur exploitation. Enfin, également en 2007 et 2008, une action de sensibilisation sera mise en place en direction des jeunes : des agriculteurs et des techniciens se rendront dans quatre ou cinq lycées agricoles de la Nièvre et de la Saône-et-Loire pour parler de l'agriculture du territoire.
Le budget consacré par la communauté à cet ensemble d'actions s'élève à environ 3.000 euros pour l'année 2007 (financement de l'édition d'une plaquette d'information sur l'agriculture, dîner-rencontre...). "Dans cette démarche, la communauté tient un rôle d'animation et d'assistance technique et financière. Ce rôle est complémentaire de celui joué par tous les organismes qui s'emploient à accompagner l'installation de jeunes agriculteurs, souligne Fanny Renaudeau. Cette mobilisation a des implications au niveau économique mais aussi en termes de paysages. Elle ne concerne pas seulement le milieu agricole mais tout le milieu rural."

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes entre l'Alène et la Roche

Hôtel de ville
58170 Luzy
03 86 30 26 86
cdcluzy@wanadoo.fr
Nombre d'habitants : 4580
Nombre de communes : 11

Fanny Renaudeau

Agent de développement local
ccar.fanny.renaudeau@orange.fr

Revitaliser les centres villes et centres bourgs

Un dispositif unique pour accompagner les villes moyennes dans leur programme de revitalisation des centres villes, depuis le conseil en amont jusqu'au suivi de projet.

Haut de page