Fracture numérique et scolarité : les communes livrent les devoirs... (02 / 24 / 27)

Covid-19, les collectivités agissent / Manque d’encre, de bande passante, de matériel numérique… face à ces freins, les collectivités récupèrent, impriment, distribuent, les documents préparés par les enseignants, limitant au maximum les déplacements. Exemples des solutions mises en place à Landifay-et-Bertaignemont, La Chapelle-Gonaguet et aux Andelys.

Landifay-et-Bertaignemont imprime les devoirs des élèves (02)

Les élèves envoient par mail à la mairie de Landifay-et-Bertaignemont les devoirs à imprimer. Ils les retrouvent ensuite dans leur boîte aux lettres. À Landifay-et-Bertaignemont, dans l’Aisne, la maire, Sandrine Beaud’Huin, se rend tous les jours en mairie pour relever la messagerie de la collectivité. Elle récupère, entre autres, des devoirs à imprimer, envoyés par des parents ou des élèves qui ne disposent pas d’imprimante ou qui n’ont plus d’encre : "Six enfants m’en ont déjà fait la demande de façon plus ou moins régulière," précise-t-elle.

Principale difficulté : le manque d’encre

Ensuite, l’élue dépose les copies dans les boîtes aux lettres. Une fois les devoirs faits, les élèves arrivent généralement à les renvoyer directement à leurs professeurs par mail avec leur téléphone ou lorsqu’ils disposent d’un scanner. "Sur notre commune, il semble que la principale difficulté réside davantage dans le manque d’encre que dans les soucis de connexion."

Chaque jour les devoirs sont déposés devant la mairie de La Chapelle-Gonaguet (24)

La bande passante étant insuffisante à La Chapelle-Gonaguet, les enseignants déposent chaque jour devant la mairie les devoirs photocopiés pour les élèves non connectés. En Dordogne, les professeurs du groupe scolaire de La Chapelle-Gonaguet qui compte une centaine d’enfants de la maternelle au CM2, communiquent avec les élèves à travers un espace numérique de travail, Aliénor, mis en place depuis plusieurs années par l’académie de Bordeaux. 

Dépôt des devoirs à la mairie

Seulement, dans certains endroits de ce village rural d’un peu plus de 1.000 habitants, la connexion est très mauvaise. Un service a donc été mis en place par la mairie et l’école à destination de la vingtaine d’enfants concernés. Tous les matins, du lundi au samedi, les enseignants déposent à leur intention, sur une table installée dehors devant la mairie, les devoirs photocopiés à l’école. Charge ensuite aux parents de venir les chercher lorsqu’ils le peuvent, en respectant les gestes barrière. Ce choix du dépôt des devoirs à la mairie plutôt qu’à l’école, s’explique en raison d’un temps de présence quotidien des secrétaires de mairie et plus étendu que celui des enseignantes, soumises elles aussi, à des contraintes personnelles (garde d’enfants…) les obligeant à rester à domicile.

Aux Andelys les devoirs sont déposés en porte-à-porte (27)

Pour les élèves qui n’ont pas accès aux devoirs déposés en ligne par les enseignants la commune d’Andelys propose un service de livraison à domicile deux fois par semaine. Avec des encouragements.

"Nous ne souhaitions pas que des enseignants ou des parents dont les enfants n’ont pas accès aux devoirs en ligne soient obligés de prendre leur voiture pour distribuer ou récupérer les documents dans les établissements scolaires. Nous avons estimé que c’était le rôle de la commune de s’en occuper", explique le maire des Andelys, Frédéric Duché. Les trois écoles ainsi que le collège ont donc recensé les élèves dans cette situation, pas moins d’une quarantaine sur Les Andelys et une trentaine sur quatre communes environnantes. 
Deux fois par semaine, les enseignants préparent les devoirs et les mettent sous enveloppe personnalisée, avec généralement un petit mot d’encouragement.

Préserver la relation entre les élèves et leurs professeurs

Le maire des Andelys ou un agent de la commune les distribue ensuite de porte à porte, en respectant les gestes barrière. Les élus des autres communes font de même, en venant chercher les enveloppes à la mairie des Andelys. "Nous ne souhaitions pas seulement déposer les enveloppes dans les boîtes aux lettres. Il est important de voir les parents, pour venir aux nouvelles, encourager les élèves et même garder un contact avec tel ou tel voisin qui nous voit par la fenêtre et avec lequel on échange rapidement un mot", poursuit l’édile des Andelys. Si besoin, les parents redonnent à l’élu le travail fait de leur(s) enfant(s) que récupèrent ensuite les enseignants. "Le système fonctionne très bien et permet de préserver la relation entre les élèves et leurs professeurs."
Le maire pense aussi que cet épisode de confinement permettra de réfléchir à un espace numérique de travail (ENT) local à l’avenir pour les écoles primaires du territoire, à l’image de ce qui existe pour les collèges et les lycées.

Commune de Landifay-et-Bertaignemont

Nombre d'habitants :

276
43 Rue de Saint-Quentin
02120 Landifay-et-Bertaignemont
landifay@orange.fr

Sandrine Beaud’Huin

Maire

Commune de La Chapelle-Gonaguet

Nombre d'habitants :

1085
1 Place de la mairie
24350 La Chapelle-Gonaguet
mairie.lachapellegonaguet@wanadoo.fr

Franck Moissat

Maire

Commune des Andelys

Nombre d'habitants :

8200
Avenue du Général De Gaulle - BP 506
27705 Les Andelys
contact@ville-andelys.fr

Frédéric Duché

Maire
Haut de page