Pas-de-Calais

Geotopia, un lieu d'éco-citoyenneté en Lys romane

Environnement

Energie

Tourisme, culture, loisirs

La communauté de communes Artois-Lys (62) a créé Geotopia, un équipement entièrement dédié à l'éducation à l'environnement au sein du Pays de la Lys romane. Cette maison de la nature, ouverte au printemps 2008, est un lieu d'information, d'échanges, d'initiation, qui s'adresse autant au grand public qu'aux scolaires, aux associations et aux entreprises, avec l'objectif de favoriser les comportements éco-citoyens.

La maison de la nature de la communauté de communes Artois-Lys (21 communes, 33.560 habitants), baptisée Geotopia, est née de réflexions menées au début des années 2000 dans le cadre d'une charte intercommunale du cadre de vie. "Dans la phase d'élaboration de cette charte, nous avons voulu mettre l'accent sur les besoins d'éducation à l'environnement des habitants", raconte Franck Lainé, directeur de l'aménagement et de l'animation du territoire et chef de projet du pays. "Au moment où un groupe de travail se mettait en place, est apparue l'opportunité d'un lieu présentant beaucoup d'atouts, à Mont-Bernenchon : il s'agissait d'un site au bord d'un canal, à proximité de zones naturelles intéressantes du point de vue faunistique et floristique. Protégé de la pollution lumineuse de l'agglomération béthunoise, il pouvait également convenir à l'observation des astres. Or, un club d'astronomie avait le projet de créer un observatoire." Les deux projets, éducation à l'environnement d'une part et observatoire d'autre part, ont fusionné. Un cabinet d'études travaillant dans le développement durable a été recruté pour identifier les fonctions et les missions d'une future maison de la nature, en lien avec le groupe de travail de la communauté réunissant différents partenaires (conseil régional Nord-Pas-de-Calais, Ademe...). La communauté a géré en parallèle l'acquisition du terrain qui appartenait à la commune. Après plusieurs appels d'offres, le chantier a commencé début 2007 et s'est achevé en avril 2008.

 

Une construction bioclimatique au bord du canal d'Aire à La Bassée

La maison de la nature est construite sur un terrain de 3.000m2, à quelques mètres du canal d'Aire à La Bassée. Un embarcadère-débarcadère sur le canal permet d'arriver à Geotopia par voie d'eau. Les bâtiments donnent sur un environnement ouvert, espaces jardinés, espaces naturels (prairies fleuries, prairies de fauche, bocage...). Construction bioclimatique, répondant aux normes de haute qualité environnementale (HQE), la maison présente une structure en bois (européen non traité résistant aux intempéries). Des briques en terre cuite, laine de bois, sable, orge, liège... ont été utilisées et la plupart des matériaux (construction et aménagement) sont naturels et peu transformés. Derrière une verrière, a été édifié un mur stockeur : composé de terre et de bois coffré entre des nattes de roseaux, il stocke la chaleur de la verrière qu'il restitue dans les salles d'activités. Les salles d'activités sont chauffées par géothermie (six sondes allant à 90 mètres de profondeur). 50 m2 de panneaux photovoltaïques permettre de produire de l'électricité. L'électricité produite est vendue à EDF et l'électricité nécessaire au fonctionnement du bâtiment est ensuite rachetée à l'entreprise.

 

Ciel, vie, terre, eau

Geotopia est un ensemble de trois bâtiments. Le premier abrite les locaux administratifs, l'accueil et un centre de ressources spécialisé dans l'environnement et le développement durable. Le deuxième bâtiment, consacré aux activités pédagogiques, comprend une salle de conférences (50 personnes) et deux ateliers pouvant accueillir des groupes d'une quinzaine de personnes. Enfin, le troisième bâtiment est un petit observatoire composé d'une salle d'exploitation et, sous la coupole, d'une autre salle équipée du télescope principal. L'activité est répartie en quatre pôles. Le pôle ciel est dévolu à l'astronomie et à l'observation du ciel, au changement climatique et à la météorologie (avec une petite station météo). Le pôle vie est consacré à la biodiversité, à l'impact de l'homme sur l'environnement et aux aspects 'curatifs' des problèmes environnementaux. Le pôle terre évoque la géologie, la mise en valeur des sols et est le lieu du lien avec les producteurs agricoles locaux. Enfin, le pôle eau s'intéresse au cycle de l'eau, à sa qualité, à l'assainissement, à son utilisation en agriculture et dans l'industrie.

 

Un programme pédagogique

Le programme pédagogique de Geotopia se polarise chaque trimestre sur l'un de ces thèmes. Exception faite du trimestre d'ouverture où a été proposé un panel d'activités diversifiées : visite d'installations solaires, jeux autour de la météorologie, nuit des étoiles, départ de randonnée vers des zones humides, ateliers sur les insectes, les papillons, sur la fabrication du compost, la construction de murs en terre et bois... "Le public auquel veut s'adresser Geotopia est familial et scolaire. Mais il a pour objectif de viser aussi le monde de l'entreprise, par exemple à travers des cycles de formations pour les artisans, à partir de 2009. Pour les entreprises, ce lieu se veut une plateforme d'échanges et de réflexions sur la façon de s'adapter aux exigences environnementales."

 

Un cheminement vers l'éco-citoyenneté

Le coût de cet équipement s'est élevé à un million d'euros (études, travaux, aménagements, équipements) subventionné à 50% par l'Europe (Interreg, Leader), le conseil régional (programme territorial de développement de projets) et l'Ademe (construction HQE). La maison de la nature est gérée en régie, avec un coût de fonctionnement annuel estimé à environ 150.000 euros. Elle emploie trois personnes (salariées de la communauté de communes) : une personne chargée de l'accueil et de la gestion courante et deux animateurs, dont l'un est chargé de la coordination du site. Viennent en appui des bénévoles et des associations qui peuvent intervenir pour l'animation d'activités par le biais d'une convention de partenariat. Ainsi, par exemple, l'association des "Croqueurs de pommes", proposera en octobre une exposition et des animations. Quatre à cinq ateliers sont organisés chaque semaine (à raison de dix à quinze participants par animation). Le week-end, Geotopia accueille de cinquante à cent personnes. Il est possible d'accéder gratuitement au site et au centre de ressources. Une visite guidée permet de découvrir notamment les secrets de la construction écologique des bâtiments (pour 1,50 euro). La participation à une animation coûte quelques euros (trois euros pour l'atelier papillons) et plus cher s'il s'agit d'une animation à la demande.
"Geotopia répond à l'un des objectifs de la charte du pays qui vise à rendre les habitants acteurs de l'environnement, en favorisant des comportements éco-citoyens, souligne Franck Lainé. La maison de la nature permet un cheminement en ce sens : on peut d'abord venir y chercher des informations, puis participer à des activités, et éventuellement s'impliquer dans des animations et des associations. Sa spécificité tient au fait qu'il aborde l'environnement au sens large : des déchets, à la biodiversité, le transport, l'eau, le jardinage, l'éco-construction... Les champs d'activités sont immenses. Par ailleurs, notre objectif est de travailler avec les habitants et de répondre à leurs demandes. Geotopia n'est pas un musée, c'est un lieu où l'on participe, où l'on échange."

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes Artois-Lys

7, rue de la Haye CS 60057
62193 Lillers cedex
03 21 54 60 70
contact@cc-artois-lys.fr
Nombre d'habitants : 33560
Nombre de communes : 21
Nom de la commune la plus peuplée : Lillers (10000 hab.)

Franck Lainé

Directeur de l'aménagement et de l'animation du territoire

Isabelle Thelier

Coordinatrice de la maison de la nature
i.thelier@cc-artois-lys.fr

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page