Calvados

Delphine Lethu

Gestion dynamique du patrimoine communal à Vire-Normandie (14)

Environnement

Energie

De 2015 à 2017, la commune nouvelle de Vire-Normandie a posé les premiers jalons pour une gestion active de son patrimoine bâti : inventaire des biens et de leurs usages, études de réhabilitation, programmation d'investissement. Une démarche rendue possible par un travail partenarial, notamment en lien avec l’Ademe.

Vire-Normandie (17.650 habitants), commune nouvelle du Calvados, est une ville reconstruite après-guerre : 170 bâtiments publics et 43% des logements font partie de ce parc immobilier réédifié et maintenant vieillissant. Alors que les logements en centre-ville sont peu à peu délaissés, les bâtiments publics sont aussi pointés du doigt : trop nombreux, énergivores, coûteux en entretien, ils sont éparpillés sur le territoire et parfois sous-exploités.

Démarche collective et accompagnement technique et financier

Pour revaloriser son patrimoine et son centre-ville, Vire-Normandie participe, aux côtés de douze autres villes moyennes de Normandie, à une démarche impulsée par la région et l'Ademe (voir l'article de Localtis "Des villes normandes inventorient leur patrimoine pour en optimiser la gestion"). L'accompagnement vise à piloter les actifs immobiliers pour aller vers un patrimoine optimisé, plus performant énergétiquement et en phase avec les besoins de la collectivité.
"En tant que collectivité de petite taille, nous n'avons pas les outils et les finances pour investir seuls dans notre patrimoine qui est colossal, explique la directrice générale des services (DGS) de Vire-Normandie, Annie Rossi. Nous avons besoin d'un accompagnement technique et financier." Grâce à la démarche générale entreprise en 2015, la collectivité intègre maintenant un schéma directeur de l'immobilier dans le pilotage général de la ville. L'idée est de programmer les investissements à 5 ou 10 ans.

Inventaire des bâtiments publics et écoute des besoins

De 2016 à fin 2017, la ville lance un inventaire de son patrimoine : usage, coût de fonctionnement, état du bâti... Le groupe de travail, piloté par la direction générale des services et le service technique, associe les élus, l'Ademe et plusieurs directions de la municipalité. Une bonne partie du travail consiste à compiler et analyser des données éparses dans les services : titres de propriétés, consommations d'énergie, coûts de fonctionnement et d'entretien. Lors des comités de pilotage avec les associations, le responsable de la vie associative et des sports recueille leurs besoins. Un focus est aussi réalisé sur les écoles.

Réhabiliter ou céder des bâtiments ?

En 2016, un appel à manifestation d'intérêt de la Caisse des Dépôts permet à la commune d'obtenir un soutien pour des études portant sur la rénovation énergétique du patrimoine bâti : accompagnement de l'Ademe et prise en charge de 50% du coût total des études, plafonnée à 100.000 €. 28 bâtiments sont ciblés. Ils ont été sélectionnés en fonction de leur consommation d'énergie, de l'intérêt général pour la collectivité ou la population, leur localisation ou encore leur architecture. À l'issue de l'étude des choix seront à faire : réhabiliter ou céder certains bâtiments.

Saisir les opportunités

Une autre opportunité se présente, fin 2017, avec l'appel à projets pour la redynamisation des centres-villes de la région : Vire-Normandie obtient une aide de près 6 millions pour réhabiliter huit bâtiments privés, trois bâtiments publics emblématiques de la Reconstruction (1945 à 1974) et leur transformation en équipements structurants pour la population (maison des solidarités, maison des métiers et guichet unique des familles).

Perspectives : affiner l'évaluation des usages

"Ces montages financiers sont une boîte à outils pour les collectivités, ils renforcent notre dynamique de revalorisation du patrimoine déjà bien engagée. Une des conditions de réussite est d'associer les services techniques, pour la gestion du bâti, et la direction générale, pour intégrer le schéma directeur de l'immobilier dans le fonctionnement de la collectivité avec un plan pluriannuel d'investissement (PPI)", conclut la DGS. La prochaine mission est de définir le taux d'occupation des bâtiments, une donnée complexe qui nécessite une analyse fine des usages.

Action multi-partenariale pour la réhabilitation du centre-ville reconstruit
Sept villes, dont Vire-Normandie, sont retenues pour réhabiliter leur centre-ville reconstruit. Cet appel à projets, émis par la région Normandie, associe de nombreux partenaires : l’État, la Caisse des Dépôts, l'Ademe, l’Anah, l’établissement public foncier de Normandie, l’université, les associations Maison de l’architecture et Habitat social en Normandie.

Contact(s)

Commune nouvelle Vire-Normandie

11 rue Deslongrais
14502 Vire-Normandie
Nombre d'habitants : 17650

Gilles Malouinel

Adjoint à la transition énergétique et aux équipements sportifs
contact.vire@virenormandie.fr

Annie Rossi

Directrice générale des services
arossi@virenormandie.fr

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page