A Granvillars, écoliers et personnes âgées partagent un repas hebdomadaire (90)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Territoire-de-Belfort

Depuis janvier 2010, à Grandvillars, tous les jeudis de l’année scolaire, une vingtaine d’enfants inscrits à la cantine viennent partager une fois par semaine un repas avec les résidents de la maison d’accueil rurale des personnes âgées (Marpa) située non loin des écoles.

Située à 15 km de Belfort, la commune de Grandvillars (3.200 habitants) est frontalière de la Suisse romande. Le vieillissement de la population s’accompagne de l’arrivée de nouvelles familles, tandis que la Marpa, créée en 2008, accueille 24 résidents, dont la moyenne d’âge est de 85 ans. C’est dans ce contexte que la commune et l’association gestionnaire de la Marpa développent toute l’année un programme de rencontres intergénérationnelles. "L’une de nos préoccupations est de lutter contre l'isolement et la monotonie du quotidien des personnes âgées. A côté des rencontres occasionnelles telles que des ateliers lecture, le déjeuner hebdomadaire avec des écoliers de 8 à 11 ans instaure un lien régulier et donc plus fort", se félicite, la responsable du service Enfance et Jeunesse, Cécile Laval.

Miser sur la régularité des rencontres

Pour mettre en place ces déjeuners intergénérationnels, la commune et l’association gestionnaire ont signé une convention, et les modalités de ces rencontres ont été présentées aux deux écoles élémentaires, qui d’une année sur l’autre, participent de manière alternée à cette animation. Chaque rentrée, directeur d’école, enseignants, responsable du service Enfance et Jeunesse, élus et association gestionnaire de la Marpa se réunissent pour finaliser l’organisation de ces déjeuners.
"Ce projet, qui s’inscrit dans la durée, doit créer un climat de confiance et une bonne connaissance mutuelle entre les enfants et les résidents. Au cours d’une année, ce sont toujours les mêmes enfants - une vingtaine de volontaires du CE2 au CM2 - qui viennent déjeuner avec les personnes âgées", explique la responsable du service municipal.

Le rôle des encadrants doit être clair

Chaque jeudi, la mairie fait livrer en liaison chaude à la Marpa une vingtaine de repas, prélevés sur ceux destinées à la cantine scolaire. La proximité des établissements facilite l’organisation, puisque les élèves peuvent se rendre à la Marpa à pied. Ils sont accompagnés par deux animateurs du périscolaire, employés par la commune, et restent sous la responsabilité du service Jeunesse pendant l’heure du déjeuner.
"Pour un bon fonctionnement, le rôle des encadrants doit être clair", souligne la responsable du service Enfance et Jeunesse. Les deux animateurs du périscolaire aident au service en salle, alors que les deux personnes mises à disposition par la Marpa se concentrent sur la cuisine et le rangement.
Par ailleurs, il est important de respecter les horaires et le rythme de chacun. Les personnes âgées apprécient de manger tôt et les enfants doivent rejoindre leur école à 13h25.

Des ajustements au fil du temps

"Au départ, ces rencontres s’adressaient à des enfants un peu plus jeunes, et nous avons décidé de les proposer à des enfants âgés de 8 à 11 ans, souligne la responsable. Suffisamment grands pour avoir une conversation, ils sont autonomes et surtout plus calmes. A leur arrivée, ils s’installent à la table de leur choix. Ces rencontres sont l’occasion de parler de l’histoire et contribuent à la valorisation du savoir-faire et savoir-être des personnes âgées."
Depuis septembre 2014, afin de clore le repas sur une note conviviale, les enfants interprètent des chansons ou des comptines devant les résidents.

Stéphanie Le Dantec, L’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.
 

Commune de Grandvillars

Nombre d'habitants :

3200
9, rue Kléber - BP 22
90600 Grandvillars

Christia Rayot Rayot

Maire

Cécile Laval

Responsable du service Enfance et Jeunesse
Haut de page