Nouvelle-Calédonie

Handicapable : un CCAS fait évoluer le regard en milieu scolaire (98)

Tourisme, culture, loisirs

Dans l'agglomération de Nouméa, la semaine Handicapable rapproche personnes en situation de handicap et valides autour d’activités sportives, artistiques et culturelles. Réalisée chaque année à initiative du CCAS de Mont-Dore avec les associations, l’opération valorise les différences.

Depuis 2009, le CCAS de Mont-Dore, deuxième ville de Nouvelle Calédonie en nombre d'habitants (27.000 habitants), coordonne Handicapable, une semaine autour du handicap, à destination du public scolaire. D'année en année, davantage d'associations se s’investissent et l'initiative a pris de l'envergure, Le principe reste immuable : faire se rencontrer des personnes handicapées et des jeunes, handicapés ou non, pour faire tomber barrières et préjugés.

Initiative pour réagir à des difficultés d'intégration d’enfants

"Des agents municipaux avaient fait part au maire adjoint en charge du handicap des difficultés d'intégration ou de cohabitation que rencontraient les enfants porteurs de handicap, difficultés qui semblaient plus fortes dans le secondaire", explique la directrice du CCAS, Dominique Begaud.
En réponse, le CCAS, en partenariat avec quelques associations, a organisé en 2009 une journée d'ateliers ludiques et sportifs qui permettaient de valoriser des personnes porteuses de handicap, et ainsi de commencer à faire "changer le regard".

Evènement renouvelé d’année en année, auprès de 17 écoles du primaire au lycée

Cette première édition convainc les élus de poursuivre l'initiative et de l'étoffer. L'année suivante, en 2010, Handicapable a été programmé sur plusieurs jours. Toujours en direction du public scolaire : soit les 11 écoles primaires publiques (1.910 élèves) et 2 écoles privées (394 élèves), les 2 collèges publics (1.347) et le collège privé (99 élèves) et le lycée professionnel privé (378 élèves). Depuis, le rendez-vous est programmé chaque année, vers le mois de mai.

Une quinzaine d’associations mobilisées

Le CCAS, en partenariat avec les services Culture et Sport de la ville, assure la coordination et la mobilisation des moyens nécessaires aux animations proposées par les associations. Car ce sont toujours les associations -plus d'une quinzaine- qui proposent et assurent les animations sous des formes diverses : atelier, théâtre forum, conférence, jeux, etc., Tous types et niveaux de handicaps sont concernés - aveugles et malvoyants, sourds et malentendants, handicap moteur, etc. - et les approches sont variées : s'initier à la langue des signes, découvrir la machine à braille, démonstration de basket en fauteuil, etc.
Ces animations peuvent avoir lieu au complexe sportif ou au centre culturel. Le budget global d’à peine 9.000 euros, est utilisé en bonne partie pour financer le transport des élèves vers ces lieux, en plus de l'indemnisation des intervenants.

La dynamique de sensibilisation se prolonge durant l’année scolaire

Les enfants non handicapés ont également souhaité être partie prenante et proposer des animations. Le handicap s'est progressivement immiscé dans la vie scolaire de tous les jours. C'est ainsi qu'une classe de pratique artistique a voulu monter une pièce de théâtre avec des malvoyants. "Les collèges ont pris l'habitude de faire intervenir des associations tout au long de l'année" observe la directrice.

Agents municipaux impliqués

Le travail avec les services de la ville permet une "sensibilisation à leurs pratiques professionnelles". Des agents de la ville ont pu participer à un atelier "repas dans le noir". D'autres agents, cette fois du service d’État civil, ont voulu se former au langage des signes après une sensibilisation à l'accueil des personnes sourdes.

Comme le résume directrice du CCAS, "dans ce type de démarche, les activités sportives et culturelles ne sont pas une finalité, mais des outils pour permettre le plaisir partagé entre personnes handicapées et personnes valides. Il s'agit de mettre en place un climat favorable à la rencontre et de favoriser ainsi la découverte et la complémentarité des autres".

Emmanuelle Stroesser, Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

CCAS de Mont-Dore

44 rue Émile Nechero
98809 Mont-Dore
00 687 41 03 20
mairie@ville-montdore.nc
Nombre d'habitants : 27155

Maurice Pelage

Adjoint chargé de l'action sociale, du handicap, du logement, de l'hygiène et de la santé publique

Dominique Begaud

Directrice
dir.ccasmd@canl.nc

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page