Nice

La Banque des Territoires inaugurée à Nice !

Cohésion des territoires

La Banque des Territoires Provence-Alpes-Côte d’Azur a été inaugurée ce jour à Nice par Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires et directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts, en présence de nombreux clients et de représentants de l’Etat du Territoire Côte d’Azur.

La Banque des Territoires Provence-Alpes-Côte d’Azur apporte des réponses sur mesure à tous ses clients, en tenant compte de leurs spécificités et de la diversité de leurs enjeux. Nous entendons encore mieux accompagner l’émergence de leurs projets et répondre ainsi à leurs besoins, au bénéfice des habitants sur l’ensemble des territoires. Je pense ici par exemple au projet de réhabilitation de logement social avec l’office public Côte d’Azur Habitat sur la métropole de Nice ou encore à la réalisation du parc tertiaire Arteparc Sophia Antipolis à Biot

Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires

En 2018, l’antenne de Nice de la Banque des Territoires, couvrant les départements des Alpes-Maritimes et l’Est du département du Var (de Draguignan à Cogolin), a ainsi apporté :

  • 398 M€ de prêts sur fonds d’épargne dans les départements des Alpes-Maritimes et l’Est du département du Var. Ces prêts permettent notamment la construction de 2 148 logements sociaux neufs et la réhabilitation de 2 628 logements sociaux et places d’hébergement pour un montant global de 297 M€.
  • 12,75 M€ d’investissements en fonds propres pour financer les projets dynamisant le développement local. Ces investissements permettent d’accompagner la transformation des territoires, à l’image de la participation à la délégation de service public du port Vauban à Antibes qui doit permettre de conforter l’économie de la plaisance sur la Côte d’Azur et de la réalisation des immeubles tertiaires Arteparc Sophia qui doivent accompagner la mutation de la première technopole européenne
  • 12,55 M€ aux professions juridiques avec 49 prêts accordés aux notaires en 2018, facilitant l’installation de jeunes professionnels ou la transformation des études et 138 M€ de recettes pour les consignations pour un encours de 606 M€
Haut de page