Eure

La communauté d'agglomération d'Evreux valorise ses mares

Environnement

Energie

Entre 2006 et 2008,  la communauté d'agglomération d'Evreux (Eure) a lancé un programme de valorisation des mares afin de réhabiliter des espaces fragilisés. L'intérêt est double : d'un côté, les mares améliorent les flux de ruissellement des pluies et sont un facteur d'assainissement naturel. D'un autre côté, leur réhabilitation permet de renforcer l'identité "nature" du territoire tout en sensibilisant les habitants et les visiteurs à la richesse d'un patrimoine rural à découvrir ou à redécouvrir. Au total, trente-trois mares ont été mises en valeur, identifiées par un panneau d'information pédagogique.

Sur le territoire de l'agglomération d'Evreux (37 communes, 84.000 habitants), dénommée aujourd'hui Grand Evreux Agglomération (GEA), les mares communales ont toujours eu un rôle important comme dans une grande partie de l'Eure. Ces réserves en eau étaient rattachées à des exploitations agricoles souvent spécialisées dans l'élevage. Ainsi disséminées dans la campagne, elles font partie du patrimoine communautaire : "Ces mares ne constituent pas seulement une richesse paysagère, elles participent à l'histoire de notre territoire : les habitants, et notamment les agriculteurs utilisaient la mare commune en périphérie du village, les lavandières venaient rincer leur linge au lavoir", explique Gaston Gaudemer, vice-président du GEA en charge de l'eau et de l'assainissement. "Au même titre que les haies, les mares sont un bon rempart contre les ruissellements et leur préservation participe ainsi à notre politique d'assainissement : mettre en valeur les mares, c'est aussi pérenniser des bassins de rétention naturels. Les mares ont aussi un potentiel pédagogique et touristique très riche." Dans le cadre d'un état des lieux des richesses naturelles du territoire de l'agglomération au début des années 2000, l'office de tourisme communautaire a repéré des mares dans la plupart des trente-sept communes membres : elles se trouvaient souvent fragilisées, faute d'entretien régulier et d'aménagements. "Dans le cadre de sa compétence touristique, la communauté d'agglomération a donc validé un programme de valorisation des mares et de leur environnement naturel, en partenariat avec les communes concernées et l'office de tourisme", indique Franck Louvet, responsable du service tourisme du GEA.

Trente-trois sites mis en valeur en partenariat avec vingt-cinq communes

"En tant que responsable du schéma de cohérence territoriale (Scot), j'avais insisté auprès des maires pour préserver les mares de leur commune dans le cadre de leur plan local d'urbanisme (PLU), souligne Gaston Gaudemer. A Caugé par exemple, elles sont toutes classées et personne ne peut les combler sans autorisation." La communauté d'agglomération a missionné l'agence régionale de l'environnement de Haute-Normandie (Arehn) pour mener un inventaire exhaustif en 2004-2005. Cinquante sites ont été identifiés, avec un diagnostic détaillé de la faune et la flore existantes. "La qualité environnementale des mares était inégale : certaines avaient déjà quasiment disparu, d'autres restaient difficiles d'accès", souligne Franck Louvet. Au final, trente-trois mares ont été retenues dans le programme de revalorisation. "La communauté d'agglomération a financé l'acquisition de panneaux d'information pédagogique déclinant des thématiques spécifiques aux milieux aquatiques, leur usage, leurs richesses naturelles", explique Franck Louvet. En fonction des sites, les visuels des panneaux (textes, schémas, iconographie, cartes postales anciennes...) s'intéressent aux usages agricoles des mares, à la flore aquatique, aux espèces invasives, à l'existence d'anciens lavoirs ou de mares gallo-romaines... L'acquisition des panneaux a représenté un investissement de 49.000 euros. Les frais de diagnostic, d'inventaire, de conception des rédactionnels et de recherche d'illustrations pour les trente-trois thématiques (missions confiées à l'Arehn depuis 2004) se sont élevés à 30.000 euros. Les vingt-cinq communes concernées par un ou plusieurs des trente-trois sites retenus se sont engagées en contrepartie à entretenir ces plans d'eau régulièrement : traitement des abords et des berges et assainissement par des travaux de curage (élimination des sédiments accumulés dans le lit des mares). Plusieurs communes ont aussi réalisé des travaux d'aménagement et de curage comme Angerville-la-Campagne, Caugé, Guichainville, Le Plessis-Grohan, le Vieil-Evreux, Saint-Sébastien-de-Morsent... Pour aller plus loin encore, Saint-Martin-la-Campagne a créé un espace de détente autour de sa mare.

Diversifier les activités de découverte du patrimoine naturel local

Ce programme de réhabilitation participe également à renforcer l'identité "nature" du territoire et à étoffer le panel d'activités touristiques et pédagogiques. "Le volet écologique reste prioritaire, mais cette valorisation est aussi l'occasion d'informer les habitants sur la richesse naturelle de leur territoire et de leur offrir de nouveaux espaces de détente", souligne Franck Louvet. Sur le plan pédagogique, les mares représentent une opportunité pour sensibiliser le grand public, et les enfants en particulier, à la nécessité de préserver des milieux fragilisés. Les écoles de Caugé et des Ventes, par exemple, ont développé un projet pédagogique autour des mares. Enfin, sur le plan touristique, la volonté de renforcer l'identité rurale se traduit notamment par l'aménagement des abords des mares et par le projet de relier les chemins de randonnées existants. "Dans la continuité des signalétiques pédagogiques, nous souhaitons proposer des promenades ludiques et accessibles à tous, souligne Gaston Gaudemer. C'est ainsi qu'un nouvel itinéraire pédestre a été aménagé : le circuit des mares."

Laura Henimann / PCA pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Contact(s)

Grand Evreux Agglomération

9, rue Voltaire - BP 423
27004 Evreux cedex
02 32 31 92 92
02 32 31 92 50

Gaston Gaudemer

Vice-président du GEA en charge de l'eau et de l'assainissement

Franck Louvet

Responsable du service tourisme GEA
flouvet@agglo-evreux.fr
Haut de page