La communauté de communes des Vallées de Thônes collecte les huiles végétales usagées

Publié le
dans

Environnement

Energie

Haute-Savoie

Depuis janvier 2009, la communauté de communes des Vallées de Thônes (Haute-Savoie) collecte les huiles végétales usagées des établissements de restauration, du public comme du privé. Début 2010, 120 établissements participent au dispositif et, en 2009, près de quinze tonnes d'huile ont été collectées.

Depuis janvier 2009, la communauté de communes des Vallées de Thônes (dix communes, 13.000 habitants) a mis en place la collecte des huiles végétales usagées pour les professionnels de la restauration, du public comme du privé. Auparavant, ces derniers jetaient leurs bidons d'huile dans les conteneurs d'ordures ménagères. Résultat : des bacs à déchets souillés, des déperditions sur les routes et des résidus d'huile dans les réseaux d'assainissement et d'eaux pluviales. "Ce nouveau service s'adresse potentiellement à près de 250 établissements, dont vingt-cinq restaurants scolaires et une dizaine de centres de loisirs. La plupart des cantines de collectivités n'utilisent plus d'huile de cuisson (frites au four) et ne sont donc plus concernées. En revanche, il reste encore des restaurateurs récalcitrants qui ont du mal à changer leurs habitudes", indique Eddy Thovex, directeur du service Environnement de la communauté de communes des Vallées de Thônes. L'adhésion à ce système de collecte reste volontaire. Sur les 250 établissements identifiés, 120 ont signé la charte d'engagement, soit plus de la moitié. "Avant 2006, plusieurs de nos communes n'avaient pas encore de déchetterie ou de circuit de tri sélectif. Les mentalités doivent changer, mais nous sommes dans une démarche de prévention et non de répression", souligne Eddy Thovex. En effet, la communauté a connu des difficultés pour mettre en place un système similaire en 2006. Pendant deux ans, elle a procédé au contrôle des litrages d'huile ainsi qu'à la collecte des bidons. Cela n'a pas fonctionné pour deux raisons : d'une part, le service était payant et, d'autre part, les restaurateurs voyaient d'un mauvais oeil le contrôle des quantités d'huile utilisées. En raison de ces réactions, la communauté a décidé de ne plus contrôler les volumes et d'intégrer le coût du service dans le montant de la redevance "ordures ménagères" à partir de janvier 2009, soit 15% du montant total de la redevance. Cette dernière varie en fonction de la surface de l'établissement, d'une centaine d'euros pour une baraque à frites ou un snack à 1.200 euros pour un grand restaurant. En 2009, quinze tonnes d'huiles usagées ont été collectées contre huit tonnes avec l'ancien système.

Derrière le geste environnemental, une démarche de réinsertion

Si la communauté a initié le projet, elle en a confié la gestion à l'entreprise de réinsertion Trialp, par le biais d'une convention renouvelable tous les ans. Outre la collecte des bidons de 30 litres mis à disposition des établissements, l’entreprise procède à un ramassage à dates fixes pendant la saison hivernale, procède au pré-filtrage des huiles pour les épurer des résidus, et les recycle pour finalement les revendre (à des raffineries et chaufferies industrielle) sous forme de biocarburant ou de biodiesel. "Les recettes de ces ventes reviennent à Trialp. Les prix varie en fonction de celui du pétrole, car ces produits restent un substitut" précise Eddy Thovex. Le coût de ce service revient à 8.000 euros par an pour la communauté. De décembre à avril, deux à trois personnes procèdent à la collecte une fois par mois. En dehors de ce calendrier, les restaurateurs peuvent déposer leurs bidons en déchetterie. "Aujourd'hui, nous mettons en place le tri des cartons pour les professionnels. Les adhésions sont fonction de l'état d'esprit des entreprises. Mais nous sommes sur la bonne voie car, en moyenne, nous faisons adhérer 15 à 20 établissements chaque année depuis 2006", souligne Eddy Thovex. Par ailleurs, les nouveaux restaurateurs y participent automatiquement à leur installation.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Communauté de communes des Vallées de Thônes

Nombre d'habitants :

18000

Nombre de communes :

13
Maison du Canton- 4, rue du Pré de Foire
74230 Thônes

Eddy Thovex

Directeur du service environnement
Haut de page